Métropoles

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

2 agents d'une agence confidentielle de renseignements enquêtent sur des activités criminelles de haut vol


Métropoles dont le siège est au château de Terrefonds près de Paris, est un bureau secret de renseignements qui se camoufle derrière une société de communication. Elle possède plusieurs agences en Europe, dont une à Bruxelles. Ses 2 agents Michel Danverre et Peter Li se déplacent dans plusieurs pays en se faisant passer pour des reporters et enquêtent sur l'activité d'une ancienne amie devenue criminelle, Vera Varsini, puis du professeur Humblebaek fasciné par l'histoire des Vikings... .-.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1989
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Métropoles
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/11/2017 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai eu ces 3 albums à un prix très intéressant au dernier Festival de Rochefort-en-Bulles, parce que cette Bd est totalement méconnue et qu'elle m'a semblé intéressante. Mais en vérité, c'est tout le contraire. Chaque album est indépendant. Il s'agit d'une aventure policière un peu trop fantaisiste qui se donne des airs sérieux, mettant en vedette les propres créateurs de la Bd, ils sont les héros de péripéties assez foutraques, où abondent maladresses, erreurs, manque de continuité, invraisemblances, facilités scénaristiques, ellipses à tout va, bref un travail qui aurait pu avoir un certain intérêt de par le côté pittoresque de ces récits où les personnages se déplacent dans plusieurs villes ou endroits différents, mais qui au final arrive à lasser le lecteur par cet aspect bordélique et mal foutu. De plus, certaines scènes sont inutiles et stupides, et auraient pu faire gagner de la place pour développer les personnages qui sont aussi creux qu'une barrique vide de bon Bordeaux, de même que les tomes 2 et 3 ont des fins hyper rapides qui vous arrivent dessus sans crier gare. Il semble que cette Bd parue à partir de 1989 en album, n'ait eu aucun succès, je comprend pourquoi, c'est pas du tout captivant, et j'ai encore la désagréable impression que c'est un sujet gâché qui présentait une originalité, mais on dirait que c'est une Bd de débutants qui n'ont pas su élaborer un récit crédible, on se demande comment un éditeur comme le Lombard a pu se laisser embarquer là-dedans, mais il est vrai qu'à cette époque, ce risque se pratiquait encore, ce serait maintenant, aucune chance. Le dessin n'est pas désagréable, au trait fin, avec un encrage fin, très détaillé, avec de jolis décors bien reproduits et précis, et quelques petites erreurs de proportions mais rien de bien grave, donc doublement dommage.

06/11/2017 (modifier)