Bye bye, my brother

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Quand la boxe prend la forme d'une rédemption...


Animalier Chiens & Chats La Boxe La Mort Sakka, l'autre manga Seinen Shogakukan

Nidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau? Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe. Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère. Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Janvier 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bye bye, my brother
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

29/12/2012 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Décidément, ces derniers temps j'ai un peu de la difficulté à me passionner pour les bandes dessinées que je lis. Ce manga possède des qualités et la première est le dessin que je trouve formidable et qui parfois me fait penser à un film des studios Ghibli. J'aime particulièrement le look du Dieu de la mort qui est d'ailleurs mon personnage préféré. L’histoire est pas mal et se lit bien sauf que j'ai pas été très captivé. Le récit de ces deux frères n'a pas réussi à m'émouvoir et la poésie ne m'a pas touché. Cela fait passer le temps sans plus. Je pense même que j'ai préféré l'histoire bonus.

11/06/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Très belle surprise que ce manga un peu surgi de nulle part. Son histoire, racontée par l'auteur en postface, montre d'ailleurs bien son parcours chaotique, entre joies et désillusions. Mais le talent finit (parfois) par tout de même éclore, et les petite perles par être diffusées. [SPOILER]En l'occurrence nous sommes en présence d'un récit mettant un enfant et son frère, jetés à la rue par une expropriation, dont le survivant deviendra une gloire de la boxe, puis voir sa carrière brisée avant d'à son tour aider un jeune pratiquant du Noble art, et pas n'importe lequel.[FIN SPOILER] Très vite j'ai été happé par l'atmosphère de ce manga. L'auteur est un ancien assistant de Tsukasa Hôjô notamment, et on sent ici l'influence de son mentor, mais aussi celle de Miyazaki (impossible de l'omettre avec l'allure du Dieu de la Mort...), le tout avec un trait anthropomorphique vraiment très fin, sans doute longuement mûri. Yanagawa n'hésite pas à épurer ses cases pour se concentrer sur ses personnages, car il y a beaucoup de dialogues. L'histoire est pleine de symboles et de moments de poésie pure, mais ça fait du bien de temps en temps d'être un peu fleur-bleue, même si, au final, l'histoire est assez dramatique. J'avais déjà été séduit par le récit principal lorsque je suis passé à l'épisode spécial (environ un tiers de l'album) qui enfonce le clou... Le seul reproche que je pourrais faire à cette histoire c'est les transitions d'une époque à l'autre de la vie de Nidô sans crier gare, qui peut créer un peu de confusion dans l'esprit du lecteur. Allez, mon premier coup de coeur de ce début d'année 2013. ;)

29/12/2012 (modifier)