Louise Michel la vierge rouge

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Biographie de Louise Michel.


Anarchiste ! Auteurs britanniques Biographies La Commune et l'occupation prussienne Luttes des classes & conflits sociaux

Paris, 22 janvier 1905. Sous le regard des hommes et des femmes réunis pour lui rendre un dernier hommage, le cortège funèbre de celle que l’on nomme la Vierge Rouge traverse la capitale. La France vient de perdre l’une de ses héroïnes. Dans le Paris assiégé et affamé de la guerre de 1870, comme sur les barricades de la Commune, une femme combat pour les droits du peuple. Avec un courage et une détermination sans faille, Louise Michel prend les armes et, par la force de ses mots, galvanise les foules. Alors que la capitale est en flammes et la révolte brisée, elle est arrêtée, emprisonnée puis déportée en Nouvelle-Calédonie mais continue la lutte aux côtés des Canaques. À son retour en France, elle ne cessera de défendre les valeurs d’éducation, d’égalité, de progrès. De victoires en fusillades, d’épreuves en moments de partage, d’espoirs en désillusions, Mary et Bryan Talbot retracent l’histoire passionnante et pourtant méconnue de cette femme généreuse et habitée, aventurière de la liberté, qui rêvait de changer le monde. (Site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Louise Michel la vierge rouge
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

08/05/2017 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Tout ce que j’ai déjà pu lire de Bryan Talbot m’a paru intéressant. Et en plus, les sujets sont vraiment très variés ! Avec cet album, il met en lumière son intérêt pour les mouvements révolutionnaires et/ou utopiques du XIXème siècle. Il y déclare son admiration pour une grande figure de ces courants, Louise Michel, la « vierge rouge », conscience anarchiste qui participa à la Commune, qui lutta pour les droits des Kanaks pendant sa déportation en Nouvelle Calédonie, mais qui fut aussi passionnée de sciences, de poésie, proche de Victor Hugo… Mary et Bryan Talbot ont parcouru les haut-lieux de la vie de lutte de Louise Michel, et traitent sans laisser de zones d’ombre la vie bien remplie de cette grande dame. De nombreuses notes et une abondante bibliographie en fin de volume précisent leurs sources, et justifient leurs parti-pris, puisqu’il a fallu quelque peu romancer le tout – ne serait-ce qu’en introduisant des dialogues. Je ne suis pas forcément fan des biopics, mais celle-ci, sur un sujet qui m’intéresse, est plutôt bien fichue. Et donne envie d'aller plus loin en se plongeant dans les nombreux livres (de Louise Michel ou qui lui ont été consacré) qui permettent d’en savoir plus sur une femme qui n’a toujours pas la place qu’elle mérite dans les livres d’histoire. Un travail honnête et pas trop rébarbatif, dont je recommande la. lecture

08/05/2017 (modifier)