Colby

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 8 avis)

Enquêtes d'anciens militaires de la seconde guerre mondiale reconvertis en détectives .


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Détectives privés Greg Les Roux !

Quelque part aux USA, au lendemain de la seconde guerre mondiale, des militaires décident de se reconvertir en détectives privés. Pour cela, il faut bien sûr des clients... Une reconstitution scrupuleuse des USA dans les annees 40-50.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1991
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Colby
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

22/09/2002 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais, bof bof bof. Rien de déshonorant dans cette série (dont je n’ai lu que 2 des 3 albums parus), mais les scénarios de Greg, s’ils sont plutôt bien construits, ne sont pas non plus des plus originaux, ni des plus intéressants. Les aventures de ces trois aviateurs, tout juste démobilisés après la fin de la guerre dans le Pacifique, et qui ouvrent une minable petite agence de détectives privés, fleurent bon les vieilles histoires (je trouve qu’elles font bien plus que leur âge !). Sinon, rebondissements à souhait – c’est même dense à ce niveau-là, et des héros qui retournent in extremis les situations à leur avantage. Le premier tome est plus naïf, c’est un peu plus « élaboré » dans le suivant. Pour amateur donc, dont je ne suis pas forcément. Quant au dessin de Blanc-Dumont, il est plutôt bon – plus mature dans le deuxième que dans le premier tome. Et ça change de le voir dessiner autre chose que des cow-boys et des Indiens. En tout cas le décor de l'Amérique de l'immédiat après-guerre est très bien reconstitué. Note réelle 2,5/5.

13/02/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ces aventures policières sont dessinées avec talent par M. Blanc-Dumont qui souhaitait s'écarter du western et de Jonathan Cartland pour évoluer dans un contexte urbain policier. Greg lui concocte de solides scénarios agrémentés de son humour habituel, avec cependant moins de cynisme et d'ironie que dans Bruno Brazil ou Bernard Prince. Philip Cameron Colby est un aviateur démobilisé après 1945, qui ouvre une agence de détective, et se fait assister par 2 anciens pilotes comme lui, tous deux docteurs en droit; ils se lancent dans des enquêtes difficiles à travers les Etats-Unis, où l'aventure côtoie le risque et le danger. Blanc-Dumont met son trait fignolé au service d'une BD passionnante, et sait rendre à merveille une Amérique d'après-guerre, avec sa mythologie grandiose et clinquante dans ses décors et son quotidien (grosses bagnoles, enseignes lumineuses, fast-food ou station-service perdus dans le désert...), on se croirait dans ces vieux films de Bogart ou James Cagney. La série démarre en 1991 chez Dargaud par un excellent épisode, "Altitude moins 30" où Colby se frotte à quelques bouseux au pied des Rocheuses; mais elle reste hélas confidentielle, Greg étant toujours autant débordé, et Blanc-Dumont revenant sur Jonathan Cartland, il n'y aura que 3 épisodes. A redécouvrir.

09/06/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai pris grand plaisir à découvrir cette série, l'une des dernières que je n'avais pas encore lue du scénariste Greg que j'apprécie grandement. J'ai avant tout aimé l'originalité du contexte et la beauté du dessin. Le graphisme de Blanc-Dumont m'y est apparu d'une grande classe. Soigné et détaillé, il n'en perd pas pour autant son dynamisme. Du vraiment bon boulot et très appréciable à la lecture. J'aime aussi cette ambiance d'immédiat après-guerre dans une Amérique victorieuse. Greg aimait les USA, avec toutes les facettes plus ou moins reluisantes que cela implique, et Blanc-Dumont et lui rendent de belle manière l'ambiance et les décors de l'époque. Le fait que les protagonistes soient trois anciens héros de l'aviation qui décident de monter une agence de détective privé est également assez original. Les albums sont constitués d'histoire en un tome assez denses et complexes. Des récits similaires seraient facilement délayés sur deux tomes de nos jours. Les intrigues sont plaisantes et bien montées, entrainant le lecteur dans des aventures et des enquêtes assez dépaysantes. Je déplore cependant une légère abondance de facilités scénaristiques. Greg abuse un peu de coïncidences artificielles, de personnages qui tombent nez à nez pile au bon moment et au bon endroit, ainsi que de péripéties pas toujours très crédibles et téléguidées. Cela réduit un peu la qualité et la profondeur des scénarios mais c'est, semble-t-il, un passage obligé pour des histoires denses et en même temps rythmées et assez légères à la lecture. Je ne boude cependant pas mon plaisir, d'autant plus que j'ai beaucoup apprécié ma lecture et la beauté du dessin.

