Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Argentina

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

29 avril 1945 dans les ruines de Berlin un petit avion décolle exfiltrant le Führer. Ainsi commence un récit étonnant qui revisite l'Histoire.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Auteurs italiens Les sous-marins Sous la mer

A l'insu du commandant d'U-Boot Wilhelm Slütter et de son équipage, les nazis tentent de conduire Hitler en Argentine. Mais il ne veulent pas laisser de témoins... Comment Slütter survivra-t-il à cette folle mission des derniers fanatiques de la dictature ? La partie de cache-cache avec la Navy et la R.A.F dans la manche n'est rien à côté de la tension grandissante à bord du sous-marin. Slütter comprend vite que l'ennemi est autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de son bâtiment... Les côtes sud-américaines sont en vue et la terrible nuit approche... Quinze ans plus tard, le Phoenix nazi n'a pas su renaître des cendres de Berlin, mais les fidèles du Führer agissent toujours dans l'ombre en Argentine. Cette fois il trouveront sur leur route le héros de Cubana, bien décidé à en finir avec les démons du passé. Autre conflit, autre Slütter. Escondida ou San Antonio, Kaiserliche ou Kriegsmarine, les gentilshommes sont toujours prêts au sacrifice ultime pour laver leur honneur. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Avril 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Argentina © Mosquito 2015

15/04/2015 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ah cette mort d'Hitler dans le fameux bunker de Berlin, elle en aura suscité des spéculations et des supputations ! Le fait que beaucoup d'anciens nazis aient fui vers l'Amérique du Sud pourrait donc s'expliquer pour être au plus près de leur führer ? Bon si on accepte le postulat insensé de cet album, on peut lire sans ennui ce récit qui revisite l'Histoire de la Seconde guerre mondiale (ou disons sa fin) ; c'est un récit prenant qui réserve une belle part à l'aventure, avec plusieurs rebondissements et une ambiance tendue. Le dessin au beau noir & blanc est d'une similitude saisissante avec celui d'Hugo Pratt, c'est normal puisque Vianello fut un de ses plus brillants élèves ; sur certaines images, la silhouette du capitaine Slütter est très proche de Corto Maltèse. Ce choix graphique peut pénaliser la bande, ce serait dommage, elle est attrayante et savoureuse par son sujet, malgré un dénouement un peu décevant. Un bon album.

22/06/2022 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Une histoire bien ficelée qui reprend le thème de cette fameuse légende urbaine, comme quoi Hitler aurait survécu à la guerre et se serait caché en Argentine. Là où cette histoire me plait, c'est qu'elle a justement pris ce postulat de départ pour faire une autre histoire. On ne suivra donc pas le Führer, mais l'équipage qui l'emmène. Un postulat bien exploité à mon sens, puisqu'il y a de la tension dramatique tout du long, jusqu'à ce final un peu rapide à mon gout mais néanmoins très bien fichu. Le dessin est presque du plagiat d'Hugo Pratt, mais l'auteur a été son assistant pendant un très long moment, ce qui explique son trait incroyablement proche. Cela dit, c'est très beau avec ce noir et blanc très net, appuyé par une précision et des détails qui ajoutent du charme. Bref, sans aller à dire que c'est là un chef-d’œuvre de la BD (il manque un peu d'histoire pour ça je trouve), on a là une belle BD bien faite qui exploite très bien ses idées. Si vous avez envie, je vous recommande de découvrir !

04/01/2018 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

« Argentina » est le troisième album de Vianello que je lis, après Dick Turpin et Lunes vénitiennes, et il est de loin mon préféré, et le plus abouti selon moi. Le contexte historique est intéressant (fin de seconde guerre mondiale) et l’histoire intrigante : les nazis évacuent secrètement Hitler de son bunker, vers l’Amérique du Sud. Le voyage ne devra pas laisser de témoin, mais voilà, un survivant compte bien se venger du massacre de ses collègues. La fin est bien vue, n’en fait pas trop, et conclut brillamment cette escapade originale. Le dessin en noir et blanc est magnifique et bien dans le style des grands dessinateurs de BD italiens. Un excellent album, à découvrir.

15/04/2015 (modifier)