Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Black Panther - L'intégrale

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

L'intégrale des aventures de la Panthère Noire, le premier héros noir de Marvel.


Afrique Noire Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Après son introduction dans Fantastic Four par Stan Lee et Jack Kirby, la Panthère Noire obtient sa série régulière en 1973. Le premier héros africain prend de l'ampleur sous la plume de Don McGregor, dont nous vous présentons ici les épisodes cultes. (Contient les épisodes US Fantastic Four (1961) 52, Jungle Action (1972) 6-18 publiés précédemment dans les revues L'INATTENDU (Arédit) 1-10) Texte: L'éditeur

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Février 2018
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Black Panther - L'intégrale
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/04/2018 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai vu qu'il y avait eu d'autres recueils postés sur le site depuis que j'avais écris mon avis du 15 avril 2014 sur la fiche du comics La Panthère Noire qui ne correspondait pas vraiment à ce que j'avais lu et ce que je connaissais de ce super-héros. Je transfère donc une partie de ce vieil avis ici et je remanie celui de 2014, car cette intégrale correspond beaucoup plus aux vieux pockets que je lisais ado chez Arédit, elle reprend les épisodes des débuts, notamment celui où Black Panther évolue de façon encore discrète auprès des 4 Fantastiques. D'autre part, j'avais pu feuilleter les 3 volumes à la Fnac en début d'année, et j'y ai reconnu ce que je lisais dans les pockets Arédit, d'abord les épisodes situés au Wakanda, puis ceux plus urbains et notamment lorsque la Panthère lutte contre le Ku Klux Klan. Il faut savoir que ce personnage a été assez peu diffusé en France avant ces parutions récentes en albums, on ne trouvait ses exploits que dans les pockets Arédit vendus en kiosque durant toute la décennie 70 et débuts des années 80, et pourtant il est fascinant, même s'il ne fait pas partie de mes préférés, j'aimais bien ses aventures qui avaient une petite part de mystère. C'est encore une création des insatiables Stan Lee et Jack Kirby en 1966 dans le comic book Fantastic Four ; ça marquait l'apothéose de ce dessinateur toujours tourné vers le mouvement et les corps massifs de ses personnages d'où se dégage un dynamisme qui sera tant imité par ses confrères. Ce qui était surtout intéressant dans ce comics, c'est d'introduire dans l'histoire des comic books le premier super-héros noir, une véritable provocation dans le contexte houleux de l'époque en Amérique, et dont le nom même de Black Panther rappelait le mouvement radical afro-américain, mais sans doute était-ce voulu. En tout cas, Stan Lee avait pris soin d'étoffer un personnage fascinant de prince africain d'un petit pays, le Wakanda, d'où est tiré le vibranium, métal qui est le composant du fameux bouclier de Cap ; il jure de se consacrer à la lutte contre l'injustice, tout en étant éduqué dans les meilleures universités U.S., puis revêtu de son costume noir ébène, utilisant des gadgets car il n'a pas de super-pouvoirs, rencontrant Captain America et intégrant l'équipe des Vengeurs. A l'aise dans l'obscurité de la nuit, il rôde tel l'animal dont il porte le nom, se déplaçant avec une agilité féline, alliant force et souplesse...Lee utilisant aussi ses origines africaines, sa culture tribale et son acuité visuelle exceptionnelle pour en faire un héros capable de plaire à toutes les classes sociales, au dela de tout clivage racial. Après Kirby, j'ai pu lire dans les pockets Arédit des épisodes dessinés par Gil Kane, John Buscema, Barry Smith et Gene Colan qu'on retrouve dans cette intégrale, c'est un bon ouvrage, relativement complet sur la période des débuts avant les reprises modernes des années 90 par d'autres auteurs et qui permet une bonne approche de ce super-héros étonnant qui gagne à être découvert. C'est d'ailleurs dommage que le film Black Panther du MCU n'ait pas assez mis en valeur ce personnage, je le regrette mais j'ai trouvé son incursion dans Civil War assez moyenne et cette origin story n'était vraiment pas percutante.

