Les Contes du 7ème Souffle

Note: 2.92/5
(2.92/5 pour 13 avis)

La sagesse d'un samouraï pourra t-elle sauver sa soeur ? Un conte à mi-chemin entre aventure et polar.


Japan-Fantasy Samourai

Un samouraï, sa soeur, un tyran. Le tyran tue ses femmes et la soeur du samouraï risque d'être la prochaine. Une jeune femme est sur le point d'épouser un riche et puissant seigneur prénommé Aohige. Ce dernier propose à son futur beau-frère de rejoindre son armée de samouraïs. Daisuke, fidèle à son maître, commence à entendre des rumeurs plus qu'alarmantes à propos d'Aohige. L'avenir de sa jeune sœur serait-il mis en danger ? Commence alors une enquête terrifiante… La fin de cette histoire est propre au lecteur, à lui de juger. Ceci étant on débute l'album comme un conte et on termine comme une fable. C'est tout simplement magnifique.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire Une histoire par tome (Série terminée) 4 tomes parus
Couverture de la série Les Contes du 7ème Souffle
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

13/11/2002 | Cedricval
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal mais je reprendrais à mon compte la phrase de l'un de mes camarades précédents : cela manque cruellement de souffle. Pas qu'on s'ennuie mais c'est pas loin, c'est parfois confus, les personnages se débattent dans des situations bizarres. il y a bien quelques combats mais le dessin à mon sens ne les met pas franchement en valeur par la faute d'un trait épais que je trouve un peu grossier. Pas amoureux mais assez fan d'un Japon médiéval idéalisé, je n'ai pas ici trouvé mon bonheur comme avec Okko par exemple. Disons que ça ce laisse lire mais j'ai bien peur que cette série de tomes pouvant se lire indépendamment les uns des autres ne restera pas longtemps dans ma mémoire. En emprunt...

04/01/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Les contes du 7ème souffle manquent justement d’un peu de souffle épique. Le conte n’est jamais désagréable en lui-même et on en devine assez rapidement la moralité. C’est sympa mais sans le petit plus qui ferait de cette série une œuvre maîtresse. Il y a un manque manifeste d’émotion. Il faut également dire que j’ai trouvé le graphisme assez moyen notamment dans le dessin des personnages. Il n’y a pas une impression de grâce qui se prêterait parfaitement à l’atmosphère du Japon médiéval. Je préfère nettement le réalisme dessiné à la manière d’un Okko par exemple. J’ai conscience que tout ceci n’est qu’une question de goût et on n’a pas forcément les mêmes d’un lecteur à l’autre. Au final, cela se laisse lire mais dans une parfaite indifférence.

03/12/2009 (modifier)
Par André
Note: 1/5

Lorsque j'ai reçu cet album (l'intégrale) comme cadeau pour la Noël, j'ai d'abord été très heureux. Alors voilà, des contes hyper-classiques revisités à la sauce japonaise médiévale, avec des samouraïs et tout ça je me disais chouette. D'autant plus que je venais de lire Okko et que j'avais beaucoup aimé Alors bon, deux choses : premièrement le dessin. Dire que je n'ai pas adhéré au style, c'est vraiment peu dire. Que c'est laid !!! Comme le disait un webmaster, c'est truffé de Hokusai et pour moi c'est quasi du copié-collé. Bref un vrai plagiat. En plus, les personnages se ressemblent tous, du coup on ne sait vraiment plus qui est qui; cela rend la lecture désagréable même si une pointe de complexité n'est, d'habitude, pas pour me déplaire. Deuxièmement, je ne sais pas si je suis idiot mais j'ai quand même mis beaucoup de temps à reconnaître ces fameux contes traditionnels. Alors comme c'était un cadeau, j'ai lu l'intégrale jusqu'au bout mais on peut dire que j'ai vraiment perdu mon temps. Que d'ennui, que d'ennui !

26/06/2007 (modifier)

On retrouve avec plaisir le monde de Lone Wolf & Cub dans cette série. Surtout avec la version intégrale en N&B évidemment. Le dessin est très personnel. Je peux comprendre qu'il rebute certains. Par contre j'admets que le découpage des cases manque parfois de lisibilité. D'autant plus rageant que le mode de narration de 2 évènements simultanés qui se déroulent en des lieux différents est souvent employé. Côté scénario, 4 intrigues indépendantes qui se lisent chronologiquement, ça se tient. C'est agréable à suivre, avec quelques rebondissements inattendus et d'autres un peu moins. On n'atteint pas le niveau de Lone Wolf & Cub, mais bon, le rendu final reste correct. Par contre j'admets n'avoir pas fait le rapprochement avec les contes occidentaux classiques. Va falloir que je relise "Blanche neige" et compagnie...

