Violette autour du Monde

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Un cirque, de l'humour, de la poésie, e la tendresse, une héroïne intrépide et de nombreux voyages !


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Albums jeunesse : 10 à 13 ans Auteurs Italiens Cirque & Saltimbanques

Un cirque, de l'humour, de la poésie, de la tendresse, une héroïne intrépide et de nombreux voyages ! Bienvenue dans le monde merveilleux du Cirque de la lune ! Votre guide ? L'astucieuse Violette, fille d'une femme-canon et d'un dompteur d'insectes. Cette gamine au grand coeur vous entraîne dans ses pérégrinations aux quatre coins du Monde. De Paris au sommet de l'Himalaya en passant par le Nord-Est américain, découvrez ceux qui font vibrer notre héroïne aux cheveux d'ange : Henri de Toulouse-Lautrec, Antonin Dvořák et bien d'autres !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Juin 2015
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Violette autour du Monde
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/02/2016 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

L'avis de Ro m'a donné envie de lire cette série que je ne connaissais pas. Après lecture, je trouve que c'est une série jeunesse avec plusieurs qualités, mais je suis moins enthousiaste que Ro. Je n'ai rien contre le dessin. Il est à la fois mignon et dynamique. Les couleurs sont un régal pour les yeux ! C'est vraiment le genre de dessin qui me donne envie de lire une bande dessinée. C'est plus au niveau du scénario que je suis moins enthousiaste. Le scénario n'est pas mauvais. L'héroïne est attachante et l'humour m'a fait bien sourire. Ce qui me gène, ce sont les moments qui m'ont semblé plus éducatifs. Je n'ai rien contre le fait que les auteurs veulent apprendre des trucs aux enfants, mais ces passages ne m'ont pas trop passionné. Cela reste tout de même une bonne série jeunesse.

20/02/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Violette autour du Monde s'appelle Viola Giramondo en version originale. Cette série, créée en 2013, est l'oeuvre de deux auteurs italiens issus de l'école Disney. Si elle garde la tendresse et l'optimisme forcené des œuvres du fameux studio, elle possède son âme et sa personnalité propres. Elle a su en tout cas séduire Frédéric Brrémaud qui a assuré sa traduction et son adaptation en français pour les éditions Dargaud. Et elle m'a fortement séduit également. Se déroulant à la fin du XIXe siècle, elle met en scène une jeune fille de bientôt douze ans, membre d'un cirque regroupant comme une grande et belle famille des individus de toutes origines. Avec eux, elle voyage partout dans le monde et fait des rencontres et des découvertes pleines d'humour et de poésie. C'est ainsi qu'elle croisera notamment la route du peintre Toulouse-Lautrec à Paris, du compositeur Dvořák en Amérique ou encore qu'elle parcourra les étendues enneigées d'Asie Centrale. A chaque fois, ce seront des occasions de partager avec des cultures différentes, des points de vue philosophiques empreints d'ouverture au monde et de poésie. Le dessin de Stefano Turconi est très beau. Coloré, rond et orienté vers la jeunesse, son style est très maîtrisé, agréable et charmant. Il ajoute à l'âme du récit et en accentue l'attrait par une esthétique chaude et douce. J'apprécie notamment beaucoup son travail sur la couleur. Officiellement, les histoires s'adressent à des enfants de 8 à 12 ans. Je dirais qu'elles conviennent peut-être plus à des lecteurs un peu plus âgés ou adultes car l'action y laisse souvent la place à la discussion et à la contemplation. Il y a beaucoup de dialogues qui tiennent de la philosophie ou de la poésie. C'est beau, c'est très juste, mais cela pourrait ne plaire qu'aux jeunes lecteurs les plus romantiques. A l'inverse, cela parlera beaucoup à des lecteurs adultes à condition qu'ils puissent passer outre un léger côté édulcoré. En effet, dans cette série, outre les sourires permanents de la majorité des personnages, il y a un aspect "tout le monde est beau, tout le monde est gentil" qui pourrait rebuter certains lecteurs. Mais cela contribue à une ambiance qui finalement sait se rendre charmante. La série aborde des sujets parfois graves mais en ressort toujours avec une vision positive. C'est une fenêtre ouverte vers l'optimisme et la découverte de la beauté du monde et des êtres humains. Une belle bouffée de fraîcheur colorée et de tendresse intelligente.

11/02/2016 (modifier)