Une aventure « classic » de Tanguy et Laverdure

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Cette histoire de sabotage sur un avion de chasse est adaptée d'un roman écrit par Jean-Michel Charlier. On y retrouve tous les éléments qui ont fait le succès du scénariste sur des séries comme Buck Danny ou Tanguy et Laverdure. A voir aussi : Tanguy et Laverdure Les chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure Tanguy et Laverdure Spécial 60 ans


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Adaptations de romans en BD Aviation Charlier

Quatre pilotes étrangers (l'américain Lewis Stinton, l'italien Cristobaldo Ruggieri, l'allemand Ernst Lübbe et le sud-africain Piet Jorgens) sont accueillis par Tanguy et Laverdure à Istres pour tester le Mirage F1 afin de le recommander aux armées de l'air de leurs pays respectifs. Dès le premier vol, celui de Lübbe, le F1 se révèle peu sûr puisque le pilote allemand perd le contrôle de l'avion et ne doit son salut qu'à l'aide de Tanguy. Quelques jours plus tard, c'est au tour de Stinton de piloter le F1 et de se retrouver près de la catastrophe alors qu'un des trains ne veut pas sortir au moment de l'atterrissage. Pour Tanguy, autant d'incidents ne peuvent être le fait du hasard. Il sait aussi que cela ne peut être un problème de conception de l'avion. Il décide donc, aidé d'un chef mécanicien et d'un ingénieur, de mener son enquête sur les raisons de ces pannes en série... Malgré ces inquiétudes, Laverdure est sur un petit nuage. Il est amoureux (une fois de plus !) d'une riche héritière, Cloryse. Tanguy ne partage pas son euphorie parce que la belle (qui se révélera être plutôt replète) veut mettre fin à la carrière de pilote de Laverdure...

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Avril 2016
Statut histoire Série en cours (Une histoire par tome ou en 2 tomes) 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Une aventure « classic » de Tanguy et Laverdure
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

13/04/2016 | Mac Arthur
Modifier


Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Menace sur mirage F1 Tout d'abord, je dois dire que je ne suis guère un fan des aventures de Tanguy et Laverdure qui ont mal vieilli, à mon avis. D'ailleurs je ne possède que les 3 premières intégrales, celles signées Uderzo & Charlier. C'est juste à l'occasion de la sortie d'une édition spéciale d'une aventure "classic" du dernier Buck Danny (sous forme de fourreau comprenant le Buck Danny, le Tanguy & Laverdure et un album de 16 pages en n&b "la rencontre", bd inédite) que j'ai découvert cet album. Et bien, je dois avouer que j'ai bien été surpris sur la qualité de cette aventure. Le scénario est riche en rebondissements et les dialogues nombreux. Normal car nous avons affaire à du J.-M. Charlier aussi étonnement que cela puisse paraître. En effet, cet album est l'adaptation d'un roman de Charlier "L'avion qui tuait les pilotes", adapté ici par Patrice Buendia. Outre un scénario bien ficelé (la dernière page de l'album donne furieusement envie de connaître la suite, en tous cas moi j’achèterai le second volume), le dessin de Matthieu Durand ne souffre d'aucun défaut : scènes aériennes, ou celles sur le Centre d'essai en Vol sont en tout point réussies. Dessin, couleurs, ambiance, scénario, tout fait de cet album une reprise plus que correcte voire réussie d'une série que je pensais dépassée. L'avion qui tuait ses pilotes "L'avion qui tuait ses pilotes" vient conclure le diptyque débuté avec "Menace sur Mirage F1", d'après un roman signé Charlier. Et bien, je dois dire que cet album, toujours scénarisé par le regretté JM Charlier, mérite toute votre attention. Fort bien mené, nous suivons une intrigue riche en rebondissements, où les séquences aériennes sont un peu moins nombreuses au profit de l'enquête dirigée par Michel Tanguy. On échappe ici au traditionnel Ernest Laverdure gaffeur, ce qui fait du bien, pour se plonger dans l'atmosphère digne d'un roman d'espionnage de la grande époque. Et que dire du dessin de Durand, qui sans plagier ses illustres prédécesseurs, rend hommage à cette série, que je pensais honnêtement, tombée en désuétude. Cette reprise est assurément une réussite pour les Editions Zephir et, offre aux lecteurs, un moment de nostalgie rafraichissante.

17/04/2016 (MAJ le 14/04/2017) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Nul doute que le succès (mérité selon moi) rencontré par « Les Aventures de Buck Danny (classic) » aura influé sur la décision de lancer cette nouvelle série. Voici donc, dans sa version ‘classic’ une nouvelle aventure de Tanguy et Laverdure. Enfin ! Nouvelle, pas tout à fait puisque les auteurs ont eu l’idée d’adapter un roman (en fait, LE roman, le seul, l’unique) écrit par J.-M. Charlier et qui mettait en scène les deux célèbres aviateurs français. L’adaptation est on ne peut plus réussie. Le lecteur retrouve tout ce qui faisait la force des scénarios de Charlier dans un récit dense et bien découpé. L’histoire de sabotage ici proposée n’est pas la plus originale que j’ai lue mais elle est bien menée et les multiples suspects titillent ma curiosité. Alors oui, il y a des pistes tellement grosses que l’on se doute qu’elles sont fausses… mais ça fait, là aussi, partie du charme ! On ne raconte pas une histoire façon années ’70 comme on la raconterait aujourd’hui. Cette série s’adresse a priori aux nostalgiques et c’est ce type de scénario qu’ils sont en droit d’espérer. Et au niveau du dessin, je trouve que Matthieu Durand réalise un travail remarquable ! L’aéronautique est un domaine qu’il maîtrise (cela se ressent sur tous les aspects techniques de l’album) tandis que son style légèrement caricatural sur les personnages correspond parfaitement à l’esprit d’origine. De plus, le découpage dense (on a souvent droit à un grand nombre de cases par planche) n’empêche jamais une extrême lisibilité. C’est tout simplement parfait pour une reprise ! Reste le point qui fâche. Dans le récit qui nous est proposé, Laverdure va connaître une histoire d’amour… beaucoup trop semblable à celle vécue par Sonny dans « Prototype FX 13 » (le 24ème tome de la série Buck Danny, scénarisé par… J.-M. Charlier). Les amateurs de BD d’aviation risquent donc de trouver là, non plus un goût de déjà-vu, mais du déjà-lu pur et dur ! Même la profession du papa de la fiancée est identique !! C’est dommage car, pour le reste, je n’ai vraiment aucun reproche à formuler à ce récit. D’ailleurs, j’en lirai la suite avec grand plaisir… mais je ne peux que regretter ce réemploi d’une séquence déjà illustrée dans un autre récit du scénariste.

13/04/2016 (modifier)