Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Druides

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 20 avis)

Ve siècle. Le monde change, un conflit vient de commencer : le Christianisme s’oppose à l’ancienne religion. Druides et moines se livrent une guerre, dans l’ombre.


476 - 986 : Moyen-Âge, Francs, Mérovingiens, Carolingiens... Auteurs Canadiens Bretagne Esotérisme Mythologie celtique Soleil Celtic Spiritualité et religion

Ve siècle. Le monde change, un conflit vient de commencer : le Christianisme s’oppose à l’ancienne religion. Druides et moines se livrent une guerre, dans l’ombre. Tandis que les Bretons descendent peupler le promontoire rocheux de l’Armorique, Gwenc’hlan, le dernier druide de cette région, et Taran, son apprenti, tentent de déjouer les pièges tendus par leurs adversaires fanatiques. L’aide de La Morrigane, une femme de l’Autre Monde, sera précieuse... Entre les vestiges d’anciens cultes néolithiques, une menace sourde s’élève...

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Octobre 2005
Statut histoire Série terminée (1 cycle de 6 tomes +1 cycle de 3 tomes) 9 tomes parus
Couverture de la série Les Druides
Les notes (20)
Cliquez pour lire les avis

03/11/2005 | Chelmi
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Cette série se scinde en deux cycles bien distincts. Le premier va du tome 1 au tome 6 et le second tient dans les trois derniers tomes. Chaque cycle propose une enquête dans laquelle se mêlent un cadre historique précis (la prise de pouvoir de la religion chrétienne au détriment de la culture celte) et des éléments de légendes celtes (qui apportent à cette série une dimension fantastique marquée). J’ai eu un peu de mal lors des deux, trois premiers tomes car le duo de héros présente vraiment trop de similitudes avec celui formé par Guillaume de Baskerville et Adso de Melk dans « Le nom de la Rose ». La seule différence ici étant que ce duo est formé d’un druide enquêteur et de son jeune apprenti plutôt que d’un moine enquêteur et de son jeune novice. Par ailleurs, la narration est assez lourde, assez sentencieuse… et les personnages me semblaient assez caricaturaux. Heureusement, ces personnages a priori assez caricaturaux vont méchamment évoluer dans la seconde moitié de cette première enquête. Le récit gagne alors en complexité et comme le dessin de Jacques Lamontagne est très beau, j’ai enfin pu profiter pleinement de cette enquête. Bon ! Le caractère assez sentencieux des dialogues n’est toujours pas ma tasse de thé mais j’étais suffisamment pris par l’intrigue pour oublier ce détail. Le deuxième cycle est d’un niveau équivalent à la fin du premier, soit très bon ! On retombe sur des personnages plus complexes qu’ils ne paraissaient de prime abord. L’enquête est bien menée et le mélange de données historiques et d’éléments fantastiques issus des légendes celtes est bien maîtrisé. Ça ne verse jamais dans le ridicule grandiloquent malgré des passages bien sanguinolents. Au final, voilà une belle série ! Servie par un dessin envoûtant, elle a pour cadre une époque historiquement intéressante et parvient à intégrer des éléments fantastiques à des enquêtes qui tiennent la route.

31/07/2019 (modifier)
Par yOyO
Note: 3/5

Voilà une histoire qui m'a fait voyager. J'aime cette ambiance celtique version adulte (pas dessin nez rond). Le cahier des charges m'a semble rempli : légendes celtiques, des morts, des rites, des dolmens, des objets mystiques, des prophéties et j'en passe. Pour distiller son intrigue, Istin nous garde en haleine un suspense jusqu'à la fin du 6ème tome, c'est bien fait. Cependant je note un bémol, et pas des moindres, sur l'ensemble de ma lecture : le rythme est lent, certainement dû a un dessin, certes réussi techniquement, mais trop statique, pas assez dynamique. Je note également un peu de mal à rentrer dans l'histoire, avec de nombreux aller-retour dans les glossaires finaux pour apprendre et se situer à mesure que le récit avance. Par contre je note des cadrages et des scènes d'actions bien faits, des doubles planches magnifiques. Enfin, je pense qu'il y a un tome de trop sur les 6 albums formant un récit entier. La série à rallonge sentait le plein nez et heureusement que les auteurs n'ont pas rajouté d'autres sous intrigues qui auraient alourdi la narration. Ca reste bien quand même.

