Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Magnum Photos

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Magnum Photos et Aire Libre s'associent pour raconter la genèse de photos qui ont marqué l'histoire.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale École européenne supérieure de l'image Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Jean-David Morvan Photographie

Avec ce premier volume consacré à Robert Capa et à sa photo prise à Omaha Beach le 6 juin 1944, Magnum Photos / Aire Libre invente une nouvelle manière de raconter la photographie. Mondialement connue, cette image illustre magistralement le débarquement allié de 1944. Elle nous raconte la guerre, le danger, l'incroyable tension de ce moment unique, mais elle ne nous dit rien du photographe, de son histoire au moment précis où il a appuyé sur le déclencheur de son appareil. Ce trou noir, Magnum Photos / Aire Libre se propose de le combler, au moyen d'un récit en images, sur la genèse d'une image. À travers cette rencontre entre un dessinateur et un photographe, Magnum Photos / Aire Libre nous invite à suivre plusieurs fils entrelacés, ceux de l'histoire du monde, de l'histoire de la photographie, de l'histoire d'un regard et d'un langage... Enrichi de quarante pages d'archives photographiques de l'agence Magnum Photos, d'interviews, de planches contact, de témoignages, chaque album devient le dépositaire de l'histoire du photojournalisme et de ses représentants les plus éminents.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Mai 2014
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Magnum Photos

12/06/2014 | Pierig
Modifier


Par cac
Note: 4/5

Cet avis porte sur l'album 'Mohamed Ali, Kinshasa 1974'. C'est une idée originale de Jean-David Morvan, qui explique en postface tous les détails de la genèse de ce concept, de rendre hommage aux photographes de l'agence Magnum. Cela mélange histoire dessinée de la vie du boxeur Mohamed Ali et des photographies prises au pied du ring d'un des combats les plus mythiques du boxeur qu'a été cette rencontre avec George Foreman. En 1974 le pays s'appelle alors le Zaïre et Mobutu accepte de recevoir et financer ce combat dans une chaleur accablante. J'avoue que je connaissais peu la vie et la carrière de boxeur de Mohamed Ali et même pas du tout le photographe iranien Abbas décédé en 2018. Cet album a le mérite de corriger cela, une lecture qui se fait d'une traite, on est happé par le suspense et la tension autour de ce combat de boxe de légende.

16/01/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Deux tomes de cette série sont parus à ce jour et ils ne se valent pas vraiment à mes yeux. La série aborde des biographies partielles des célèbres photographes à l'origine de la coopérative Magnum Photos. Le premier tome parle de Robert Capa et plus spécialement des photos qu'il a prises durant le débarquement. Autour de ces photos, le récit en bande dessinée raconte le contexte qui les a entourées, la vie de Robert Capa avant et après et quelques questions à leur sujet. Le récit est raconté de manière intéressante, permettant au lecteur d'être plus ou moins transporté dans l'époque et aux côtés de Capa et des soldats américains. Et surtout j'aime beaucoup le dessin qui est très agréable, beau et bien adapté au sujet. Le second tome est plus froid à mes yeux. Il traite cette fois de Henri Cartier-Bresson et s'articule autour des photos qu'il a prises à la fin de la seconde guerre mondiale, lors du retour des déportés. Pour cela, il aborde les quelques années précédentes, présentant comment il a été capturé et a vécu en camp de prisonniers durant trois ans avant de s'évader et retrouver sa passion de photographe reporter. Et là encore, le récit va au-delà de ces seules années de guerre en présentant par différentes ellipses le personnage de HCB, ses amis (dont notamment Capa) et son rapport à la photographie. Même s'il est instructif, ce récit m'a paru trop académique. Je n'ai pas été plongé dans les événements et ai davantage eu l'impression d'y survoler une succession de faits et d'anecdotes sans m'imprégner de leurs sensations. Le dessin est lui aussi plus austère que celui du tome précédent, même s'il est impeccable sur le plan technique. C'est une série intéressante mais elle parlera sans doute plus aux passionnés de photo-reportage qui connaissent déjà assez bien les personnages mis en scène car elle peine un peu à dépasser le stade de la biographie hommage et à transmettre l'émotion.

13/06/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une opération militaire de la seconde guerre mondiale vue par le photographe qui a pris des photos. C'est peu commun de voir ça et cela aurait pu donner quelque chose d'intéressant. Le scénario est pas mal sauf qu'il ne m'a jamais passionné. Le personnage de Robert Capa m'a laissé un peu indifférent et franchement aucun des personnages n'est attachant. Je n'ai pas ressenti des émotions durant ma lecture. Le point fort c'est que cela se lit bien. Je pense que j'ai mieux apprécié les textes accompagnateurs. Le dessin est très bon en revanche. Cela me donne envie de lire ce dessinateur.

15/01/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Les commémorations du soixante-dixième anniversaire du débarquement allié en Normandie ont entraîné une prolifération de publications sur ce sujet. Cet album s'en démarque et sort quand même du lot. En effet, l'opération Overlord est vue au travers de Robert Capa, immense photographe (et "ancêtre" de tous les reporters de guerre), ses actions, son questionnement, etc. Outre ce fameux jour J qui a scellé le sort de la seconde guerre mondiale, l'album retrace aussi les mésaventures subies par les clichés que Capa a pu faire sur la plage d'Omaha (qui ont pour la plupart disparu. Et on apprend aussi la disparition des photos d'un collègue, ce qui a rendu les siennes encore plus "uniques"). On voit aussi comment la légende a tôt fait de modifier la réalité ! C'est aussi la suite et la fin de la vie de Capa qui est retranscrite. Le dessin est vraiment bon (et la page dépliable qui offre une vue panoramique d'Omaha est réussie). A noter qu'en fin de volume, un dossier mêlant textes et photographies complète la partie bande dessinée. Plutôt une réussite donc.

02/07/2014 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Voici une manière originale d'aborder le débarquement du 6 juin 44. A partir d'une photo emblématique prise par Robert Capa (1er grand photoreporter), nous sommes plongés dans ce déluge de feu qu'ont dû subir les forces alliées sur les plages normandes. Mais le récit ne se limite pas à ce D day. Il retrace aussi la vie mouvementée de R. Capa jusqu'à sa mort accidentelle 10 ans après la fin de la 2e guerre mondiale. Des éléments annexes, tels que le cheminement chaotique des pellicules ou encore le questionnement sur l'identité du soldat de la photo, sont également abordés. Bref, voici un angle de vue unique et très instructif. Côté dessin, Bertail frappe fort. Son trait délié et vif est bien en rapport avec le sujet. Il y a également la présence d'une quadruple page qui vaut le détour. A noter un format original à l'italienne pour la collection Air Libre qui colle bien avec le sujet. Un premier tome convainquant ... J'ai hâte de voir quelle photo sera traitée par la suite.

12/06/2014 (modifier)