Adieu, mon utérus

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Menant une vie ordinaire, Yuki Okada est complètement désorientée quand on lui diagnostique un cancer du col de l'utérus.


Autobiographie Douleurs intimes Josei ou Redikomi Kodansha Maladies et épidémies

Yuki Okada est une mangaka qui mène une vie ordinaire. Elle est mariée et a une fille de deux ans, Hinako. Comme elle est sujette aux troubles de l'anxiété depuis ses 26 ans, elle sait se contrôler dans ces moments-là. Aussi, quand elle constate un dérèglement de ses menstruations, elle décide de voir un médecin, en espérant que celui-ci lui parle d'un simple dérèglement hormonal. Hélas, après auscultation, le médecin lui parle d'une inflammation de l'utérus et lui prescrit des analyses. Quand elle retourne voir le médecin, le verdict est implacable : c'est un cancer du col de l'utérus et il va falloir procéder à une ablation. Pour Yuki, c’est le vide total, elle reste figée et sonnée, elle ne comprend pas ce qui l'attend, en dehors du fait qu'elle n'aura pas d'autre enfant...

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Février 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Adieu, mon utérus
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/11/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cela me fait toujours de la peine de lire ce genre d’œuvre qui constitue des expériences assez malheureuses mais qui font partie de la vie. Une jeune femme de 33 ans a tout pour être heureuse à savoir un mari qui travaille sans relâche et une petite fille lorsqu'elle apprend qu'elle a un cancer de l'utérus et qu'il faut absolument l'enlever pour avoir une chance de guérison. Il se trouve que cette jeune femme est la mangaka ce qui confère une dimension plus personnelle à l’œuvre. Ce one-shot raconte le difficile parcours de la lutte contre ce cancer qui touche un certain nombre de femmes. Il y aura des larmes et surtout le doute. On observera également les différentes réactions de l'entourage qui n'aide pas vraiment sans compter sur le corps médical qui ne réagit pas très humainement. On abordera la maladie et ses effets dans les moindres détails. J'ai bien aimé ce côté explications médicales. Maintenant, je n'ai pas trop aimé le fait que ce couple de mangaka pense à exploiter cette histoire autobiographique dans une future publication avec ce côté voyeur et mercantile. On nous explique que c'est un réflexe de mangaka mais j'avoue que cela ne fait pas très pudique. Il s'agit quand même de quelque chose d'assez intime. Quoiqu'il en soit, je ne vais pas m'arrêter à ce genre de considération car l'objectif ultime est de donner de l'espoir à des femmes qui traversent ce genre d'épreuves. En effet, cette histoire demeure réellement assez touchante et même parfois bouleversante. Cela mérite lecture, c'est certain. En tout cas, une belle leçon de vie !

03/11/2019 (modifier)