L'Esprit de Lewis

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Un beau diptyque, empreint de psychologie, de mystère et de surnaturel, où deux passions s’entremêlent pour le meilleur comme le pire...


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Ere Victorienne Fantômes Iles Britanniques Romanciers et Monde littéraire

Lewis Pharamond est un jeune écrivain en plein deuil. Bouleversé par la mort récente de sa mère, il traverse l’Angleterre pour s’installer à Childwickbury, le manoir de son enfance où il espère pouvoir écrire son premier roman d’inspiration gothique. Mais hanté par le chagrin, il n’arrive pas à écrire une ligne... Bientôt, des phénomènes étranges se produisent... et une nuit, la responsable de ces événements apparaît. Elle se nomme Sarah, fantôme d’une Française à la beauté remarquable. Au fil des jours, Lewis et Sarah apprennent à se connaître, et en échange d’une promesse d’amour éternel, le fantôme offre au jeune homme le don de l’écriture. Un acte qui ne sera pas sans conséquences pour Lewis...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Octobre 2017
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Esprit de Lewis
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

04/12/2017 | PAco
Modifier


L'avatar du posteur Yannou D. Yannou

Voilà une bd très agréable à lire, pour l'ambiance, les dessins. Ca m'a beaucoup fait penser à Tanquerelle (et Sfar du coup) en particulier Professeur Bell. Je pense que cette bd gagnera à être lue avec les 2 tomes à la suite (à mon avis, ça sera vite édité en intégrale). Le tome 1 seul laisse un peu sur sa fin/faim.

04/11/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un bel esprit empreint de générosité que voilà. Ce n'est pas tout les jours que nous avons un riche héritier qui partage sa fortune. Pour autant, le propos se concentrera surtout sur la solitude du héros qui souhaite faire le deuil de sa mère en paix dans un manoir isolé. Cela lui permettra de devenir écrivain par exemple. Il va surtout y rencontrer un fantôme à savoir la belle Sarah pour se transformer en un genre de Sherlock Holmes ou de psychanalyste de celle-ci afin de la délivrer de cette malédiction liée à cet état de déshérence. C'est un conte gothique qui n'est pas inintéressant à la lecture avec une ambiance pour le moins assez fantasmagorique dans cette Angleterre victorienne.

11/02/2018 (modifier)
Par herve
Note: 2/5
L'avatar du posteur herve

Prévue en deux volumes, cette histoire de l'écrivain et du fantôme est plaisante à lire. Sur fond de romantisme (rappelé par une case hommage au tableau du "voyageur contemplant une mer de nuage" page 27 et 57), nous suivons Lewis pris dans les tourments de l'inspiration, en vue d'écrire un roman, avec l'aide de Sarah, le fantôme. Les pleines pages oniriques sont assez belles, en tout cas le style de Lionel Richerand me rappelle celui d'Hervé Tanquerelle. Le scénario est assez bien enlevé, mais peut-être un peu trop sage. A découvrir.

05/01/2018 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà une série annoncée en deux tomes qui commence plutôt bien ! C'est avec plaisir que je retrouve le travail de Lionel Richerand que j'avais apprécié avec l'album jeunesse Les Nouveaux pirates et un autre album sorti dans la même collection Dans la forêt. Il s'adjoint cette fois-ci au scénariste Bertrand Santini pour nous concocter cet album aux relents romantiques de la fin XIXe. Vieilles bâtisses anglaises, écrivain maudit, créatures fantastiques et pacte avec un être surnaturel, tous les ingrédients sont là pour nous plonger dans une atmosphère parfaite pour cette collection ! Après le décès de sa mère, le jeune écrivain Lewis Pharamond qui peine à se remettre, hérite de la vieille maison de famille où il a passé son enfance. Il décide malgré l'hiver de s'y rendre pour trouver l'inspiration qui lui fait défaut pour y écrire son premier roman. Mais l'inspiration n'est pas quelque chose qui se commande, et c'est finalement après qu'il fasse la rencontre de Sarah, le fantôme d'une belle femme pour que tout change... Le dessin de Lionel Richerand trouve avec cette histoire toute la matière nécessaire pour donner libre cours à son talent graphique tourné vers le fantastique. Car c'est quand le fantastique s'invite dans ses cases que son savoir faire fait des merveilles et donne une toute autre dimension à cet album ! On retrouve les influences de Burton et Myazaki qui effleuraient déjà dans Dans la forêt, mais avec une toute autre dimension au travers de scénario imaginé par Bertrand Santini. Voilà donc un premier tome très réussi, qui prend le temps de s’installer tranquillement pour basculer juste comme il faut en fin d'album pour nous donner envie de découvrir la suite de cette série qui se conclura dans le second tome. A suivre donc ! (3.5/5 en attendant la fin avec le prochain album)

04/12/2017 (modifier)