Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yuna

Note: 2.63/5
(2.63/5 pour 8 avis)

Trois Druides, Hermeland, Bertalame et Samzun, accompagnés de leur palefrenier Killian, franchissent les lignes ennemies et sortent du Royaume de Korentin pour se rendre à Kercoreff. Il y a 16 ans, Yuna, fille de dame Riwanon et du grand druide Argann, aurait été sortie secrètement du Royaume. Depuis longtemps, la prophétie avait annoncé sa venue, elle, l’Élue, celle qui réunifierait les Trois Royaumes et vaincrait le Seigneur envahisseur, Kaour.


Auteurs Canadiens Lanfeust Mag Soleil Celtic

Trois Druides, Hermeland, Bertalame et Samzun, accompagnés de leur palefrenier Killian, franchissent les lignes ennemies et sortent du Royaume de Korentin pour se rendre à Kercoreff. Il y a 16 ans, Yuna, fille de dame Riwanon et du grand druide Argann, aurait été sortie secrètement du Royaume. Depuis longtemps, la prophétie avait annoncé sa venue, elle, l’Élue, celle qui réunifierait les Trois Royaumes et vaincrait le Seigneur envahisseur, Kaour. Mais voilà, Yuna n’en croit pas un mot et c’est de mauvaise grâce qu’elle se résoudra à les accompagner. Kaour, au courant de cette délégation secrète, sait qu’il s’agit d’une imposture, puisque c’est lui-même qui l’avait éliminée. Il voit là une stratégie du roi pour redonner à son peuple l’espoir qu’il lui faut pour se dresser contre ses armées. Peut-être même que la venue de cette fausse Élue pourrait encourager les Royaumes à renouer des liens. Kaour décide donc de tout faire pour la supprimer

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Janvier 2009
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Yuna
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

14/01/2009 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Mouais! Pas mal mais vraiment sans plus. Première chose qui me tiens à coeur, d'entrée de jeux le nom du village ou Habite la belle "Bel" ou plus exactement Yuna se nomme Kercoreff qui produit la plus prodigieuse cervoise des royaumes, hors et c'est là que ça devient ballot, la "Coreff est une bière relativement connue dans mes contrées bretonnes. Alors je veux bien que "James Bond" vive aussi grâce à ds marques chics très connues, mais là je me suis dit le truc est sponsorisé, après tout pourquoi pas, mais bon! . Donc ici un grand mix du "Seigneurs des anneaux" de la légende Arthurienne vous délayer le tout et vous obtenez cette histoire pas vraiment nulle mais qui à mon avis s'adresse plus à un public ados. Rien à redire de rédhibitoire, mais c'est franchement pas la BD de l'année, quand on voit le niveau de certaines séries de la collection Soleil Celtic nous sommes en droit de nous poser deux trois questions. Que les ados se forgent éventuellement l’intellect aux légendes celtiques avec cette histoire mais surtout qu'ils passent vite à "Excalibur chroniques"!!!

05/12/2015 (MAJ le 06/12/2015) (modifier)

