Lovely Love Lie

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Musicienne et fan du groupe Crude Play, Riko fait la connaissance involontaire d’Aki, le compositeur de son groupe préféré. Ce dernier vit de plus en plus mal sa position confidentielle au sein du groupe et sa vie sentimentale tumultueuse et secrète avec la chanteuse Mari. Un concours de circonstances et un coup de foudre vont leur permettre d’entrer dans un univers auquel ni l’un ni l’autre ne s’était préparé. Mais le jeune homme cache sa profession à sa bien-aimée. Un mensonge pouvant être lourd de conséquences...


Musique Shogakukan Shojo

Musicienne et fan du groupe Crude Play, Riko fait la connaissance involontaire d’Aki, le compositeur de son groupe préféré. Ce dernier vit de plus en plus mal sa position confidentielle au sein du groupe et sa vie sentimentale tumultueuse et secrète avec la chanteuse Mari. Un concours de circonstances et un coup de foudre vont leur permettre d’entrer dans un univers auquel ni l’un ni l’autre ne s’était préparé. Mais le jeune homme cache sa profession à sa bien-aimée. Un mensonge pouvant être lourd de conséquences...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Avril 2011
Statut histoire Série terminée 22 tomes parus
Couverture de la série Lovely Love Lie
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/06/2011 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Pourquoi est-ce que je n’aime pas réellement ce manga ? Il ressemble à tant d’autres qu’il en devient insignifiant. Certes, on nous présente l’arrivée d’un groupe en hélicoptère sur le toit d’un grand immeuble de Tokyo. C’est censé nous en jeter plein la vue. C’était sans compter les personnages aussi insipides que prétentieux. En effet, on n’a même pas envie de connaître leur caprice de star et leurs petites peines de cœur. On n’a pas envie de revoir s’empiler tous ces clichés. Crude Play se voulait être un pendentif de mon groupe préféré à savoir Coldplay : cependant, il n’y a pas photos ! Au niveau du graphisme, je reconnais une certaine maîtrise du trait. Les personnages sont plutôt classes. Les planches sont vivantes. Il y a un certain dynamisme du trait tout à fait appréciable. C'est dommage que le fond ne suit pas. On aura encore droit au triangle amoureux. J'avoue une certaine lassitude ! Sur la couverture du tome 1, on apprendra que le hamburger est celui que préfère l'auteur. On est ravi pour lui. Bon, vous voyez le niveau.

25/11/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 2.5/5 Lovely Love Lie est un shojo romantique évoluant dans le domaine de la musique et du show-business. Aki est un jeune compositeur de 25 ans, membre secret du groupe rock le plus à la mode du moment dont il écrit tous les tubes mais qui refuse d’apparaître en public. Riko, elle, est une adolescente lycéenne fan de ce groupe et très fleur bleue. Leur rencontre va entraîner des bouleversement dans leur vie et celle de leur entourage. J'ai eu beaucoup de mal avec le premier tome de cette série. Trop gnan-gnan, ce romantisme pour adolescente m'a saoulé. Les personnages y manquaient de naturel, les situations paraissaient forcées et l'intrigue n'avait rien d'intéressant. J'ai en outre tiqué sur quelque chose qui semble bien entré dans les moeurs japonaises, à savoir un jeune adulte de 25 ans qui sort avec une gamine adolescente. Le choc générationnel me paraîtrait nettement rédhibitoire, notamment quand la fille lui demande s'il est "puceau du zizi"... C'est vraiment une culture différente, avec le garçon qui doit être supérieur et protecteur et la fille soumise et mignonne, et du coup le romantisme d'une telle relation a vraiment du mal à m'atteindre. Ceci étant dit, à partir du second tome, les personnages commencent à gagner un peu en intérêt. Les situations prennent un peu plus d'envergure, les sentiments des uns et des autres se dévoilent mieux, et les relations entre les uns et les autres deviennent un peu plus prenantes, sans pour autant me captiver. Et j'ai toujours autant de mal à capter la façon de penser du héros, dont je ne parviens pas à savoir s'il est amoureux et, si oui, de qui exactement. Difficile de s'attacher à lui du coup. Ce shojo joue la carte d'un romantisme moderne un peu torturé, parfois naïvement adolescent, parfois plus adulte, formant un cocktail trop inégal à mon goût. Il est soutenu par un dessin soigné tant pour les décors que pour les personnages, même si comme dans beaucoup de shojo il a le défaut d'offrir des visages sans âge qui ne se différencient la plupart du temps que par leurs coiffures. Ce n'est pas ma tasse de thé mais les intrigues amoureuses multiples et le décor de musique et de show-business peuvent intéresser des lectrices romantiques.

16/06/2011 (modifier)