24/02/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Vous souvenez-vous de cette période où Buck Danny et ses complices, démobilisés, vécurent certaines aventures mélangeant exotisme et intrigue policière ? Et bien, Colby, c’est un peu ça. Trois aviateurs démobilisés et inséparables qui décident de créer une agence de détective dans l'immédiat après-guerre, et dans l’attente de fonder leur propre compagnie aérienne. Mais, première différence, le passé d’aviateur des héros ne leur servira que fort peu dans leurs aventures. Colby et ses acolytes sont très terriens. Ensuite, et c’est le plus grave à mes yeux, la série manque de soin. Elle aurait pu atteindre un niveau honnête si une relecture avait été effectuée rigoureusement avant publication. Cette relecture aurait évité certaines erreurs grotesques (au niveau de la narration principalement) qui transforment à l’occasion des « papiers » en « paniers » (et le pauvre lecteur que je suis de chercher de quels paniers les personnages sont en train de parler …). Ce genre d’erreur, uniquement imputable à un manque de soin, à un manque de rigueur, a le don de m’horripiler. Pour le reste, la série offre des aventures policières « à la Greg ». C’est bien construit, agréable à lire (lorsqu’on fait abstraction des erreurs précitées), très emphatique et classique. Malheureusement, les personnages, fort caricaturaux, manquent de charisme. En fait, c’est toute la série qui manque de personnalité. Clairement, cette série ne figure pas parmi les grandes réussites de Greg. Reste l’agréable graphisme de Blanc-Dumont. Très classique, il plaira aux fans du genre. Mais, à nouveau, je ferai le même genre de remarque : ce trait manque de personnalité ! En résumé, et du fait du manque de rigueur des auteurs, je dirai : bof …

25/09/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Je trouve cette série franchement bien. Tout d'abord, le suspense est très bien mené et je suis incapable de lâcher l'album, mais j'avoue que les solutions ne sont pas très originales. En même temps, je m'en fiche car, parfois, lorsqu'on prend des vieilles recettes on arrive à quelque chose de génial et c'est le cas ici. Ensuite, la psychologie des personnages est excellente. J'adore particulièrement le ton cynique de Warsow. D'ailleurs, une autre chose que j'aime dans cette série c'est que les compagnons de Colby ont une vraie personnalité et participent à l'action (sauf dans le premier tome). Il n'y a pas 1, mais 3 héros et voir comment ils agissent pendant les enquêtes est très intéressant.

07/06/2009 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

Voici une série très recommandable étant donnée la personnalité de ses auteurs, même s'il faut reconnaître que ce n'est pas un chef-d'oeuvre. L'histoire de ces vétérans de la guerre du Pacifique reconvertis en détectives privés aurait pu donner lieu à d'excellentes intrigues policières, or la résolution des enquêtes ne semble pas avoir intéressé outre mesure Greg. Les suspenses ne sont pas très bien entretenus et la personnalité des coupables est souvent connue bien avant la fin. Nous sommes souvent plus proches d'un série d'aventure que d'un policier, car cette équipe de choc d'anciens militaires s'y entend pour se mesurer à des organisations criminelles avec les moyens les plus expéditifs possibles. De ce point de vue-là, la série respecte son quota de rebondissements et d'action, ce qui explique l'indulgence que l'on peut avoir envers ses aspects les plus décevants. En effet, au point de vue personnages, ils sont tous plutôt neutres, Colby et son acolyte Delaney sont quasiment interchangeables, et finalement la grosse brute du groupe, Warsow, avec ses relents racistes, en paraît presque le plus sympathique car le plus complexe voire le plus humain (il manifeste son antipathie envers les Japonais en se souvenant de la guerre dans le Pacifique). Et quelques méchants voleraient aussi la vedette tant ils sont bien croqués. Mais à cela, il faut ajouter une bonne reconstitution, très bien documentée, qui ne néglige pas de rappeler quelques événements méconnus (l'internement dans des camps des civils japonais aux Etats-Unis) et qui nous vaut de belles ambiances... Blanc-Dumont évolue parfaitement avec cette série où il se montre à l'aise. Toutefois, il faut dire que le tome 2 paraît plus froid que les autres, tous les décors étant quasiment urbains. Ce qui n'est pas le cas des deux autres, se déroulant dans l'ouest américain et le Mexique, et qu'il faut lire absolument pour savoir ce qu'est un dessinateur dans son élément. Bref, pas de l'extra, mais du bon.

27/03/2007 (modifier)
Par okilebo
Note: 1/5

En 1991, quand le tome 1 est sorti , j'étais assez impatient de le lire. Malheureusement le scénario n'a pas été à la hauteur de mes espérances. L'histoire sonne faux, c'est ennuyeux et sans aucune densité. C'est dommage car tous les ingrédients pour créer une bonne série étaient réunis. C'est-à-dire un dessin classique mais beau et un grand monsieur au scénario (Greg). Quel gâchis !!!

22/09/2002 (modifier)

Je ne suis pas d'accord avec l'avis qui précéde : Le scénario, même s'il manque d'originalité, n'est pas mal ficelé. Le dessin, même s'il est très classique, n'en reste pas moins très bien réalisé avec un soucis du détail. En résumé, certainement pas une bd culte mais une bd qui se laisse lire.

22/09/2002 (modifier)