Et voilà le cycle est terminé. Dénouement heureux aussi bien sur le fond que sur la forme. Le scénario nous a présenté des personnages assez simples à la destinée inscrite dès le début de l’histoire, il n’y a pas de surprise. De la quête initiale pour l’épée aux combats finaux, le lecteur trouve une unité prévisible finalement intéressante si l’on a bien compris qu’il ne fallait pas chercher de la profondeur à un récit d’aventure bien mené. Car la fluidité du récit rend la lecture agréable et encourage à lire la suite. Tout se passe un peu comme si le lecteur savait ce qui allait se passer mais avait envie de voir si cela se passe comme il l’imagine. A peu de chose près, il n’est pas déçu et trouve une aventure gentille en trois tomes avec des gros méchants, des gentils malins, une héroïne élue tout à fait agréable. Notons tout de même que certains retournements de situation utilisent des ficelles tellement grosses qu’une pure crédibilité pourrait s’en trouvée mise en défaut. Graphiquement, on s’habitue. Entendez par là que j’ai eu énormément de mal avec la brillance informatisée du premier tome. Les saturations de couleur et la balance très vive des tons donne un aspect irréel artificiel. Mais là encore finalement la fluidité globale fait passer le tout. J’aurai très envie de voir les crayonnés qui doivent montrer une jolie technique du trait avant qu’une couleur trop présente ne vienne vulgariser l’image. Le lecteur constatera également un travail moins clinquant sur le tome 3, en fait on dirait presque qu’une plus grande maîtrise informatique permet de nuancer un peu le trop clinquant du tome 1. Au final la série a le bon gout de se conclure au tome 3. Conclusion gentille après un tome plus dense que les autres mais aussi un peu trop rapide dans les enchainements. La fluidité générale du récit permet d’aller au bout avec des personnages typés. Pas de surprise, on passe un moment agréable et voilà. Je doute avoir envie de relire tant certains caractères et certains deus ex machina me paraissent trop basiques, mais l’aventure ne manque pas de dépaysement. Au final bof, pas mauvais, pas mal mais dans le côté moyen de la norme

26/04/2010 (MAJ le 31/05/2011) (modifier)
Par coco
Note: 3/5

Dans cette bd le mieux est le graphisme. En effet les emotions se lisent sur les visages et changent à chaque planche. Il y a un peu d'humour surtout dans le tome 1. D'ailleurs, par rapport au tome 1, le tome 2 est très décevant. Mais bon, c'est souvent comme ça même dans les films alors peut-être que le tome 3 rattrapera l'affaire. En plus c'est un peu copié sur Le Seigneur des Anneaux, mais bon tout le monde s'en inspire un peu alors... Je ne vous conseille pour l'instant que le tome 1.

20/02/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

C'est une lecture gaie et rafraîchissante, mais dont le scénario est trop pompé sur Le Seigneur des Anneaux, il y a des scènes qui sont de véritables copier-coller et le reste est très ressemblant. De plus les personnages se tirent des situations difficiles avec trop de facilité et l'histoire avance trop vite aussi, mais comme elle n'est pas très novatrice, il vaut peut-être mieux qu'elle ne s'attarde pas non plus. Elle est aussi parfois trop bavarde, non pas que ce qu'elle raconte ne soit pas intéressant, au contraire, c'est juste que ça gâche un peu le visuel de planches, qui lui est fort joli. Les couleurs sont joyeuses, les décors agréables et reposants et les visages expressifs. Dans l'ensemble j'ai trouvé ça plutôt sympathique, ce qui est aussi dû aux personnages très attachants et surtout à Samzun, moine gourmand qui m'a fait rire plus d'une fois. Je lirai la suite avec plaisir, quant à l'achat j'attends justement cette suite pour me décider.

19/08/2009 (modifier)
Par Tamburro
Note: 1/5

Vraiment très décevant ! Un scénario qui est un copier/coller du Seigneur des Anneaux, on a très peu d'action, l'impression d'avoir acheté une BD d'introduction, que les auteurs ont voulu te faire payer 13 euros de plus ta série. Je n'ai pas du tout aimé le dessin, avec des nez que j'ai détesté. Ca peut paraître peu de choses, mais ça m'a tout gâché. Bref, une série bien peu inventive, avec un scénario très pauvre, qui n'est pas servie du tout par son dessin... Du soleil dans tout ce que je n'aime pas... Achat plus que déconseillé...

