Le Vœu maudit

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Deuxième volet de la série des histoires courtes horrifiques de Kazuo Umezu, Le Vœu maudit rassemble sept récits dessinés entre 1975 et 1992.


Seinen Shogakukan

Nous sommes de nouveau plongés dans l’univers sombre et terrifiant de Kazuo Umezu, où un petit rien va bouleverser la vie de gens ordinaires. Ainsi, le petit Hitoshi, trop timide pour se faire des amis, décide de fabriquer une poupée et va prier tous les soirs pour que celle-ci prenne vie, sans imaginer les terribles conséquences de son acte, tandis que, dans une autre histoire, le quotidien de Keiichi va basculer et se transformer en cauchemar le jour où il découvre avec ses camarades un serpent géant. Si les histoires de La Maison aux insectes tournaient souvent autour de héros rendus fous par l’amour et la cruauté de la société, ici les personnages sont plus jeunes et leurs mésaventures viennent réveiller nos angoisses d’enfance les plus profondes. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Février 2016
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Le Vœu maudit
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

19/05/2018 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Deuxième des trois recueils d'histoires courtes de Kazuo Umezu paru chez Le Lézard noir et j'ai moins accroché à cet album comparé à 'La Maison aux insectes'. La thématique de cet album est de mettre en scène des jeunes enfants (quoiqu'il y a un récit avec des ados et un autre avec des jeunes adultes) et j'ai un peu l'impression que c'est pourquoi je n'ai pas trop accroché à la plupart des histoires. C'est le genre d'histoire où un truc horrible arrive soudainement à un ou plusieurs enfants et j'ai l'impression que ce genre de récit marche mieux lorsqu'on est un jeune enfant vu qu'ils sont plus facile à impressionner et qu'ils peuvent s'identifier aux personnages qui ont leurs ages. Il faut dire aussi que la plupart du temps il y a pas trop de psychologie et que c'est juste 'un truc surnaturel arrive à une pauvre victime'. On retrouve des peurs enfantines classiques: le monstre arrive lorsqu'on est tout seul à la maison et il y a pas les parents pour nous protéger, les parents nous croient pas lorsqu'on dit qu'il y a un monstre et etc. La première histoire qui donne son nom au recueil est vraiment banale et prévisible. J'avais déjà lu une des histoires (dans le dernier tome de 'Baptism', il y avait deux histoires courtes en bonus) et c'est le genre de récit que j'ai envie de lire qu'une fois dans ma vie. Les deux seules histoires qui m'ont parus mémorables sont Le Jeune et Le Vieillard. Toutes les autres histoires que je n'ai pas mentionné se laisse lire, sans plus. En gros, un recueil pour ceux qui voudraient lire des histoires d'horreurs, mais il faut pas s'attendre à un truc exceptionnel.

19/05/2018 (modifier)