Arraigo

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Un récit âpre mais sans mélodrame ni effet de manche sur les dégâts collatéraux de la guerre contre les narco-trafiquants au Mexique.


Amnesty International Documentaires La Boite à Bulles Mexique et mexicains Une histoire de famille

Le 2 février 2011, Miriam López, 30 ans, est enlevée par deux hommes cagoulés dans la ville mexicaine d’Ensenada, en Basse-Californie. Placée en détention dans une base militaire, elle est accusée à tort d’appartenir à un réseau de trafic de drogue. Là-bas, elle est torturée et violée par les forces de l’ordre afin de lui faire signer de faux aveux. Depuis, Miriam a été relâchée et les accusations contre elle ont été abandonnées. Miriam est l’une des très rares victimes de torture, pourtant fort nombreuses, à avoir osé porter plainte et à aller jusqu’au bout pour tenter d’obtenir justice. Son combat exemplaire est soutenu par Amnesty International. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Septembre 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Arraigo
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/09/2015 | Alix
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai entamé cette lecture sans savoir qu'il s'agissait d'une histoire vraie. Et après une rapide introduction, on rentre dans une injustice si révoltante que j'aurais vraiment aimé qu'elle ne le soit pas. Cet album est une dénonciation, racontant le calvaire d'une femme ayant subi l'impunité des militaires chargés de mener la "guerre contre les narco-trafiquants" au Mexique, femme qui a été l'une des premières à oser porter plainte contre ces faits... sans résultat. On est en plein dans les histoires de corruption, de violence et de danger qui règnent au Mexique, ces histoires qui ont transformé un pays autrefois connu pour son folklore, ses ruines pré-colombiennes et son tourisme en zone réputée dangereuse et sans justice, où l'on risque la mort, l'emprisonnement arbitraire ou la torture au gré des motivations de ceux qui détiennent des bribes de pouvoir. C'est un récit édifiant, bien raconté et joliment dessiné. C'est aussi un constat noir et sans appel puisqu'il n'y a pas de porte de sortie heureuse à ce jour. Instructif mais pas très gai, malheureusement.

02/09/2015 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Un ouvrage édifiant, basé sur l’histoire vraie d’une maman mexicaine innocente qui se fait kidnapper par l’armée, torturer et violer au nom de la lutte contre la drogue. Une piqure de rappel sur les risques associés à un gouvernement qui bafoue les droits de l’homme au profit d’une guerre contre X (remplacer par l’épouvantail adéquat). Les faits sont racontés clairement. La narration est très (trop ?) académique, le ton est juste et n’en fait pas trop (pas de scène de viol graphique, pas de larmoyant). L’album est accrédité par Amnesty International, qui a fourni de la documentation à l'auteur, et cela se ressent lors de la lecture. La mise en image de Georges Van Linthout (que l’on avait interviewé à l’occasion de la sortie de Braquages et Bras Cassés, toujours chez La Boîte à Bulles) est parfaite. Un album recommandable.

02/09/2015 (modifier)