04/01/2007 (modifier)
Par sagera
Note: 2/5

Oulà !!! comment commencer un post dont je sais forcément qu'il va se situer bien loin d'un sentiment enthousiaste ? Comment ? Ben comme tout ça tout simplement. Je me suis ennuyé c'est incroyable. Et la faute à qui ? (le fait que je pose sans cesse des questions traduit bien mon état d'esprit....) Non pas au graphisme qui est original, même si sur ce coup là, il participe souvent à hermétiser l'histoire tant les actions des personnages ne sont pas toujours claires et bien représentées. Alors la faute à qui ? ben oui, la faute au scénar ou plutôt au découpage. J'ai souvent eu l'impression qu'il manquait des cases de liaisons au fil des planches. L'action n'est pas toujours lisible et souvent j'ai eu le sentiment que je ne savais plus lire de bd, tant il manquait de trucs pour me faire assimiler le bazard. Honnêtement, l'ensemble m'a gavé. J'ai eu à maintes reprises l'envie de gueuler : "mais p... t'aurais pas pris le temps de dessiner cette p... de case pour m'éviter de merder dans ton bourbier ?". Alors je m'en suis sorti, je vous rassure. J'ai été obligé de revenir sans cesse en arrière et de mieux inspecter une case confuse pour dire par exemple : " ah ouais, j'avais pas vu... en fait ce bordel là, c'est pas le mec qui tue sa soeur, c'est elle qui se jette sur l'épée (confère page 52 intégrale. Les 3 dernières cases). Ce genre de bd, c'est bien quand l'art du découpage suit, sinon, on a tôt fait de rester sur le bord de la route. Ce fut mon cas.

23/12/2006 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5

A l'occasion de la sortie d'une intégrale à prix modique de cette série, je me la suis procurée. Le graphisme de cette série est très particulier, très atypique, un genre de dessin qui à mon avis ne plaira pas à tout le monde. En ce qui me concerne, sans trouver ça génial, je reconnais que le style ne manque pas d'audace ni de personnalité, certaines scènes de combat ou d'action sont carrément belles. Au niveau du faciès des personnages en revanche, c'est peu plus gênant, si certains sont travaillés et bénéficient favorablement de ce trait original, d'autres paraissent un peu bâclés en comparaison, un détail difficilement pardonnable. L'ensemble est tout de même correct. En ce qui concerne les histoires, je suis déçu, l'aspect de l'histoire que je préfère, la quête de Daisuke est souvent reléguée au second plan un bon moment... et ressurgi subitement, au gré du hasard ou d'une rencontre opportune, c'est un peu trop gros, le charme est vite brisé. Quant à la transposition des contes, ce n'est que moyennement réussi à mon avis. Le premier tome, reprend l'histoire de Barbe Bleue, l'histoire est plutôt correcte, assez agréable à lire, Daisuke réussit son entrée. Ensuite d'autres contes sont repris avec plus ou moins de justesse mais la qualité globale reste inférieure à la première histoire. Cette oeuvre est assez spéciale, j'aurai largement pu m'en passer, la lecture n'est pas terriblement marquante, pourtant le japon féodal est une période que je sent fascinante. Sans pour autant jeter cette BD aux orties, on doit pouvoir trouver largement mieux à lire dans le genre. JJJ

07/12/2006 (modifier)

Voir cette bd descendre en flèche m'attriste un peu. La notation bdthèque est centrée sur les goûts personnels, donc il n'y pas de malaise. Cependant je trouve que les auteurs arrivent à donner une ambiance vraiment bonne. Alors c'est sûr c'est une série faite par des occidentaux sur le Japon. On ne s'attend pas forcément à une précision historique, et ça n'est pas dérangeant car : 1-Je n'y connais pas grand chose en médiéval japonais. 2-Ce sont des contes, donc on peut s'éloigner de la réalité. 3-Certaines scènes dans les auberges m'ont vraiment fait penser à ceux des 7 samouraïs de Kurosawa. Cela fait beaucoup pour l'atmosphère nipponne dégagée. De plus je pense Qu'Hugues Micol est vraiment talentueux, et je ne vois qu'équilibre (les combats de sabre sont une merveille) avec un dessin personnel et envoûtant. Mais peut-être exigeant, je ne sais pas. Enfin une série aboutie, originale (C'est certes un mélange de plusieurs éléments, mais diablement réussi), dans une très belle collection Equinoxe. A découvrir pour ceux qui recherches des expériences graphiques de caractère. En tout cas bravo aux auteurs, et je veux encore de ces albums "mal dessinés" :o).