22/10/2017 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Je suis déçu, mais déçu d'une force que vous ne pouvez pas imaginer. Je viens de lire les trois premiers tomes de cette longue série scénarisée par messieurs Istin et Jigourel et par ma foi hormis le dernier de ces tomes je viens de lire une nouvelle adaptation de "Le nom de la rose" à la sauce celtique ou bretonnante c'est selon. Je m'arrête là la fin du cycle se fera sans moi. Si encore il ne s'agissait que de cela mais je mets fortement en cause le dessin. Quelle différence entre les couvertures que je trouve magnifiques et l'intérieur finalement assez banal avec un trait pas moche mais que je trouve assez quelconque sans personnalité véritable. J'entends dire que la suite est plus jolie et possède un petit supplément d'âme, mais bon!. Dans le même genre et toujours chez Soleil Celtic scénarisé par le même Istin je préfère grandement "Excalibur Chroniques" dessinées par le talentueux A. Brion. Un pas mal mais de justesse.

27/09/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Les superbes couvertures ont attiré mon attention en bibliothèque, et en voyant le visuel, étant attiré par tout ce qui touche à la celtitude, je me suis dit Youpi !, enfin un beau sujet bien maîtrisé. L'univers celtique présenté dans cette série est fascinant. On est à la charnière entre 2 mondes, une époque riche en conflits où se côtoient l'ancienne religion païenne et la religion chrétienne qui annonce comme il est dit ici, le crépuscule des druides. On est donc très loin de Panoramix. Dans ces brumes d'Armorique, pleines de mystères, en proie aux rivalités, à la peur et au mysticisme, on assiste au choc de 2 idéologies ; ce concept est très bien décrit, avec en toile de fond un contenu historique. Le récit prend son temps, on peut savourer autant la beauté des dessins que la richesse du texte. Les auteurs sont appuyés dans leur démarche par des spécialistes du monde celtique et du Moyen Age, et livrent en fin d'album des glossaires détaillés qui éclairent le profane. Tout ceci rend très crédible ce récit qui démarre comme une enquête policière dans le style du Nom de la Rose (moines tués selon des rites cruels, ermite aveugle, manuscrit maudit, apprenti qui narre en voix-off, jusqu'au personnage de Gwenc'hlan qui a un air de Sean Connery jeune). Le dessin est magnifique, Lamontagne insuffle une ambiance féerique de légende fantastico-médiévale, avec de belles images d'Ys, et une illustration envoûtante du mythe des forêts. La colorisation même si elle est informatique, ne me gêne absolument pas, elle joue un grand rôle dans les ambiances. Voici donc une Bd qui m'a bien plu, mais si vous voulez en savoir plus sur le monde celtique, il faut lire les ouvrages de Jean Markkale qui est une sommité dans ce domaine, et qui décrypte cet univers secret avec un langage accessible à tous.

30/10/2013 (modifier)

Décidément, je n'y arrive pas... Je ne saurais trop dire pour quelle raison, car il faut bien reconnaitre que le dessin, informatisé, qui n'est certes pas ma tasse de thé, est plutôt bon et que l'intrigue démarre bien. Néanmoins, je cale toujours au bout du 2e tome...impossible de trouver la motivation d'aller plus loin malgré plusieurs tentatives... Je crois que cette série ne m'a pas assez bousculé, pas assez provoqué pour m'inciter à acheter le(s) tome(s) suivants. Peut être lirai-je la suite si j'en ai l'opportunité, mais je ne ferai pas trop d'effort en ce sens, en tout cas pas du côté pécunier. (211)

08/06/2013 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Je n'avais jamais entendu parler de cette série jusqu'à ce que je rencontre Jacques Lamontagne dans un festival BD (où j'étais venue me faire dédicacer Aspic Détectives de l'étrange), intriguée par le sujet et admirative des couvertures, je me suis laissée tenter quand l'occasion m'a été donnée de les lire. J'avoue que le démarrage fut laborieux... Concernant le cycle 1 constitué des 3 premiers tomes, j'ai été à la fois déçue par le trait (notamment dans le premier tome, mais il y a eu de nets progrès ensuite) car je trouvais les personnages vraiment "coincés" et parfois bizarrement proportionnés... et noyée sous une montagne de termes nouveaux (noms de lieux, d'objets, noms de divinités ou de personnalités légendaires, etc) ; ce fut pour moi, il faut bien l'avouer, relativement indigeste, car souvent plus encyclopédique que simplement narratif. De plus, j'ai assez peu apprécié le côté "fan service" des deux personnages féminins rencontrés par nos deux héros, notamment cette espèce de magicienne, vivant seule dans les bois comme une ermite mais habillée comme un gogo danseuse... faut pas pousser quand même... Heureusement, le second cycle a complètement changé la donne. Graphiquement déjà, les progrès et/ou les évolutions depuis le T1 sont remarquables. Les morphologies (statiques ou en mouvement) sont bien mieux maîtrisées, les angles de vue et la mise en page souvent bien plus audacieux et la colorisation est magnifique (dans le T6, on tombe à un moment donné sur une double page toute en verdure lorsque nos héros débarquent en "Amérique" après une interminable traversée marquée par le blanc et la neige : c'est à couper le souffle ! ). Je ne sais pas si ce second cycle nous noie moins que le premier sous des termes celtes ou si j'ai fini par en imprimer suffisamment pour qu'ils me deviennent familiers, en tous les cas, je n'ai plus non plus ressenti cette lourdeur narrative et j'ai dévoré les 3 tomes sans difficulté. Ce second cycle nous éclaire sur la personnalité de certains, et cela est parfois surprenant. Je pourrais juste pinailler sur la fin du T6, qui m'a fait penser à la fin d'Indiana Jones et la dernière croisade, quand certains tentent d'attraper le Graal et finissent pas chuter avec lui... bref, c'est pas bien grave ;) En résumé : - cycle 1 - cycle 2 ce qui nous fait donc 3/5 pour la série. Les couvertures sont superbes, et pourraient suffire à me convaincre d'acheter la série ;) surtout avec l'entrain généré par le second cycle. Vivement le T7...