08/04/2020 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Avant les films Marvel de ces dernières années, je ne connaissais quasiment pas le super-héros Black Panther. Cette intégrale était une bonne occasion de découvrir à quoi ressemblait sa version papier. Eh bien, bof !... Le premier tome de cette intégrale comprend comme introduction un épisode des Fantastic Four, première apparition d'un Black Panther encore totalement mystérieux et qui se comporte ici comme un ennemi, en fait pas vraiment mauvais, des quatre héros. Datant de 1961, c'est une histoire très basique et très désuète de nos jours, d'un combat entre les gentils pris par surprise et ce mystérieux adversaire qui leur tend pièges sur pièges sans motivation vraiment crédible. Rien de passionnant. Puis le reste de l'album est composé de 12 épisodes du périodique Jungle Action ayant Black Panther pour véritable héros. Ceux-ci ont été publiés 11 ans après l'épisode des Fantastic Four cité ci-dessus et ne lui font donc pas du tout suite. Entre les deux périodes, il semble que Black Panther a vécu d'autres aventures, notamment aux côtés des Avengers, mais on n'en saura rien pour le moment, ce qui est bien dommage pour ce qui est sensé être un intégrale. Quoiqu'il en soit, ces 12 épisodes forment une longue histoire ayant pour principal adversaire du héros le fameux Killmonger, celui qu'on a pu découvrir dans une version bien différente dans le récent film du Marvel Universe. Mais comme l'indique le nom du périodique, Jungle Action, nous sommes dans un cadre qui ressemble énormément aux vieux récits de Tarzan emplis d'action, de corps athlétiques prenant la pose, de tribus indigènes menaçantes, de combats contre des fauves, de dangers de la jungle, mais aussi de magie noire et au fil des pages de plus en plus d'éléments de science-fiction. Mais on est clairement dans un scénario de type pulp, où l'action et l'emphase narrative priment avant tout. Et j'ai trouvé ça ennuyeux, beaucoup trop creux, et en même temps trop bavard au niveau de la narration. Je n'ai pas accroché du tout. Ça ne me donne pas envie de lire les tomes suivants.

07/08/2018 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

À cause du film sortit cette année (que je n'ai pas vu parce que les films ne m'intéressent pas trop ses derniers temps), on a eu droit à plusieurs tomes sur la Panthère Noire un héros un peu méconnu. C'est bien parce que cela me permet de mieux connaitre le personnage dont je n'avais pas beaucoup lu d'histoires de lui en solo. Cette intégrale comprend l'histoire des Fantastic Four où il est apparu pour la première apparition et des numéros de Jungle Action le mettant en vedette. J'avais déjà lu le récit des Fantastic Four et je voulais surtout lire cet album à cause des histoires de Jungle Action scénarisé par Don McGregor qui est considéré comme un des meilleurs auteurs de la Panthère Noire. Les épisodes scénarisés par lui dans cet album sont une longue sage oû le héros doit affronter une rébellion causé par son ennemi Erik Killmonger. C'est considéré comme un classique des années 70. Pour ma part, j'ai trouvé que si c'était un bon comics qui a mieux vieillis que plusieurs autres comics de super-héros de la même époque, la narration est tout de même un peu lourde par moment vu que McGregor aime bien décrire ce que ressente les personnages et puis par moment la narration décrit plus de chose que ce que montre les images. Le scénario mets souvent la psychologie des personnages en avant ce qui était quelque chose qu'on ne voyait pas souvent à l'époque, mais pour un lecteur moderne habitué a des comics comme Watchmen, cela reste tout de même un récit surtout orienté vers l'action. En tout cas, c'est le bonne bande dessinée d'aventure avec une galerie de personnages intéressants et des rebondissements excitant. Le dessin est dynamique et excellent. C'est un album que je conseillerais à ceux qui veulent découvrir le personnage. Cela se lit encore très bien aujourd'hui du moment qu'on est pas allergique à des cases remplient de textes parce que McGregor aime bien mettre des textes et notamment pleins de narrations et parfois c'est un peu lourds ce qui doit expliquer pourquoi je trouve que cela ne 'vaut' que 3 étoiles.

05/04/2018 (modifier)