La Vraie Vie

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Jean, accro d’Internet, rencontre parallèlement « quelqu’un » en ligne et une fille dans la vraie vie. Mais où se situe sa vie ? Une chronique sociologique qui interroge sur l’usage à outrance d’Internet.


Académie des Beaux-Arts de Tournai Geeks

Jean Libonnet, jeune célibataire, employé d’un centre technique municipal, mène une vie simple et bien rodée. Quand il n’est pas au travail en journée, il passe le plus clair de son temps – le matin, le soir, la nuit – sur Internet, où il tchate avec des inconnu(e)s, joue à un jeu FPS contre toujours le même pote-de-web, se tient au courant de l’actualité économique, politique et musicale, ou mate du porno. Ses collègues de travail ne comprennent pas comment il peut ainsi « perdre » son temps, au prix de cernes, le lendemain. Lui rétorque qu’il ne le perd pas : ses rencontres virtuelles sont enrichissantes, intellectuellement ou culturellement ; et ses besoins de délassement sont assouvis. Sur une plateforme de rencontres, il fait notamment la connaissance d’un ou d’une inconnu(e), Timfusa. Il ou elle est américain(e), alors établi(e) dans le Wyoming. Mais il ou elle parle français et sa discussion l’accroche. Jean ne connait pas son sexe et ne cherchera jamais à le deviner. Cependant, les photos qu’il reçoit de Timfusa sont autant d’indices qui lui permettent d’imaginer cette autre vie, ailleurs. En parallèle de cette rencontre virtuelle, Jean fait aussi la connaissance bien réelle de Carine, la fille du bar PMU local. Carine a son âge, elle revient en province d’une première expérience de vie décevante sur Paris. Ses collègues de travail essaient d’encourager ces deux jeunes à se mettre ensemble…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Janvier 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Vraie Vie
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2016 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

La problématique de cette oeuvre est assez actuelle avec la vie sur les réseaux sociaux ou le fait d'être accro d'internet. Le cinéma s'est d'ailleurs également emparé de ce sujet avec des films comme Nerve et la TV avec des séries comme l'excellent Mister Robot. J'aime bien le traitement de ce sujet actuel dont la mise en scène est ultra-moderne. Cela change un peu de toutes ces thématiques qui reviennent à chaque fois. Bref, l'originalité est au rendez-vous. J'aime beaucoup le trait de Gregory Mardon que je trouve assez sensuel. Il donne de la vie à ses personnages mais plus encore. Le scénariste évite soigneusement de tomber dans la caricature de "l'internet, c'est mal". Il arrive avec intelligence jusqu'au bout du propos: qu'est-ce que la vraie vie ? Un roman graphique assez intimiste et profondément humain qui donne des pistes de réflexions assez intéressantes. La vraie vie quoi et pas forcément celle d'Auchan !

02/10/2016 (MAJ le 03/10/2016) (modifier)