07/05/2004 (modifier)
Par Altaïr
Note: 1/5

Désolée de poster un avis qui tranche autant avec les précédents, mais vraiment je n'ai pas aimé cette BD. Pire : elle m'a énervée (cette critique ne porte que sur le premier tome, jamais je ne lirai le second je pense). Le scénario, tout d'abord. Bon, vous ne savez peut-être pas mais "Aohige", signifie "barbe-bleue" à peu de choses près en japonais. Et raconte l'histoire de Barbe-bleue... subtile, non ? dans un Japon médiéval vu par un occidental, et qui sent bon le cliché exotisant. Le tout sonne horriblement faux. Le dessin. Bon, il y a quelques plans intéressants, mais manque de pot ils sont quasiment tous pompés sur des estampes japonaises ultra-célèbres. Il y a du Hokusai dans tous les décors. J'hésite entre le plagiat ou le clin d'oeil, en tous cas ils ne rendent jamais hommage aux originaux, et sont pour moi l'aveu d'un manque d'inspiration assez désespérant. Le reste est bourré de fautes de dessin, et le trait me paraît trop maladroit pour que ce soit intentionné. En bref, ce "truc" me semble peu inspiré, bourré de clichés, laid. Si vous voulez une vision du Japon médiéval plus intéressante, lisez "Kogaratsu".

10/07/2003 (modifier)
Par okilebo
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ayant inauguré la nouvelle collection des éditions Vents d'Ouest ("Equinoxe") , "Les Contes du 7ème souffle" est une série qui mérite franchement qu'on s'y attarde . Le scénario d'Eric Adam est très attrayant. Dans le Japon médieval, l'histoire d'un samouraï à la recherche de son destin après la disparition tragique de sa soeur. Vous allez me dire que ce genre de récit n'est pas vraiment nouveau, je vous l'accorde. Ceci-dit, le traitement de cette série s'avère plutôt original dans sa présentation et surtout dans les ambiances qui sont tout à fait particulières. Tous ces détails nous permettent ainsi de mieux nous plonger dans ce conte. Les auteurs ne se sont pas trop attardés sur le contexte historique, mais par contre les personnages sont présentés de manière efficace. La motivation de leurs actes est clairement présentie dès le début. Cela nous permet de rentrer dans le vif du sujet avec beaucoup plus de facilité. Le dessin particulier de Hughes Micol est dans le style de celui de Blain, Sfar, etc. Certaines personnes pourront trouver celui-ci repoussant mais franchement on s'y habitue très vite. Je dirais même que certains plans larges sont très beaux (tome 1, page 25). Les jeux d'ombres et lumières varient selon l'humeur du moment : sombre pour le tragique et clair pour les périodes plus sereines. Cela permet d'accentuer les moments forts du récit et c'est, ma foi, fort bien réussi. Vous aurez compris que j'ai vraiment bien aimé cette série. Et malgré son approche peu commerciale, cette bd a des vraies qualités. Je pense qu'elle mérite qu'on y jette un oeil. Franchement, lancez-vous, vous ne le regretterez pas. C'est génial !

01/07/2003 (modifier)
Par Canardo
Note: 3/5

Je ne connaissais pas du tout cette BD avant qu'on me l'ai offerte, et j'ai tout de suite vu que la couverture ainsi que la qualité des pages etaient vraiment digne d'un tirage limité (il y a meme un carnet d'esquisse a la fin). Mais c'est le contenu qui compte le plus et il m'a un peu decu. Le dessin tout d'abord : il est trop personnelle et trop brouillon pour moi. De pages en pages on s'y habitue mais au final je le trouve assez laid (j'ai la meme sensation de quand je lie Isaac le Pirate). Ensuite l'histoire : elle est bien pour l'instant meme si il ne s'est pratiquement rien passé. Le titre est vraiment bien approprié car c'est raconté comme un veritable conte chinois. Enfin, je ne conseille pas l'achat essentiellement pour le dessin mais reflechissez bien aussi a la qualité de l'album !

12/01/2003 (modifier)