Horde

Note: 1.71/5
(1.71/5 pour 7 avis)

Horde est fait pour vous! Premier né des jeux psychiques interactifs, il vous entrainera dans un univers barbare virtuel où nous attendent des milliers d'aventures fantastiques...


Cyberpunk : Espaces virtuels Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Fanas de Jeux video Jean-David Morvan

Horde est fait pour vous! Premier né des jeux psychiques interactifs, il vous entrainera dans un univers barbare virtuel où nous attendent des milliers d'aventures fantastiques... Révolutionnaire dans sa conception et d'un réalisme saisissant, Horde vous offre, pour la première fois au monde, de vivre au coeur même de l'action. La console Horde est le moyen idéal d'oublier le stress de la vie moderne... = extrait de la brochure publicitaire Horde. 2075. après un succès commercial sans précédent, Horde a été retiré du marché il y a une dizaine d'années. Grâce à un piratage informatique un des joueur était devenu le père d'un enfant (virtuel!). Mais cet enfant est devenu grand et il reigne en maître sur Horde, qui n'est plus seulement un jeu, mais SON monde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1994
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Horde
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

28/11/2002 | ArzaK
Modifier


Par jul
Note: 2/5

Une bd des mythiques éditions Zenda (enfin pas vraiment mais avant les éditions Delcourt, Zenda ça avait de la gueule pour le gamin que j'étais) et que j'ai revendu récemment. Ce n'était pas foncièrement mauvais mais un peu bizarre et décousu. Le graphisme était pas mal, complètement distordu, très original (en particulier la couverture). Couleurs criardes et baveuses. Ça peut rebuter. J'aimais bien. Quant à l'histoire c'était un peu n'importe quoi. Un mélange d'héroïc fantasy, de science-fiction avec un esprit comics-manga européens très rock and roll voire métal. Un démon rouge très méchant , une héroïne blonde style manga, des indiens, un groupe de rebelles motorisés, un concert de métal, du gore mais très stylisé... ouh la la c'est très confus dans mon esprit mais je crois que cette bd était en fin de compte elle-même très confuse. Donc une bd très influencée par son époque, pas si mal mais pas terrible non plus.

12/05/2013 (modifier)
Par Tef
Note: 3/5

J'ai lu cette BD lors de mon adolescence et je m'en souviens encore. La preuve, me voilà en train de rédiger un avis dessus 20 ans plus tard ! Alors, certes, après tout ce temps, je ne me souviens plus très bien des traits du dessin ni des couleurs et, moins encore, de la mise en page... Mais, j'en ai gardé un scénario d'une originalité décoiffante à l'époque. Il était à la confluence de mes deux sources d'inspiration : la SF et la Fantasy (qu'on n'appelait pas comme cela alors ^^). En soi, les deux sujets étaient peut-être éculés (même si je n'avais pas encore lu tout Tolkien ni K. Dick, pour ne citer qu'eux). Mais alors que dire du "phénomène" Matrix... je suis passé totalement au travers : je n'en ai pas vu l'originalité pour le coup -_-' Bref, pour revenir à notre BD, son originalité résidait pour moi dans cette fragile porte (dimensionnelle ^^) entrouverte entre SF et Fantasy. La fusion n'a peut-être pas pris, au goût de certains, mais j'ai toujours regretté qu'il n'y ait pas eu de suite... une grande frustration. (et puis cette scène de torture indienne, brrr !!!) Je recommande donc cet ouvrage rien que pour l'originalité du scénario. La lecture en sera même vivement conseillée à certains "scénaristes", compte-tenu de la vague pléthorique d' « œuvres » d'Heroic Fan dont on nous a inondé les étals depuis Harry Potter.

27/02/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Je n'ai rien aimé dans ce premier tome. La série ayant été abandonnée, le calvaire n'aura pas de suite. On peut considérer cette BD comme une erreur de jeunesse de JD Morvan. Il n'avait pas la narration au niveau, ni la gestion du scénario. Son histoire n'était pas originale mais en piochant dans trop d'autres récits, elle est devenue presque grotesque et en tout cas indigeste. Le dessin a un petit côté manga, le trait est quand même gras. Je ne sais pas comment parler des couleurs en restant poli : on pourrait résumer pas le fait que j'en ai fais une indigestion... En empruntant des vieilles BD, il arrive de tomber sur des pépites mais également sur des navets comme dans la cas présent.

