Ulysse Wincoop

Note: 3.8/5
(3.8/5 pour 5 avis)

Dakota du Sud, hiver 1890. Alors que l'armée américaine s'apprête à commettre l'un des pires massacres d'Indiens de l'histoire des États-Unis, le soldat Jonah sauve secrètement la vie d'un nouveau-né sioux.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle 1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Indiens d'amérique du nord Sioux et Cheyennes [USA] - Middle West

Ulysse grandit parmi les colons blancs du Wyoming, mais ses différences ne tardent pas à l'en exclure. Il est déjà sur le départ, en quête de son identité, déchiré entre ses origines et les promesses du Rêve américain...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Août 2015
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Plus de 3 ans

Couverture de la série Ulysse Wincoop © Gallimard 2015
Les notes
Note: 3.8/5
(3.8/5 pour 5 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

20/06/2016 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

Cette série pleine de promesses n'a probablement pas trouvé son public. La couverture est-elle trop jeunesse pour un contenu bien plus rude ? En effet les auteurs débutent le récit sur une touche très réaliste et choquante du massacre de Wounded Knee. Le texte est bien plus dur que l'image tout au long de l'album. Les personnages Blancs et Indiens sont très travaillés dans leur psychologie perturbée par des événements dramatiques où ils sont autant actifs que soumis. La lecture s'adresse bien plus à un public averti qui replace le récit dans un contexte historique difficile car les auteurs n'ont pas cherché la vision simpliste et manichéenne. Le graphisme de peinture de Bachelier est original. Sa technique picturale permet des belles pages d'intériorisation cauchemardesque avec des personnages torturés. Un dessin très personnel qui peut parfois créer un décalage par sa douceur avec l'ambiance du récit. Une belle et courageuse création qui n'a malheureusement pas eu la suite qu'elle méritait.

02/12/2023 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai emprunté cet album au jugé, et surtout à cause du sujet, qui m’intéresse beaucoup. Car je pensais que c’était plutôt destiné à un public très jeune (la collection, mais aussi le dessin de Bachelier m’avaient conduit à cette idée). En fait, si la simplicité de l’intrigue et certains passages font peut-être penser à une série jeunesse, dès le départ, la violence affichée renvoie plus à un lectorat plus âgé. En effet, l’album commence par le massacre de Wounded Knee qui, en décembre 1890, a marqué la fin des « guerres indiennes » (c’est comme ça que les Américains le présentent) – alors qu’on est là en face d’un énième (et dernier) grand massacre, totalement injustifié et injustifiable. Au milieu de ce massacre, un soldat s’empare d’un enfant sioux qui vient de naitre et, après avoir déserté, l’offre à sa sœur, qui n’avait pas d’enfant avec son mari. La suite de l’histoire se déroule 8 ans plus tard. A la suite de circonstances dramatiques, le jeune enfant, nommé Ulysse Wincoop, apprend sa véritable histoire (ses parents adoptifs la lui avaient cachée), et rencontre certains rescapés sioux, dont Black Elk. C’est hélas là que s’arrête l’album inaugural, et je crains que la série n’ait été abandonnée, aucune nouvelle n’ayant été donnée depuis 6 ans. C’est bien dommage, car le sujet est intéressant (un enfant découvre ses racines cachées), et le massacre de Wounded Knee a rarement été utilisé en Bande Dessinée. A noter que le personnage de Black Elk, qui occupe le dernier tiers de l’album, est un personnage historique des plus riches – dont la vie pourrait donner des idées de séries à certains scénaristes (il a participé à la bataille de la Little big horn, a survécu, blessé au massacre de Wounded Knee, a participé au show de Buffalo Bill en Europe, etc). Le livre de ses souvenirs (« Black Elk speaks ») a été un grand classique à partir des années 1960 (et sa lecture m’avait captivé).

04/09/2021 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que c'est une histoire assez classique mais fort bien raconté sur un format que l'on attendait pas. C'est surtout le dessin enfantin qui détonne un peu pour créer une atmosphère assez singulière. Du coup, on ne sait plus trop bien à qui s'adresse prioritairement cette bd. C'est par moment assez violent. Pour ma part, c'est fort bien réussi car le récit sur fond de conquête de l'Ouest nous tient en haleine. On a envie de découvrir la suite de ce destin hors du commun du jeune Ulysse Wincoop qui navigue entre deux cultures fort différentes. A noter que cela se rapproche un peu du thème évoqué dans la ds récente Carlisle. Mais bon, ce n'est qu'anecdotique. Il est clair que le thème de l'extermination des indiens par ce qui allait devenir la Première Puissance Mondiale est assez courant entre massacre, cruauté et injustice. Au moins, la vérité a été restitué. ce n'est pas le cas d'autres puissances économiques qui cachent également des pans de leur histoire quand cela devient embarrassant. En conclusion, une bd à découvrir.

17/06/2017 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur McClure

Ce premier volume est une vraie réussite. La thématique de l'éradication du peuple sioux rejoint celle de la difficulté du déraciné, nulle part réellement chez lui. La grande Histoire rejoint habilement la petite, la thématique autocentrée parle avec puissance dans notre monde actuel, bref une très belle réussite. Aucun personnage n'est manichéen, ils sont tous creusés et suffisamment complexes pour que l'on y trouve son compte. Ulysse passe de l'amour familial à la tragédie en un instant, il se durcit progressivement la couenne au contact des cruautés de tout crin et fini par devenir lui même un petit tortionnaire. Ce tome 1 nous invite à patienter impatiemment pour savourer son évolution, savoir où et comment il va aller. Le dessin assez simpliste pour moi trouve dans la coloration un écho de très grande qualité qui lui donne toute sa saveur. Une vraie réussite à découvrir

21/09/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Je mise sur cette série en espérant qu'elle réussisse à prendre son envol. Car si ce premier tome n'est qu'une grande mise en place, elle est très bien réalisée et pleine de potentiel. Nous sommes fin 19e, début 20e siècle, dans le Dakota du Sud. Le peuple Sioux a définitivement perdu la guerre une dizaine d'années plus tôt. Mais lors du massacre de Wounded Knee, un bébé a été sauvé par un tunique bleue qui l'a confié en secret à sa soeur et son mari pour qu'ils l'adoptent. Cet enfant a grandi et comprend doucement quelles sont ses véritables origines et pourquoi son enfance parmi les blancs est si compliquée. Quand les drames s'accumulent pour lui, il se retrouve tiraillé entre deux civilisations. C'est un récit dur et réaliste. La tragédie du peuple Sioux est présentée sans ambiguïté . Et même si le héros est un jeune garçon, ce qui lui arrive est sans pitié quoique parfaitement crédible et conforme à la réalité de l'époque. Et c'est bien réalisé. Le récit est sensible et prenant. On a de la peine pour ce jeune garçon même si on comprend sa situation, et cela fait plaisir de le voir rester vif et volontaire. Même si bien des comportements des personnages sont blâmables, les auteurs évitent heureusement tout manichéisme. Le dessin est agréable et présente quelques planches très jolies notamment grâce à ses belles couleurs directes. A la fin du premier tome, les choses sont posées et le jeune héros, même s'il reste tourmenté, est bien conscient de sa situation et décidé à garder la tête haute. Il est temps maintenant de voir où son chemin va le mener et si, sur cette bonne base que pose l'introduction de cette série, il va pouvoir se développer une intrigue intéressante. Car si elle est du niveau de ce premier tome, on tiendra sans doute là une excellente série d'aventure et d'Histoire.

20/06/2016 (modifier)