Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Médecins de guerre

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Plongée au coeur d'un GPC en compagnie d'une jeune médecin.


Médecine Nouveautés BD, comics et manga

Virginie aime aider les autres. En plus de son investissement associatif, elle s'est engagée dans l'armée en tant que médecin. Sa première assignation : le groupement des commandos parachutistes sur la base de Gao au Mali. L'endroit est rude, à fortiori quand on est la première femme à intégrer le GCP. Mais l'équipe ne va pas attendre longtemps avant d'avoir un aperçu des compétences de Virginie : la jeune médecin doit stabiliser un soldat gravement blessé pendant une opération. Malgré le succès de son intervention, l'ambiance ne s'améliore pas. Les attaques de convois à répétition laissent craindre une fuite provenant de la base, et l'heure est à la suspicion.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Juin 2021
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Médecins de guerre

07/06/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Bien que paru chez Dargaud, cet album est typique des œuvres éditées par les éditions Zéphyr, éditions spécialisées dans les récits mettant l’armée française en exergue. Et ce n’est pas le dossier conclusif qui me contredira ! Quoiqu’il en soit, nous avons droit à une plongée très réaliste -d’un point de vue technique- au sein d’un groupement de commandos parachutistes (GCP en abrégé, et va falloir vous habituer aux abréviations, monnaie courante dans le langage militaire). Tellement réaliste que j’ai eu le sentiment de lire avant tout un documentaire se servant d’une petite fiction pour exposer son sujet et non l’inverse. La fiction reste en effet assez en recul et, de plus, est très banale dans son déroulé : une jeune héroïne qui a du mal à s’intégrer au sein d’un commando, quelques flash-back pour nous montrer ses origines, des attaques qui laissent craindre une fuite au sein même du GCP, un Chinois un peu louche, des accrochages avec des terroristes et on termine ce tome sur un petit cliffhanger dont on se doute qu’il résulte d’une manœuvre pernicieuse. C’est de ce point de vue très léger et sans réelle surprise. L’aspect documentaire du récit est donc, à mes yeux, bien plus intéressant. Patrice Buendia est un spécialiste du domaine militaire et on sent bien qu’il s’est soigneusement documenté avant de coucher son récit. Les protocoles militaires sont retranscrits avec beaucoup de précision, par exemple (et sans que cela n’alourdisse outre mesure le récit, je m’empresse de le préciser). L’ambiance au sein du GCP me semble aussi assez réaliste avec des évidences mises en avant comme l’esprit de corps (quand vous confiez votre vie à votre collègue et inversement, pouvoir lui faire confiance et être prêt à prendre certains risques pour lui sont des conditions indispensables pour la réussite d’une mission) ou le machisme au naturel (principalement dû à la mise en doute des aptitudes physiques des femmes. Bah oui, si vous avez un pied arraché et vous vous trouvez sous le feu roulant de l’ennemi, qui aimeriez-vous voir venir à votre secours pour vous tirer sur 80 mètres ? Le gars de 80 kg qui en soulève 120 à la salle de muscu et court le 100m en 13 secondes ou la nana de 53 kg spécialiste du marathon mais semblant bien incapable de hisser un poids supérieur à 70 kg ? Poser la question, c’est comprendre une réalité de terrain qui, rapidement, se transforme en machisme au quotidien). Le dessin réaliste de Gilles Laplagne convient bien au sujet. A titre personnel, je lui reproche une certaine raideur mais si, par exemple, vous êtes fans des œuvres de la collection Troisième Vague du Lombard, vous retrouverez ici le même genre de travail soigné et rigoureux. Bon ! C’est un peu trop ‘propre’, un peu trop boyscout, trop conciliant avec l’armée mais si ce type de récit militaire bien documenté vous attire il ne s’agit pas d’un mauvais album. A découvrir pour les amateurs du genre, ne fusse que pour sa dimension documentaire.

07/06/2021 (modifier)