Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Tragédie Comique ou Comédie Tragique de Mr. Punch (The Tragical Comedy or Comical Tragedy of Mr Punch)

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 6 avis)

"Punch & Judy" est un spectacle de marionnettes macabre qui a marqué l'enfance du narrateur.


Auteurs britanniques DC Comics Enfance(s) Neil Gaiman Pantins & Marionnettes Photo et dessin Vertigo

Encore une BD centrée sur les mystères de l'enfance et du souvenir pour le tandem Gaiman/McKean. En vacances chez son grand'père, qui possède une sorte de fête foraine en mal de visiteurs, le narrateur assiste régulièrement, avec un mélange de fascination et de peur, à un spectacle de marionnettes mettant en scène un petit personnage hideux et maléfique, Mister Punch. L'enfant fait la connaissance d'un "Professeur", c'est-à-dire un marionnettiste assurant les représentations de "La Comédie Tragique ou La Tragédie Comique de Mr. Punch", un personnage mystérieux et inquiétant...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Tragédie Comique ou Comédie Tragique de Mr. Punch
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

03/09/2002 | Cassidy
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Décidément, Neil Gaiman n'est pas mon auteur de prédilection. J'ai voulu essayer d'aborder cette comédie tragique en pensant qu'avec ces marionnettes enfantines, cela sera simple à lire et c'est tout l'inverse qui s'est produit. Cet univers m'a semblé totalement hermétique. Je n'ai presque jamais réussi à rentrer dans ces longs bavardages autour d'un grand-père et ses marionnettes. Par ailleurs, ce n'est point destiné aux enfants pour son côté beaucoup trop morbide. Il y a tromperie sur la marchandise. Bref, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais mais pour autant, cela ne m'a guère séduit. Il reste de cette oeuvre un montage photo et dessin assez intéressant car surprenant.

17/04/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je n'arrive pas à me faire une opinion définitive sur cet ouvrage. Il y a des choses qui ne m'y ont pas plu. Mais j'ai également été parfois happé par l'ambiance graphique. Je regrette la police de caractère trop petite et alambiquée obligeant à focaliser trop d'attention sur son déchiffrement (j'ai lu la version anglaise). Je regrette les trop longues plages de texte qu'on doit lire soigneusement au détriment des images qui les accompagnent. Je regrette les moments assez lents et ennuyeux du récit. Je regrette les permanents flous du souvenir de l'enfant, ces trop nombreuses inconnues comme si, étant enfant, le héros n'avait jamais osé parlé ni posé les bonnes questions, n'avait jamais su comprendre ce qui l'entourait, juste le ressentir. Ce mystère permanent me semble un peu excessif et surtout frustrant pour le lecteur que je suis. J'avais ressenti le même agacement à la lecture de Violent Cases des mêmes auteurs et sur le même thème des souvenirs d'enfance mystérieux. Mais à côté de cela, cet oeuvre a su provoquer en moi de belles fulgurances émotionnelles. Je ne connaissais pas le spectacle de marionnette "Punch & Judy", équivalent anglais de Guignol mais à la morale nettement plus troublante et au contenu nettement plus dérangeant. Nul doute qu'enfant, j'aurais franchement été effrayé par cette histoire. Comme j'ai ressenti un vrai trouble et une vraie crainte lors de la première confrontation du jeune héros avec Mr Punch sur la plage à l'aurore. Par la suite, ce sont ainsi des alternances de moments assez forts et de moments plus ennuyeux. Le graphisme de Dave Mc Kean, dont j'apprécie l'esthétique mais que je n'aime pas toujours quand il s'agit de raconter une histoire en BD, marche vraiment très fort pour créer l'ambiance qui saura coller parfaitement au texte de Gaiman. Et quand ce texte trouve sa verve et son rythme comme dans certaines pages de cet album, associé à ce graphisme, cela donne quelque chose de saisissant. Je ne sais que penser de cet album qui a su me toucher et m'ennuyer à la fois, que je trouve parfois beau et parfois trop abscon. Je ne suis pas sûr que j'en conseillerais l'achat, à moins d'aimer cela et d'être vraiment touché par le récit. Mais une lecture s'impose avant toute chose pour vérifier si vous êtes sensible à cet art.

05/10/2007 (MAJ le 21/02/2008) (modifier)

Le moins que je puisse dire est que je n’ai pas du tout accroché, ni aux graphismes, ni à l’histoire. Mr Punch est un objet bizarroïde, qui dégage une atmosphère que j’ai trouvée glauque, limite malsaine, même, cette impression émanant de cet assemblage de photos de marionnettes hideuses, de dessins de visages aux contours accidentés, le tout dans des tons brunâtres et verdâtres, déclinés à l’infini. Je ne remets pas en question la démarche artistique, mais simplement, le résultat ne m’a vraiment pas plu. J’ai essayé de passer outre cet aspect visuel -pour moi, peu engageant- mais malheureusement, je ne suis pas du tout entrée dans l’histoire. J’ai trouvé ça profondément ennuyeux. J’ai donc refermé l’album, bien avant la dernière page. Je suis peut-être passée complètement à côté de quelque chose, ou bien tout simplement, cet album n’est pas pour moi. Toujours est-il que la rencontre ne s’est pas produite. J’ai hésité avant de noter 1/5, mais pouvais-je mettre plus à un album dont je n’ai pas pu achever la lecture ?

