Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Cinq de Cambridge

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L’histoire vraie du plus incroyable réseau d’espions du XXe siècle !


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale 1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale 1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide 1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Histoires d'espions Iles Britanniques

Alors que la crise de 1929 a plongé les classes populaires anglaises dans une misère noire et que le fascisme émerge partout en Europe, dans les amphithéâtres de Cambridge, la majorité des étudiants reste indifférente, assurée d’appartenir à une caste immuable d’élus. Mais les certitudes se lézardent pour certains, et au doute succèdent le dégoût puis la conviction que le Vieux Continent se compromet. Seule l’Union soviétique semble avoir quitté la rive à temps... De cette prise de conscience naît le plus incroyable réseau d’espions du XXe siècle, qui, dans l’ombre, infléchira radicalement, pendant plus de 30 ans, le cours de l’Histoire : Les Cinq de Cambridge !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2015
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Les Cinq de Cambridge

29/04/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Les Cinq de Cambridge nous relate une page d’histoire du XXème siècle, celle de cinq ressortissants britanniques qui vont, par conviction politique, devenir espions pour le compte de l’URSS. L’histoire est édifiante et très bien racontée par les auteurs, déjà à l’œuvre dans la série « Les Cosaques d'Hitler » à laquelle de nombreuses références sont faites dans ce triptyque. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu « Les Cosaques d'Hitler » pour se plonger dans ce récit même si le début du premier tome risque d’être très délicat pour les non-initiés (mais ce n’est qu’une affaire de quatre ou cinq pages, la série entrant ensuite dans le vif du sujet). L’histoire s’étale de 1931 à 1988 et nous permet de suivre les cinq espions dans leurs agissements. J’ai beaucoup aimé l’image qu’en donnent les auteurs, très éloignée de celle de James Bond russes. Il s’agit ici de jeunes gens engagés politiquement, avec des idéaux de justice et d’égalité. Il s’agit d’adultes pris dans un engrenage dans lequel ils se sont jetés d’eux-mêmes. Il s’agit de personnages complexes, avec des défauts mais aussi des qualités morales indéniables. Il s’agit d’humains avec tous les comportements contradictoires qui peuvent en résulter. Le dessin réaliste et épuré d’Olivier Neuray convient bien au genre. Je lui reprocherai juste le fait que certains de ses personnages ont tendance à se ressembler, ce qui ne facilite pas la compréhension immédiate du récit. Un problème encore accentué par l’abondance de personnages et de noms. Comme pour tout récit d’espionnage, il faut donc être attentif et concentré pour pleinement profiter de ce récit… mais Olivier Neuray aurait pu nous faciliter le boulot en typant plus franchement ses personnages. Quoiqu’il en soit, ce récit m’a apporté ce que j’en attendais. Et cette page de l’histoire récente demeure incroyable. Voilà de l’espionnage comme je l’aime, loin de la vision romantique qu’en donnent certains auteurs et néanmoins passionnant. Ma note oscille entre le 3/5 et le 4/5, note finalement choisie pour l'aspect historique du récit.

29/04/2021 (modifier)