Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Philocomix

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La notion du bonheur au travers de la présentation de 10 philosophes et de leurs œuvres.


BDs philosophiques

10 philosophes, 10 approches du bonheur. Je pense donc je suis heureux ! Et si le chemin vers le bonheur passait avant tout par la pensée et la réflexion ? Comment définir le bonheur, à quelle aune le mesurer, existe-t-il un bonheur sans limite ? Replongeons avec humour dans les pensées de dix grands philosophes, de l’Antiquité au XIXe, pour comprendre quelles solutions ils proposent à ces épineuses questions. Que vous penchiez plutôt pour le « Pour être heureux il faut se connaître soi-même » de Platon ou le « il ne faut rien désirer que l’on ne puisse acquérir » de Descartes, voici dix philosophies de l’accomplissement personnel exposées avec précision mais en toute simplicité, pour aborder la rentrée bien armé. Et en bonus, un guide pratique nous rappelle que, s’il n’est pas toujours simple d’appliquer la philo aux situations concrètes de notre quotidien, c’est sûrement la voie du bonheur... (Site éditeur)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Août 2017
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Philocomix
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/06/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Chaque succès donnant naissance à un filon pour les éditeurs, nous ne sommes donc pas étonnés de voir fleurir les albums ou séries autour de la philosophie (après La Planète des Sages ou Balades en philosophie par exemple). Ici, les auteurs prennent le parti de nous présenter 10 auteurs – de l’antiquité à Nietzsche (sans que ce choix chronologique ne soit expliqué) – avec comme thème central la recherche du bonheur. A chaque fois nous avons doit à une présentation de l’auteur, puis à une sorte d’illustration de sa pensée. Cela se veut aéré mais pas trop aérien, cela cherche à ne pas être rébarbatif ou trop obscur (ça ne s’adresse pas forcément – je dirais presque au contraire – aux seuls férus de philo et autres lectures pointues). Et le dessin d’Anne-Lise Combeaud (très simple et ne s’encombrant pas de cases ou décors) cherche à dynamiser l’ensemble, en y ajoutant une touche d’humour, dans un style et une démarche qui n’est pas sans rappeler celui de Marion Montaigne dans ses ouvrages scientifico-rigolos. Bon, ça se laisse lire sans problème. Mais je n’ai pas accroché plus que ça. En fait je trouve qu’il y manque soit de l’érudition, soit de la folie humoristique : qu’à vouloir équilibrer les choses, cela aboutit à une sorte d’affadissement de ces deux tendances. Ce n’est peut-être qu’affaire de goût, et je ne saurais vous déconseiller lecture ou achat de cet album, mais je suis visiblement passé un peu à côté d’un album pourtant pas dénué de qualités ou d’ambition. A vous de voir.

15/06/2019 (modifier)