21/08/2007 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Dave McKean est l'un des rares artistes de BD (avec Bilal) qui arrive à m'émerveiller, à me faire marquer des temps d'arrêt lors de mes lectures, pour admirer une case ou une planche. Je trouve sa façon de mélanger du dessin, de la photo, des collages... d'un esthétisme incroyable. Bon, je me doute bien que d'autres lecteurs vont trouver ça moche, sombre, voire prétentieux. Les goûts et les couleurs hein... Mais moi, je suis fan ! Et l'histoire dans tout ça ? Et bien Neil Gaiman nous livre un superbe conte onirique, explorant ses souvenirs d'enfance. Et là encore, bingo, passer son temps à se remémorer son passé, son enfance, c'est une activité bien vaine voire néfaste, mais moi, ça me parle, ça m'intéresse. Et en plus quand c'est fait avec autant de talent, j'adhère totalement. Mais voilà, comme pour le dessin, j'imagine que ce genre de sujet ne va pas passionner tout le monde. En conclusion, une BD très personnelle, qui m'a beaucoup touché et émerveillé, que je vous invite à découvrir. Et si les 25 euros de la VF vous paraissent excessifs, vous pouvez toujours vous tourner vers la VO, disponible sur Amazon (voir lien en haut de page) pour 15 euros.

23/04/2007 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

Je dois avouer que j’ai lu deux fois cet album avant de me faire un avis dessus. Ma première lecture avait été hésitante, j’étais, je l’avoue, un peu perdu, pas certain de ce que les auteurs avaient voulu faire et dire mais totalement intrigué. Mais la deuxième lecture a été la bonne. Tout comme dans Violent Cases, les deux complices, Gaiman et McKean véritables amis dans la vie, ont creusé dans l’enfance pour y retrouver quelque chose de son essence. Cet album, c’est d’abord une question de regard, celui qu’un enfant pose sur un monde qu’il ne comprend pas, qui lui échappe mais qui, dans son horreur comme dans ses bonnes choses, l’enchante. Puis vient le désenchantement et l’âge adulte avec son lot de tristesse et de mélancolie... Cette tragédie comique est une oeuvre lente et complexe, qui ne dévoilera peut-être tout ses charmes qu’en deuxième lecture, mais elle enferme un propos fort, aussi complexe que diffus qui m’a laissé un goût âpre dans la bouche et l’étrange sensation d’avoir lu quelque chose de fort sans pouvoir réellement en analyser les composants. Car tout ici est lent, englué dans une espèce de masse informe de souvenirs, comme pris dans le flou de la mémoire. A réserver aux lecteurs exigeants, tout de même. P.S. : Comme le dit Cassidy, c'est quand même très cher ce bouquin, 25 € ! D'accord l'édition est belle, mais je suis certain que si Delcourt l'avait édité, il ne coûterait pas plus de 15 euros... Je suis bien content de l'avoir trouvé d'occase pour 3X moins cher. A ce prix-là, ce n'est à acheter que si vous êtes un inconditionnel des deux auteurs...

18/02/2004 (modifier)
Par Cassidy
Note: 2/5

Je pourrais quasiment recopier mot pour mot ma critique de Violent Cases, une autre BD des mêmes auteurs... Une fois de plus, des illustrations originales, étonnantes et surprenantes au service d'un scénar qui promet plus qu'il ne donne (il installe une ambiance sombre et mystérieuse et on s'attend à voir l'histoire basculer dans le fantastique ou l'épouvante, mais en définitive rien ne se produit). En fait, cette déception est due à ce qui est, à mon avis, le thème même de la BD : comment les choses qui nous paraissent si mystérieuses et effrayantes quand on est p'tit finissent par se révéler bêtement banales et explicables quand on grandit. Ainsi la sirène n'est qu'une femme déguisée ; le train fantôme ne contient que des squelettes en plastique, des pierres tombales en carton et des masques en caoutchouc ; l'affreuse voix de Mr. Punch peut être reproduite par n'importe qui grâce au gadget adéquat ; Mr. Punch lui-même n'est qu'une vilaine marionnette sans vie, etc. Mais la façon dont le même thème est traité par Tronchet en quelques pages de Jean-Claude Tergal m'a beaucoup plus touché que cet album...

03/09/2002 (modifier)