02/06/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Le scénario est clairement très simpliste, il aurait pu faire l'objet de nombreux romans fantasy pour ados sortis ces dernières années... et remplir un joli succès en librairie. Le scénario est clair, il tient en trois lignes, et l'histoire est assez bien contée. Pour le reste, je n'ai pas vraiment été accroché. Et j'ai même remarqué quelques incohérences, sans même vraiment y faire attention : Yuna, après avoir refusé mordicus de suivre les étrangers, le fait au bout de 5 minutes, sans que personne, visiblement, ne l'en persuade ; la prophétie parle d'élue dans sa seizième année, or Yuna a 16 ans révolus ; de plus, malgré les péripéties, les contrées boueuses, les cascades qu'on l'oblige à faire, elle ne se départit jamais de son joli chignon si sage... Un chignon bien dessiné, comme l'ensemble de l'album d'ailleurs. Le dessin est très agréable, même si je trouve que le traitement informatisé des couleurs l'écrase un peu. Cependant il n'a rien d'exceptionnel, je trouve même que Yuna a un visage un peu bizarre par moments... Bref, ce n'est pas franchement mauvais, juste pas mal.

06/05/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Je rejoins pour beaucoup l’avis de Ro. Le graphisme est assez époustouflant et il en va de même avec la mise en couleur. Côté scénario, ça reste de la fantasy basique sans réelle originalité avec bon nombre de références empruntées. Rien de neuf donc à se mettre sous la dent mais l’ensemble est plein de vitalité et de fraîcheur. Je serai donc plus indulgent en conseillant son achat (mais à vous de voir) car la suite peut être prometteuse. Ma cotation eut sans doute été plus sévère s’il s’agissait d’un couple d’auteurs confirmés. Donnons la chance et le bénéfice du doute à ces jeunes auteurs . . . On verra si l’avenir me donnera raison.

05/02/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le gros point fort de cette BD, c'est clairement son graphisme. Assez impressionnant ! Chaque planche est excellemment travaillée, dans un style ouvragé et coloré rappelant un peu l'animation ou l'illustration. Créatures magiques, personnages, décors boisés ou villages, il n'y a aucun défaut : tout est parfaitement réussi. C'est beau, c'est chaleureux, il n'y a vraiment rien à en redire. Rien que pour le plaisir des yeux, je vous conseillerais de feuilleter cette BD ! J'aurais aimé que le scénario soit à la hauteur de ce dessin mais pour le moment, je ne suis pas convaincu. Malgré une touche d'humour, on tombe dès le départ dans une intrigue heroic-fantasy très cliché, avec une jeune élue qui doit sauver les "Trois Royaumes" de l'attaque d'un méchant sorcier-tyran et de ses créatures surnaturelles. On reconnaitra de nombreuses influences, moments de déjà vus issus parfois du Seigneur des Anneaux, parfois de la Roue du Temps, et autres classiques de la fantasy. J'y ai même retrouvé un peu de Taram et le Chaudron Magique avec le passage chez le petit peuple qui servent ensuite de guides dans les marais où sévissent trois méchantes sorcières. Les personnages sont de vraies caricatures. Il y a les trois vénérables guides de l'héroïne dont un gourmand qui sert de faire-valoir humoristique, l'héroïne elle-même gamine "centre du monde", râleuse et vite agaçante ("oui mais c'est l'élue et elle va sauver le monde alors il faut lui pardonner"...), et le gentil palefrenier-guerrier que l'héroïne n'arrête pas de taquiner mais dont on sait déjà qu'ils seront bientôt follement amoureux l'un de l'autre... Et côté méchant, un arriviste sorcier-tyran méchant méchant, qui tue les porteurs de mauvaises nouvelles, ricane depuis son trône dans son noir château (à propos, avec sa tenue aux très grands piquants osseux dans le dos, comment fait-il pour s'asseoir sur son trône ?) et envoie sur le monde des gentils ses créatures, dragons et autres chimères. OK, le graphisme est un vrai plaisir des yeux. Les créatures magiques, notamment, sont superbes, vivantes, détaillées, tout ce qu'il faut. C'est du vrai beau boulot. Mais dommage que le scénario soit si prévisible et déjà vu et les personnages si caricaturaux et immatures pour la plupart. Un joli divertissement adolescent pour le moment. Mais avec un peu de chance, le scénario deviendra peut-être plus complexe et novateur par la suite ?...

14/01/2009 (modifier)