Sexe (Sex)

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Simon Cook est un super-héros à la retraite. Il revient à Saturn City pour y vivre une vie normale. Mais imaginez Bruce Wayne tentant de mener une "vie normale" faite de meetings, de rencontres... et de sexe. Est-il vraiment un citoyen lambda ?


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Image Comics

Simon Cook est un super-héros à la retraite. Il revient à Saturn City pour y vivre une vie normale. Mais imaginez Bruce Wayne tentant de mener une "vie normale" faite de meetings, de rencontres... et de sexe. Est-il vraiment un citoyen lambda ? Ne seriez-vous pas frustré d'avoir combattu le crime toute votre vie et que tout soit terminé ? Que se passe-t-il quand la réalité prend le pas sur le fantasme du super-héros ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Juillet 2014
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Sexe
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

11/07/2014 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Malgré son titre explicite, ce comics n'est pas vraiment excitant, il s'agit d'un mix de BD de super-héros et d'érotisme, un concept peu abordé en bande dessinée, et justement ça aurait été l'occasion de se défouler vraiment. Quand je voyais dans les comics Marvel et DC les femmes comme Black Widow ou Batgirl aux costumes lycra moulant leurs formes, ça faisait fantasmer l'ado que j'étais, aussi dans cet album, la frustration est grande car il n'y a rien de bien émoustillant à se mettre sous la dent. Le sexe reste très sage et ne sert qu'à illustrer la décadence de Saturne City. Bon, l'intéressant, c'est qu'il y a un scénario, une réflexion, il n'y a pas de scènes érotiques à tout bout de champ et amenées n'importe comment ; le scénariste s'interroge sur l'utilité du super-héros qui a raccroché la cape mais qui voudrait bien la reprendre, mais l'ennui c'est qu'il prend trop son temps, et l'homosexualité est traitée de façon trop caricaturale, ça explique la profusion de sexes masculins par rapport aux sexes féminins qu'on voit peu. Seul le dessin de Kowalski reste le point positif de ce comics, je l'avais apprécié sur Badlands (Corbeyran/Rowalski) où il dessinait dejà son héroïne nue avec de belles courbes, mais l'ensemble ne m'a pas séduit comme je l'espérais.

12/09/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Pour une fois, je vais aller à contre-courant des avis car j'ai plutôt bien apprécié ce comics qui semble aller plus loin dans le mythe des super-héros en introduisant un peu d'érotisme. Certes, le rythme est plutôt lent ce qui ne contribue pas à dynamiser l'ensemble mais c'est pour mieux infuser une certaine ambiance. Cela nous permet également de faire connaissance avec les différents personnages dont notre mystérieux héros qui n'a pas dévoilé toutes ses cartes. Le graphisme a retenu également toute mon attention car les personnages sont beaux ce qui est actuellement rare dans la bd moderne. Oui, il faut quand même le souligner. Nous avons une sorte de Batman déchu qui essaye de gérer sa grande entreprise en donnant un peu de sens à sa vie. Cependant, c'est sans compter les méchants et le passé finit toujours par resurgir pour révéler sa vraie nature. A noter que ce premier tome évite tous les écueils de la pornographie. Les scènes exotiques seront plutôt rares malgré le titre de la série ainsi que le sous-titre. Cela démarque un peu avec les actuels comics ce qui n'est pas pour me déplaire.

14/01/2017 (modifier)
Par kanibal
Note: 2/5

Quelle DÉCEPTION ! Avec sa couverture alléchante et son titre accrocheur la lecture de ce comic a été très soporifique. Il ne se passe rien et les dialogues sont stériles car à la fin des 192 pages on ne sait pas grand chose sur les motivations des divers protagonistes. Même les quelques scènes de sexe qui parsèment l'album ne parviennent pas à relever le niveau. Je regrette mon achat et le tome 2 se fera sans moi.

12/07/2016 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Ce que ce comics propose est en théorie alléchant : une série qui mêle une histoire de super héros à une BD porno. Ca à l’air cool, enfin une BD de cul avec un vrai scénario et comme ça se passe dans un monde de super héros ça laisse espérer, pourquoi pas, une histoire sympa, décalée ou originale ! Ce que cette série offre vraiment, eh bien hélas c’est rien de ce qu’on pouvait espérer. On suit Simon Cooke, super héros à la retraite qui revient en ville pour gérer sa méga société. Son avocat essaye de le débrider un peu, car après tant d’année à avoir porté son slip par-dessus son collant il est grand temps qu’il se dévergonde et qu’il pense un peu aux choses de la vie. Mais ça n’intéresse pas notre bonhomme. Entre deux réunions du conseil d’administration de la boite on a surtout droit aux états d’âme de notre héros qui n’a vraiment rien de super. Il y a un côté sous Largo Winch avec ce gars qui est à la tête d’une société qu’il n’a pas envie de gérer. C’est tout à fait ennuyeux. Cette BD n’offre donc pas du tout une histoire de super héros, il n’y a ni capes, ni pouvoirs ni rien. Reste alors le sexe ? Non plus. Là aussi c’est raté. Il y a tout juste quelques passages un peu olé olé, environ un par chapitre, ce qui est au final peu vu l’épaisseur de l’album. Et que dire de ces scènes ? Eh bien qu’il n’y a pas de quoi affoler un ado pré-pubère qui aurait « emprunté » l’album à son père pendant que celui-ci est au boulot. Classer cette BD en strictement pour adultes serait de la publicité mensongère car les scènes sont peu explicites et surtout absolument pas émoustillantes. Il reste le dessin qui est plutôt sympa et les couleurs flashy qui sentent les années 80 et qui nous rappellent les Strange de notre enfance. Mais c’est bien peu pour sauver l’ensemble…

11/07/2014 (modifier)