Fédération (Soleil)

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Adapté du roman de G. Elton Ranne « La mâchoire du dragon », publié aux éditions Fleuve Noir. En 2029, une Fédération Spatiale extraterrestre pacifique propose à la Terre de l’intégrer. Il suffit alors que les humains réussissent un simple test mais ils échouent. Depuis, rien n’est plus vraiment comme avant. Coloriste : Elvire de Cock


En 2029, une Fédération Spatiale extraterrestre pacifique propose à la Terre de l'intégrer. Il suffit alors que les humains réussissent un simple test mais ils échouent. Depuis, rien n'est plus vraiment comme avant. New York, 2040. Un extraterrestre est mort, poussé du trentième étage du Hilton. Alex Green, jeune inspecteur, est mis sur l'enquête que la toute puissante Fédération Intergalactique tente de ralentir. Dans ce monde où les humains sont des citoyens de troisième zone. L'enquête d'Alex va-t-elle lui faire comprendre la nature de ce fameux Test et son influence sur l'avenir de l'humanité...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Avril 2018
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Fédération (Soleil)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/05/2018 | Le Grand A
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Hey ! En voilà une bonne surprise que cet album de SF ! Passé l'impression un peu figée que m'a laissé le dessin en début d'album, on est vite captivé par le scénario de cette adaptation de roman des années 90'. Cette enquête menée tambours battants dans un futur où l'espèce humaine a perdu sa suprématie est sacrément bien fichue. On est vite happé par les ramifications galopantes que la simple mort d'un extra terrestre dans un hôtel de luxe sur Terre pouvait laisser supposer. C'est en effet en 2029 que cette Fédération Spatiale fait son apparition proposant à l'humanité un test pour savoir si elle était digne d'en faire partie. Ce fût un échec retentissant qui laissa notre espèce au bord d'une nouvelle route pourtant prometteuse, tant au niveau technologique qu'économique. Cela n'a pas empêché la Fédération de profiter du meilleur de ce qu'était capable d'offrir notre bonne vieille planète... C'est dans ce contexte qu'un tout jeune inspecteur se voir dépêché sur la mort suspecte d'un extra terrestre. Ce bleu bite armé de sa seule bonne volonté et de quelques coups de pouces inattendus va finir par remonter bien haut et se retrouver dans les rouages d'une machine aux ramifications beaucoup plus complexes que ce que cette simple enquête pouvait laisser supposer... Comme je le disais, si dans un premier temps le côté un peu statique des personnages m'a un peu accroché, l'ambiance générale et les décors très réussis m'ont permis de me laisser porter par ce scénario très accrocheur. Reste à voir ce que donnera la suite, mais c'est pour l'instant une très bonne surprise et j'ai hâte de lire la suite !

10/05/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Ah ! Une enquête policière dans un décorum urbain futuriste cosmopolite, une ambiance noire cyberpunk, un imper long col relevé… l’ombre du Blade Runner plane au-dessus de Fédération, adaptation d’un polar SF des années 90, La Mâchoire du Dragon. Le récit est plutôt divertissant, basique dans le fond puisqu’il s’agit d’un thriller économique comme on a pu en voir ou lire des dizaines de fois, mais étendu à l’échelle galactique. Imaginez que la Terre soit considérée comme un petit pays du tiers-monde, le trou du cul de la voie lactée (un peu comme dans la série télé Farscape), faisant la joie d’escrocs, requins et contrebandiers alien qui viennent profiter des lieux pour pas cher comme ces cochons de touristes qui vont foutre le boxon à Pattaya ou Cancun ; et un formidable terrain de chasse financier pour les entités politiques extraterrestres (la « Fédération ») soi-disant « évoluées » qui profiteraient des vides juridiques de cette zone spatiale pour se livrer à des trafics en tout genre. L’enquête en elle-même est fort-sympathique avec pas mal de rebondissements plus ou moins prévisibles, ça grimpe crescendo, un scénario en compte-à-rebours bien rythmé, on ne s’ennuie pas. Entre les desiderata des humains cherchant à regagner la confiance Alien après avoir loupé leur entrée dans le bloc, et le jeu de dupe auquel ils se livrent avec les Hittites (qui me font penser aux Aschens dans Stargate SG-1), c’est un sac de nœud que l’on peut dénouer en partie sur ce seul album. D’autres sont à suivre mais celui-ci peut presque se lire seul. C’est de la nouvelle SF pulp du 21ème siècle avec des extraterrestres parlant notre langue, avec un niveau technologique supérieur au nôtre, et qui nous le font bien sentir, à la civilisation plus évoluée mais rendant toutefois les échanges économiques et culturels possibles. Une SF qui ne plaira pas à tout le monde mais qui personnellement me change du snobisme de certains auteurs Hard-Science. Le dessin de Janolle est ma foi plutôt plaisant, tendance comics je trouve, dans la branche d’Olivier Vatine l’aspect gueule carré en moins. Les décors sont grandioses et font plus que le taf. Quant aux couleurs d’Elvire de Cock, toujours un peu dans une tendance comics à l'informatique, je les ai trouvé agréable. Quality Control : Approved !

10/05/2018 (MAJ le 10/05/2018) (modifier)