Le Nouveau monde paysan au Québec

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Rencontre avec les acteurs d'un nouvel écosystème agricole, de nouvelles solidarités, au cœur de la campagne québecoise.


Agriculture et élevage Documentaires Environnement et écologie La Boite à Bulles Québec

Maud-Hélène, Christian, Yoana et Jean-Martin sont convaincus qu'une autre agriculture, qu'un autre mode de vie sont possibles. Ils construisent les fermes de demain, innovent, entreprennent et bâtissent de nouveaux projets, plus humanistes et solidaires. Face aux verrous syndicaux, aux quotas, aux lourdeurs administratives, et aux difficultés climatiques, ces producteurs et artisans luttent pour proposer une alternative à l'agriculture intensive et à la nourriture industrielle, encouragés par une demande croissante. À travers une série de portraits Stéphane Lemardelé croque l'histoire de ces paysans québécois, néo ruraux pour la plupart, venus chercher un nouveaux mode de vie, plus sain, et plus respectueux de l'environnement. Un magnifique voyage au cœur de la campagne québecoise, et une vraie réflexion sur les nouvelles tendances agricoles. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Février 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Nouveau monde paysan au Québec
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/07/2019 | Gaston
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD est un documentaire sous la forme d'une suite d'interviews de "nouveaux paysans" dans une petite région au Sud-Est de Montréal. Quand on parle ici de nouveaux paysans, cela implique d'anciens urbains venus faire leur retour à la terre mais aussi quelques anciens paysans qui sont passés au bio. Graphiquement, l'album est très plaisant. Le trait est bon, la mise en page claire, et j'apprécie le choix de colorisation à base de planches majoritairement monochromatiques sur des tons jaunes ou bleus notamment. Immédiatement, j'ai voulu comparer cet album à "rural" où Etienne Davodeau interrogeait lui aussi de jeunes paysans bio de la Mayenne. Mais le contexte québécois de cet album est tout de même assez différent, et le nombre de personnes interrogées est ici nettement plus vaste et leurs métiers plus variés. Certains d'entre eux, beaucoup à vrai dire, ont un côté bobo altermondialisme qui m'a un peu tapé sur les nerfs : adeptes de vie en communauté où tout le monde s'entraide, le retour au sain et à un minimum de pollution, on est des amis tout le monde sourit. Pour citer l'un des témoignages de l'album : c'est un village gaulois ici. Économiquement, ça a l'air de fonctionner mais à la lecture, il apparaît bien vite que c'est parce qu'il y a des bénévoles et des amis qui viennent aider, et parce qu'il y a de riches clients à Montréal amateurs de bio et qui peuvent payer plus cher que les prix du marché plus classique. D'autres sont des paysans ou nouveaux paysans plus classiques, mais tous avec un esprit moderne avec des informations au goût du jour et tous aussi avec un désir de réaliser des produits sains et écologiques. Même si je partage globalement les mêmes convictions et favorise les bons produits et les circuits courts, je trouve cette BD reportage très orientée et ne montrant que le bon côté des choses. Tout y a l'air beau, souriant et de fonctionner sur l'entraide et la confiance. Pas de maladies, pas de faillites, pas de problèmes de météo : c'est un monde utopique. Le seul risque ou reproche que l'auteur fait, c'est quand elle dénonce les limitations administratives et les quotas canadiens, et là je ne peux que les soutenir et trouver ça aberrant. Le documentaire est assez exhaustif car il recueille un vraiment grand nombre d'interviews de plein d'acteurs différents de cette région, sur un rayon d'environ 30 km. Mais à moins d'être passionné par le sujet et d'y chercher sa voie ou de comparer avec sa propre vie, la lecture des 240 pages est plutôt fastidieuse et beaucoup d'interviews et de personnes se ressemblent un peu trop pour ne pas ennuyer à la longue. Du coup, je n'en conseille pas l'achat car ce n'est pas un sujet qui me passionne et que je ne le relirais pas. Mais peut-être que ça peut intéresser des personnages plus concernées par le sujet.

14/08/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Tiens, une autre bande dessinée portant sur l'agriculture québécoise. C'est un documentaire intéressant du moment qu'on s'intéresse au sujet. L'auteur fait le portait de gens qui ont décidé de consacrer leurs vies à l'agriculture. Ils racontent leurs expériences personnelles et on apprends des choses comme par exemple comment les problèmes qu'on doit faire face lorsqu'on est un petit agriculteur indépendant. J'ai bien aimé lire l'album, mais en même temps je n'ai pas été captivé alors que le sujet me passionne un peu. Il faut dire que je trouve que ça manque un peu de dynamisme dans la narration et aussi dans le dessin. Je suis d'ailleurs pas trop fan du style de l'auteur. Cela n'a fait penser à ce que fait un auteur comme Boilet à savoir qu'on dirait plus des photos dont on aurait rajouter de la couleur par-dessus ce qui donne un air figer et peu dynamique que je n'aime pas trop. En tout cas, à lire si on aime le sujet quoique je conseil de lire en premier Faire campagne - Joies et désillusions du renouveau agricole au Québec qui m'a plus captivé.

16/07/2019 (modifier)