Arkan

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

la contamination mystérieuse d'un petit village de montagne


Maladies et épidémies

un couple de scientifiques, Arkan et Maud sont mandatés par une puissance gouvernementale pour élucider un mystère.. une étrange moisissure bleue recouvre petit à petit un village et ses habitants Maud et Arkan (qui en fait s'appelle Tom) doivent trouver un professeur qui a mis au point un antidote.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 1990
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Arkan
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

12/04/2014 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Parmi l'activité prolifique d'Edouard Aidans, il y a cette obscure histoire de contamination qui a donné cet unique album pas du tout connu et que moi-même je ne connaissais pas ; je suis peut-être même sûr qu'Aidans ne se rappelle même pas qu'il a dessiné ce récit avorté en raison de sa reprise de Bernard Prince en 1992, et sur lequel il n'a pas eu le temps de revenir. Et pourtant, c'était pas mal, c'est un scénario d'aventure à trame fantastique, l'un des premiers de Brice Tarvel, qui démarre rondement avec une scène d'action assez flippante, avant qu'on ne comprenne où les auteurs veulent emmener le lecteur : les dangers des expérimentations scientifiques sur la bactériologie. Le thème était à la mode à l'époque, même au cinéma, je me suis souvenu à la lecture de ce film français " Zone Rouge " avec Sabine Azéma et Richard Anconina qui était une dénonciation des dangers de la pollution et des pouvoirs que peuvent déployer certaines autorités pour effacer toute trace de témoins ; ça fait froid dans le dos, et dans cette Bd, c'est un peu pareil, c'est une réflexion sur les maux d'un monde qui dévaste et pollue la planète, avec message écolo à la clé. Certaines images sont peu ragoutantes, mais le dessin d'Aidans même sur une série mineure, reste toujours impeccable et soigné, et n'en profite pas pour accentuer l'horreur. Le seul petit défaut vient d'une fin abrupte et envoyée à la va-vite, le récit devant vraisemblablement reprendre dans un tome 2 annoncé et jamais paru, mais tel qu'il se présente, il peut être lu comme un one-shot. Une vraie rareté que j'ai trouvée en vide-grenier à un prix dérisoire, idéale pour les fans d'Aidans.

12/04/2014 (modifier)