03/09/2012 (modifier)
Par Matsand
Note: 4/5

Une très bonne série mêlant un petit peu d'Histoire avec un grand H et beaucoup de mysticisme. Les druides sont rarement explorés en bd et ici c'est une réussite. On plonge facilement dans cet univers qui mélange réalisme et quelques ingrédients de fantasy celtique. Le héros n'est pas sans rappeler Sean Connery dans au Nom de la Rose et le clin d'oeil est sympa. Un excellent polar antique très bien dessiné et colorié. Certaines pages sont magnifiques et les atmosphères de certains lieux sont rendues à la perfection. Un plaisir pour le yeux et un très bon moment de détente. On attend vivement la suite.

24/03/2011 (modifier)
Par ThomasPi
Note: 4/5

Le scénario : un policier médiévalo-ésotérique passionnant, qui, à mon sens, n'est pas aussi lent que certains avis le disent. Un suspense est construit, des indices nous sont donnés (personnages, lieux, objets) ; du temps est offert au lecteur pour émettre des hypothèses (qui sont donc ces sept mystérieux moines à la face cachés ? quels sont leurs pouvoirs et leur origine ?), et ce n'est absolument pas du temps au cours duquel on s'ennuie, car : 1/ l'oeil est ravi par le dessin et la couleur, en permanence, 2/ que diantre, il y a de l'action ! et qui rebondit ! Bien sûr, il y a des fausses pistes, de faux indices ! Mais ils donnent de l'intérêt à l'intrigue ! A lire absolument ! L'intégrale est très convenable, alors que l'éditeur Soleil ne fait pas toujours beaucoup d'efforts avec ses intégrales.

13/12/2009 (modifier)
Par Endorawn
Note: 4/5

Voilà une enquête policière médiévale intrigante. Les druides sont montrés du doigt. Les prêtres et moines sont en froid avec les druides et leurs connaissance druidiques qui ne sont en rien en relation avec la création divine. Tout porte à croire qu’on cherche à évincer les druides en les accablant de maux non justifiés. J’ai cru voir une partie ou tout du moins des traits du Film « Le nom de la Rose ». Peut-être que cette série en est inspirée pour les traits majeurs du scénario. Du médiéval, des meurtres, des prêtres, un super enquêteur avec son disciple, des bibliothèques cachées, etc… enfin bref beaucoup de similitudes à mon humble avis. Mais cela ne manque pas d’attrait pour cette BD, les dessins sont superbes et la colorisation est impressionnante (c’est au même niveau que Yuna de chez Soleil Celtic ou l’inverse à vous de voir) J’ai craqué pour la version intégrale des tomes 1 à 3 et le T4 en solo, cela étant je ne suis pas déçu car j’ai pu lire tout d’un traite sans pour au temps me dire "mince je n’ai pas la suite". Un bon 3,5/5 pour cette série. N'do

13/07/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Un scénario assez conventionnel avec des moines, des druides et de la magie. Ça se laisse lire, sans passion mais sans ennui, tout au moins pour le premier cycle. Le dessin est agréable et les couleurs informatisées sont très belles. Par contre l'un des personnages ressemble à Sean Connery et c'est un peu agaçant. Ça m'a fait penser à tous ces films que l'on nous vend grâce à l'acteur principal mais dont l'intérêt reste très limité. De plus j'ai eu l'occasion de feuilleter le quatrième tome sorti il y a peu et je le trouve d'une laideur absolue - surtout en comparaison avec le premier cycle - ce qui ne donne pas non plus envie de continuer cette série.

17/01/2009 (modifier)