Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Stonehenge

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Dans un monastère sur l'île de Bretagne, un évêque vient chercher les preuves de croyances hérétiques encore à l'oeuvre. Une nouvelle saga superbement illustrée, dans le sud de l'Angleterre du Vème siècle.


Avant 475 : Antiquité Corbeyran Iles Britanniques Soleil Celtic

Au sud de l'île de Bretagne, en l'an 446, un monastère vit sans contrainte, au rythme tranquille de ses occupants. Parmi eux, Ninian consacre son temps libre à une activité d'écriture dont il cache les preuves sous le lit de sa cellule. Kadog est son ami le plus proche, qui devine avec malice que son compagnon a un secret qu'il ne veut pas partager. Lorsque l’évêque Germain frappe à la porte du père Iltud, ce n'est pas pour une visite de courtoisie. Représentant du pape Célestin, il chasse dans toutes les régions éloignées de Rome les traces d'hérésie, les croyances qui s'écartent de l'église universelle. Persuadé que des druides se dissimulent sous de faux vœux de moines, il entreprend la fouille des cellules du monastère. Quelques mois plus tôt, plus au nord, dans un château perché sur une falaise en Hibernie, Erin assiste son père Finn sur son lit de mort. Il la charge de poursuivre la tâche qu'il s'était lui-même fixée, qui consiste à retrouver l'omphalos. Cette pierre est nécessaire pour accomplir la grande réunion des peuples d'Irlande et de Bretagne. Pour la retrouver, Erin doit rencontrer le fils d'un seigneur breton. Un dénommé Gwen, parti des années plus tôt vers un monastère du sud de l'île.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Janvier 2015
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 2 ans
Couverture de la série Stonehenge
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/06/2015 | Erik
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette période du Vème siècle dans les îles britanniques est tout à fait fascinante et m'a toujours séduit par ses mystères, ses charmes et cette transition entre l'ancienne religion druidique et le christianisme qui s'y implante de plus en plus durablement. Le sujet n'est pas tout à fait neuf, il a été traité dans Les Druides et de façon plus facétieuse dans Le Chant d'Excalibur, mais Corbeyran donne à cette histoire une certaine densité mystique à défaut d'une véritable étincelle de génie pour complètement captiver le lecteur. Il joue sur la fascination du monde celtique en croisant le destin de plusieurs personnages qui cachent tous des secrets, et fait de l'évêque Germain un bon exemple de religieux soupçonneux dont le dogmatisme et sa sévérité sont identiques à ceux de Bernardo Gui dans le Nom de la Rose. La lecture se révèle pour l'instant relativement banale, il n'y a rien qui vient bousculer le déroulement des faits, mais je crois que c'est un tome introductif et qu'il faut laisser une chance au récit de se développer pleinement par la suite, car Corbeyran aligne différentes pistes qui vont sans aucun doute se rejoindre. Par contre, le titre est-il judicieux ? car même si on aperçoit dans le prologue le mythique cercle de pierres, Stonehenge n'est point évoqué ensuite. Le récit a la chance d'être carrément enluminé par un dessin superbe d'un dessinateur qui fait ici une belle entrée avec un trait en couleurs directes rappelant vaguement celui d'Alain Brion. Malgré certains passages sombres, cet aspect pictural brille par ses décors rudes et primitifs très évocateurs, il donne beaucoup de caractère et même un ton étrange à cette Bd qui promet et qui je l'espère va "remuer" un peu plus, sans se contenter de son seul aspect visuel d'une grande beauté. A surveiller de près...

01/02/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Comme souvent avec Corbeyan c'est pas mal sans être mémorable. J'aime bien la période historique choisie à savoir l'Angleterre au 5e siècle lorsque l'Empire romain d'occident va disparaitre dans quelques décennies et que l'Église catholique veut se débarrasser de ses concurrents (ici les druides). Cela pourrait donner une bonne histoire sur une période que je n'ai pas trop vu en BD et il y a des bonnes scènes dans ce premier tome, mais le tout manque trop d'originalité pour être captivant. Les personnages me laissent froid. Le point fort du scénario c'est que cela se lit bien. Le dessin manque un peu de dynamisme à mon gout. C'est un peu trop figé pour que j'apprécie ce style. On dirait plus de la peinture.

24/10/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il faut sans doute lire cette série pour la période traité dans l'histoire de l'Angleterre à savoir au Vème siècle après JC sur les restes de l'Empire romain. C'est une période de paix relative après des décennies de pillage et de combat entre les différentes tributs. Or, cette stabilité semble être menacée tout d'abord par l'Eglise qui souhaite asseoir sa domination dans une lutte dans relâche contre les anciennes religions des druides. Il n'est pas question du monument célèbre de Stonehenge. Le récit se suit très bien mais il manque incontestablement d'originalité dans le déroulement. En même temps, j'ai apprécié la grade lisibilité de cette histoire. On comprends vite les tenants et les aboutissants. Par ailleurs, le dessin ne manque pas de charme et on fait la connaissance d'un nouveau venu. Dommage que cela soit si classique.

06/06/2015 (MAJ le 07/06/2015) (modifier)