06/08/2009 (modifier)
Par Régis
Note: 1/5

J'ai eu aussi cette BD d'occaz. Faut dire que comme j'adore Morvan, je me suis laissé tenté. Même si il y a beaucoup de défaut dans cet album, on sentait qu'il y avait de l'idée dedans. Je trouve les dessins terriblement fouillis et les couleurs pas toujours choisies avec soin. De même le scénario part un peu dans tous les sens. On a l'impression qu'il va trop vite par moment en éliminant tout un pan de l'histoire et par d'autres côté il s'attache à certains détails d'une manière surprenante. Bon, évidemment vu le standard éléve des scénar de Morvan, j'ai eu un peu de déception.

11/02/2003 (modifier)
Par Kael
Note: 1/5

Bien, je l'ai acheté d'occaz sur les quais histoire d'enfin connaitre ce truc. Je disais souvent que JDM n'avais jamais rien fait de mauvais (ormis la quête des réponses...), je ne le dirai plus. Il a même commencé par faire du mauvais, comme quoi... Le scenar m'a paru beaucoup trop ambitieux. Trop parce qu'il est probable comme le souligne JDM que les auteurs n'étaient pas encore capable d'une telle BD, mais aussi parce que c'est vraiment chaud de faire un truc original sur un thème maintenant si banal (j'ai un peu de mal à me rendre compte de l'originalité de cette BD il y a 10 ans, ma culture est un peu trop limitée... argh...). Ceci dit, faut pas croire qu'on s'endort, non non, mais bon, c'est loin d'être passionnant. Le dessin est plutôt jeunot, pas vraiment assuré, mais j'aime bien son coté trash. Ca donne une certaine patate dont avait besoin la BD. Bon, y'aura pas de suite, et à vrai dire, sans vouloir être méchant (s'pas JD ?) ça ne m'empêchera pas de dormir, loin de là.

11/12/2002 (modifier)
Par JDMorvan
Note: 3/5

Bon, je mets 3 sur 5 parce que c'est un livre qui reste mitigé pour moi. Je ne peux pas dire que ArzaK a tort, je le rejoins sur bien des points. Je persiste à penser que l'idée de base de cet album reste forte et très originale malgré le nombre de bouquins et films sur le virtuel qui ont été faits. C'est un peu un exploit. Mais je sais aussi que sur la création, on manquait de professionnalisme pour réussir un livre aussi ambitieux. Chaque bulle est un élément important qu'il faut lire et comprendre pour réussir à suivre. C'est donc bien trop dur à lire. Finalement, je trouve que les gens qui ont fait Matrix ont souffert des mêmes problèmes que nous sur bien des points dans les explications virtuelles. Je ne sais pas s'ils ont lu notre BD, mais c'est bien possible parce qu'elle était sortie aux USA en album et prépubliée dans heavy metal. C'est un peu un livre culte pour une génération de dessinateurs, malgré ses imperfections, par l'énorme énergie (mal canalisée, je sais) que ça dégage. C'est grâce à ce livre que j'ai pu bosser avec un génial dessinateur Mexicain nommé Bachan... Il le connaissait depuis 8 ans et adorait le graphisme et l'idée. Les livres, même pas très réussis, ont parfois un destin inattendu...

30/11/2002 (modifier)
Par ArzaK
Note: 1/5

La première raison d'éviter cet album est simple : il n'a jamais eu de suite, la série a été arrêtée dès le premier tome. La seconde est encore plus simple : le dessin accuse de sérieux problème de lisibilité. Graphisme trop fouillis et confus, trait trop gros, problème de découpage, de cadrages, de mise en scène (le passage d'une scène à l'autre est souvent chaotique), difficile de différencier les personnages, mise en couleurs très "flashy" d'un goût douteux qui, plutôt que de faire ressortir l'essentiel, en ajoute aux difficultés de lecture... Et c'est bien dommage car on croit deviner que le scénario de Morvan possédait quelques idées assez originales malgré le côté tape-à-l'oeil du sujet et le risque d'indigestion à voir ainsi mêlés les genres SF-cyberpunk et l'Héroïc-Fantasy...

28/11/2002 (modifier)