Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

La Déesse

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Nana, jeune étudiante va faire de drôles d'expériences suite à l'exposition artistique qu'elle prépare...


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre La BD au féminin

Nana consacre sa vie à ses études en calligraphie sans se soucier des rencontres coquines dont ses deux copines sont friandes. Elle prépare une exposition pour son diplôme de fin d’études sur la déesse celte de la sexualité, Anann, surveillée par l’œil mystique de Madame Swyn. Mais la prof connaît l’enluminure autant que l’amour, et par l'entremise de la déesse, elle va initier la jeune étudiante à la sensualité sous toutes ses formes : Nana va se laisser aller à des plaisirs insoupçonnés, épicés par des hommes immatériels. Enluminer Anann peut vous envahir l’esprit. Et le corps... Comme la soirée du vernissage arrive, sera-t-il alors l’heure pour Nana de mettre l’initiation de la déesse en pratique ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mars 2016
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (Premier tome indépendant puis début d'un cycle) 2 tomes parus
Couverture de la série La Déesse © Tabou 2016

21/02/2016 | PAco
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette Bd réalisée par un duo féminin propose un érotisme soft et gracieux, les fantasmes féminins, c'est forcément moins brut que ceux des hommes, ils sont différents, plus suggestifs et penchent ici vers une sensualité qui est l'essence même de cette Bd qui est sans doute destinée à toucher un public plus large. Le scénario n'est pas d'une originalité folle, il suffit juste à servir de prétexte à des ambiances assez torrides ; l'ensemble joue beaucoup sur la volupté des corps et les fantasmes, pas sur les coïts qui ne sont que suggérés. Le tome 2 qui ne se justifiait pas, le tome 1 se suffisant à lui-même, explore un érotisme dans un écrin exotique, puisque le couple de héros se retrouve en vacances sous les Tropiques (un décor qui a été beaucoup utilisé dans la BD érotique), mais je trouve dommage que les 2 amies de Nanna l'héroïne, soient laissées de côté et jouent les faire-valoir, il y avait sans doute un potentiel avec ces 2 là. Malgré ces apparentes qualités, je n'ai pas été véritablement séduit, mais c'est en grande partie à cause du dessin que je n'aime pas, je le trouve moche, dans certaines images, on dirait que l'héroïne est grosse, c'est bien dommage, il y a aussi un petit aspect manga qui ne me plait pas. Sans doute qu'avec un dessin plus policé du style de Manara ou Guenet, j'aurais pu être plus attiré ; en tout cas, à côté de Inguinis, la dernière Bd érotique que j'avais lue, c'est le jour et la nuit sur le plan graphique.

28/12/2019 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

La Déesse est une des BD que j'ai le plus appréciés dans l'ensemble du catalogue de tabou, notamment pour son dessin qui allie une douceur des couleurs avec une sensualité certaine dans le trait. Après, il ne faut pas trop en demander, la BD reste gentiment érotique mais ne dépasse pas vraiment ce stade. L'histoire est peu innovante, mais j'aime beaucoup le traitement qui en est fait. C'est assez doux, et plutôt sensible. Une atmosphère que j'aime beaucoup et qui relève l'idée de l'érotisme, et non d'une pornographie propre à s'exciter. On est ici dans de la sensualité torride, et ça me plait. Le tome un se suffisait à lui-même, mais l'auteur à proposé une suite qui appelle une conclusion finale que nous n'avons pas encore. Si je ne pense pas que ce soit indispensable, j'ai bien aimé le développement et j'attends la conclusion pour savoir si ce sera réellement nécessaire. En attendant, je ne boude pas mon plaisir avec cette BD qui a de très belle qualités. Vivement la fin !

27/09/2019 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Belle petite surprise que cet album ! D'une part, parce qu'il est réalisé par deux femmes, ce qui pour le genre reste plutôt peu commun pour être noté. Mais aussi par la qualité du dessin de Néphyla et l'histoire plus "érotico explicite" que porno concoctée par Katia Even. Nana, jeune étudiante un peu ingénue et coincée prépare une exposition pour son diplôme de fin d'année sur la calligraphie. Sa professeur va lui donner un étrange médaillon qui va lui faire vivre de drôles d'expériences... Si j'ai trouvé la fin en forme de happy end un peu facile, le reste de l'histoire est plutôt bien mené, et surtout porté par le magnifique dessin de Néphyla. Que ce soit ses cadrages ou ses découpages, elle nous gratifie de planches magnifiques, avec de très belles pleines pages. Et la colorisation que les auteures ont réalisée à quatre mains contribue pleinement à renforcer l'ambiance de l'ensemble. Et c'est cette ambiance liée au trait de Néphyla, proche du dessin animé, tout en étant très expressif, la colorisation, associés à ce récit plutôt soft qui m'ont fait apprécier cet album. Une première expérience plutôt concluante et qui vaut le coup d'oeil pour les amateurs du genre ! **** Tome 2 **** Voilà que Nanna remet le couvert ! Diplôme en poche, mais en manque d'inspiration, elle décide avec son nouveau copain et ses deux bonnes copines d'aller prendre l'air du côté des îles pour se changer les idées avant d'attaquer son nouveau travail. Mais son ancienne prof qui l'avait envoutée à l'aide d'un médaillon n'avait pas dit son dernier mot, et cette fois-ci c'est surtout Eugène son petit ami qui va en faire les frais ! Le dessin reste toujours aussi agréable, les cadrages et les découpages sont toujours aussi soignés pour servir cette ambiance érotique toujours aussi réussie. Alors oui, c'est du soft, et le scénario est un peu léger, mais j'ai trouvé ça très réussi et agréable.

21/02/2016 (MAJ le 04/04/2017) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Après toutes mes lectures niaiseries de ces derniers temps, j'avais sans doute besoin de quelque chose de plus mâture. J'ai aimé cette déesse car rien n'est vulgaire et tout est presque suggéré dans des fantasmes. C'est un érotisme très soft qui fait du bien. Les auteurs sont des femmes et ce qu'elles nous proposent est bien loin d'une bd porno masculine. L'héroïne est une étudiante en art qui va découvrir sa sensualité grâce à une amulette magique. Le dessin possède un trait un peu gras mais qui parvient à montrer un peu de finesse. Il y a une variation de couleur qui procure une certaine lisibilité. On appréciera également le cadrage et le découpage des scènes pour ne jamais tombé dans le trop osé. C'est clair que c'est politiquement correct.

18/06/2016 (modifier)