Air America

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les destins parallèles de deux pilotes américains, Bob Janssen et Peter Hopper, pendant la guerre du Vietnam. Après un bombardement qui a, une fois de plus, touché des populations civiles, Peter claque la porte de l'US Air Force. Bob, lui, veut rester fidèle à ses engagements mais deux journalistes, venus faire un reportage sur la base, lui ouvrent les yeux sur la mort suspecte d'un magasinier. À mesure que les questions entraînent d'autres questions, Bob se retrouve pris dans un engrenage qui le dépasse.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Aviation Indochine Les Guerres d'Indochine et du Vietnam

Les destins parallèles de deux pilotes américains, Bob Janssen et Peter Hopper, pendant la guerre du Vietnam. Après un bombardement qui a, une fois de plus, touché des populations civiles, Peter claque la porte de l'US Air Force. Bob, lui, veut rester fidèle à ses engagements mais deux journalistes, venus faire un reportage sur la base, lui ouvrent les yeux sur la mort suspecte d'un magasinier. À mesure que les questions entraînent d'autres questions, Bob se retrouve pris dans un engrenage qui le dépasse. Doit-il faire confiance à son uniforme ou à la jolie journaliste Helen qui lui dit de tout remettre en cause ? Peter, quant à lui, décide de prendre de la distance avec son pays. Il s'installe au Laos avec Lua dont il est tombé amoureux. Mais ne pas avoir les moyens de voler quand on a ça dans le sang est une véritable torture. Et il finit par accepter l'aide financière d'un relais de la CIA au Vietnam, contre quelques « services aériens ». Contrairement à ce qu'il croyait ou espérait, Peter ne va-t-il pas travailler encore plus directement pour le gouvernement américain ?...

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Février 2019
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Air America
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/02/2019 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Des années 50 à la fin des années 70, Air America était le nom d'une compagnie aérienne américaine de fret et de transport de passagers derrière laquelle se cachaient les opérations secrètes de la CIA. La compagnie était en réalité la façade civile leur apportant le soutien logistique aérien dont les agents secrets avaient besoin pour entrer ou sortir discrètement de pays étrangers sans impliquer l'Air Force américaine. Dans cette BD, nous suivons deux aviateurs à l'époque de la Guerre du Vietnam. L'un d'eux, choqué par la mort de nombreux civils qu'impliquent les bombardements aériens qu'il a menés sur ordre de l'armée, décide de démissionner et de retourner à la vie civile tout en restant vivre en Indochine. Il se fâche avec son ami qui, lui, reste sagement dans l'armée. Pour ne pas sombrer dans la déprime et l'alcoolisme, il finit par trouver un nouvel emploi dans une compagnie aérienne, mais il découvre bien vite qu'avec elle, il n'a pas réellement arrêté de servir plus ou moins indirectement les sombres desseins du gouvernement américain. D'autant que les opérations qu'il réalise désormais sont liées à une enquête que son ancien ami mène de son côté au sein de sa garnison où il se passe également des choses peu avouables. Avec cette série, nous sommes dans une ambiance qui rappelle initialement celle d'un bon vieux Buck Danny, mais avec l'humour en moins. Entre opérations dans l'armée et opérations faussement civiles, on est en effet quelque part entre les Tigres Volants et Top Secret. Sauf que là où Buck et ses amis mettent en exergue une armée américaine saine de corps et d'esprit, Air America en montre les côtés sombres, la corruption et les opérations secrètes illégales. Le graphisme de Julien Lepelletier est impeccable pour ce qui est des scènes aériennes et des avions bien évidemment. Réaliste et soigné, on sent le travail du passionné. Ses personnages sont par contre plus raides, et on y sent moins de maîtrise et d'aisance. La narration elle aussi n'est pas parfaite. Un bon premier tiers de l'album est un peu confus tant qu'on n'a pas bien pris connaissance des personnages et qu'on n'a pas encore appris à les reconnaître et comprendre. On saute d'un lieu et d'une date à une autre sans trop s'y retrouver. Mais quand finalement la mayonnaise finit par prendre, on se retrouve face à un scénario assez intelligent, tenant bien la route et qui donne envie de savoir la suite.

18/02/2019 (modifier)