Food Wars !

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Un shonen sur la cuisine.


Bouffe et boisson Shonen Shueisha Tonkam

Sôma a grandi dans les cuisines du restaurant familial et se prépare depuis toujours à prendre la succession. Mais son quotidien est bouleversé quand son père accepte un poste dans un palace new-yorkais. Le jeune garçon est alors envoyé dans une prestigieuse école culinaire. Bien décidé à ne pas décevoir sa famille, Sôma devra rivaliser de génie pour s'imposer parmi les meilleurs espoirs.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Septembre 2014
Statut histoire Série en cours (34 tomes parus au Japon, série en cours) 32 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Food Wars !
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

30/07/2015 | Gaston
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai un sentiment mi-figue mi-raisin sur ce postulat de base de ce manga. Concrètement, c'est un shonen nekketsu de combat où les arts martiaux laissent ici la place à la cuisine : on a droit au même jeune héros plein de talent et porteur d'espoir, prêt à lutter contre le mal à savoir ici les grands chefs trop sûrs d'eux et arrogants, qui attire autour de lui un groupe d'amis fidèles aux caractères variés et marqués, parfois plutôt exubérants d'ailleurs, et offre ensuite le même type de duels de combat, les mêmes tournois, et la même compétition permanente et l'évolution du héros vers les rangs les plus élevés. Là où j'apprécie l'idée, c'est que, en plus d'éviter la violence physique (mais pas psychologique), elle permet de mettre en valeur la cuisine et la recherche culinaire, avec beaucoup de détails et d'idées souvent originales. Les plats et recettes sont souvent pleins d'idée et on se dit qu'effectivement il y a de l'expertise là-dedans et de quoi en tirer quelques enseignements pour donner des lettres de noblesse à la cuisine recherchée dans les yeux de jeunes lecteurs. Et le dessin d'excellente qualité permet de belles représentations de ces fameux plats. De manière générale d'ailleurs, on en a plein les yeux avec ce manga : que ce soit pour l'aspect culinaire avec les plats, ou pour l'aspect érotique avec une grosse dose de fan service et des cuisinières très sexys. Là où je l'apprécie moins, c'est que c'est régulièrement risible. Nous sommes dans le cliché du manga à thème où la narration caricature à l'extrême les actes et prouesses des protagonistes. Les plats dégustés sont des explosions de saveur qui vous transportent dans la nature, au printemps, dans un champ de blé ou dans les étoiles. Tout est escalade dans le toujours plus formidablement savoureux, avec toujours plus d'emphase dans les réactions des goûteurs. C'est aussi un peu trop bavard soit dit en passant. Et la structure du récit à base de duels et de compétition, et d'une méchante caïd qui déteste immédiatement le héros et envoie ses sbires contre lui, est aussi assez vite navrante tant elle est convenue et artificielle. Je n'ai également pas pu apprécier ce manga à sa juste valeur à cause de la cuisine typiquement japonaise sur laquelle est centrée la majorité du récit. Trop de noms de plats et de spécialités ne me disaient rien du tout, ou alors trop vaguement, et malgré le lexique en fin de chaque album, ne pas savoir ce qu'est vraiment chaque plat et le goût qui l'accompagne alors qu'il parait comme une vraie évidence aux personnages du récit empêche de savourer vraiment leur idée et la réaction des ceux qui en parlent ou les goûtent. Concrètement, cette série se laisse lire et j'aime son graphisme et la variété et la complexité des plats proposés. Mais elle n'est pas suffisamment prenante pour permettre au lecteur de passer outre son côté un peu ridicule et sa narration un peu trop bavarde.

23/09/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un peu dommage d'associer la notion de guerre à la gastronomie. C'est encore un des seuls domaines préservés de la violence du monde. Bref, cela salit un peu son image. Les personnages étaient plutôt bien mise en valeur avec un graphisme de haute volée. Mais que dire de ce récit ? Dès les premières pages, on comprend très vite le poussif et l'exagération des situations ce qui tend à une certaine incohérence. On est vraiment tout de suite très exaspéré. C'est clair, cela commence par une cliente exigeante qui goûte un plat dans un restaurant traditionnel japonnais et qui connait un véritable orgasme. La nourriture ne m'a jamais fais cet effet là ! Et comme dit, quand on commence une bd, on ne peut savoir à l'avance qu'on ne va pas aimer. Le manga, c'est la diversité culturelle. Chaque auteur peut nous proposer quelque chose de différent. Et là, ce shonen culinaire ne mérite pas plus de deux étoiles car c'est très lourd à la digestion.

10/04/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Un manga pour ados qui ne brille pas du tout par son originalité. Je suis d'ailleurs surpris de voir qu'il y a deux scénaristes vu qu'il n'y a rien de nouveau dans ce manga. En gros, au lieu d'avoir un personnage principal masculin qui veut apprendre les arts martiaux, il va apprendre comment être le meilleur chef. Il va se faire des amis dont une fille avec des gros seins pour assurer le fan service (quoiqu'il y a aussi un gars qui se met souvent presque nu donc pour une fois les deux sexes peuvent se rincer l’œil) et on va voir sa progression. Comme j'ai eu l'impression d'avoir déjà vu tout ce qui se passait dans le manga plusieurs fois (par exemple, le gars il va par erreur prendre son bain lorsqu'il y a encore une fille donc ils se voient nus, c'est trop marrant j'ai jamais vu ça avant), je me suis vite ennuyé. Et je ne suis pas certain que j'aurais apprécié ce manga lorsque je faisais partie du public cible (les ados) parce que la cuisine n'est pas un thème qui m'attire vraiment.

30/07/2015 (modifier)