Spirale

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 28 avis)

Manga d'horreur pour adultes à tendance gore et esthétisante. Ames sensible s'abstenir!


BDs controversées Junji Ito L'horreur en bande dessinée Seinen Shogakukan Tonkam

De prime abord, Kurouzu ressemble à une banale petite ville de campagne. Mais au-delà des apparences moroses, il existe un mal profond, terrible et indicible qui plane au-dessus des habitants. Une pression hypnotique, un malaise poisseux qui corrompt les coeurs, les âmes et les esprits de victimes impuissantes. Subitement, le père de Shuichi ne jure plus que par les spirales, qu'il collectionne sous toutes les formes. Il abandonne son travail et sa santé mentale pour se lancer dans une quête ignoble dont l'issue aberrante lui sera fatale. Sa femme, devenue folle, le suit vite sur le chemin du four crématoire, après s'être percée les tympans à coups de ciseaux... Source : Tonkam Un manga d'horreur dont les visions de cauchemar n'ont pas fini de vous hanter... Si cela vous intéresse sachez que "Spirale" a connu une adaptation cinématographique en 2000, sous le titre : "UZUMAKI" (en anglais : Whirlpool) réalisé par Higuchinsky, avec Eriko Hatsune, Fhi Fan, Hinako Saeki.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Spirale
Les notes (28)
Cliquez pour lire les avis

27/08/2002 | ArzaK
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Considéré à juste titre comme l'un des mangas phare de l'horreur, Spirale propose dès le départ une ambiance particulièrement malsaine dès les premières pages. Une petite ville côtière japonaise voit ses habitants subir la Malédiction de l'Uzumaki de façon presque sournoise. Coupé du reste du monde géographiquement, c'est le lieu idéal de succomber aux obsessions de la Spirale, à ses mutations et au réveil même d'une nature dangereuse, capable de réveiller ses morts ou de posséder des femmes enceintes. Si les quelques phénomènes énumérés ici et là vous semblent grotesques, il faut dire qu'ils sont remarquablement intégrés dans un découpage en chapitres distincts sans lien commun au premier abord mais dont tous les mécanismes vont converger vers un troisième tome en guise de finalité et de recoupements. Tous les protagonistes semblent attirés ou révulsés par tout ce qui ressemble de près ou de loin à une Spirale avant de mourir dans d'attroces souffrances. Sans être gore, le récit est éprouvant car il distille malgré tout quelques images de souffrance physique ou mentale assez fortes pour que le lecteur s'en souvienne longtemps après sa lecture. Junji Ito fait preuve d'une imagination souvent débordante et insuffle une certaine poésie macabre dans des dessins détaillés de toute beauté. La ville de Kurouzou ressemble à celle de Twin Peaks avec une touche de grotesque supplémentaire. Le tout aurait pu être ridicule mais l'auteur surfe avec intelligence bien au delà des apparences pour livrer une œuvre sociale anxiogène très forte au visuel incomparable. Pas nécessairement accessible pour tous les publics, cette curiosité possède néanmoins tous les atouts pour mériter son statut culte.

18/11/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je me rends compte que je n’avais jamais lu Spirale, l’une des premières œuvres publiées en France de Junji Ito. Il faut dire que la réédition de 2011 nous présente un gros pavé. Faut-il avoir du courage pour en venir à bout ? Il est vrai que sur la forme, cela peut rebuter. Il faut tenir avec ses deux mains un lourd ouvrage doté d’une couverture rigide. Cela provoque nécessairement un inconfort dans la lecture. Bravo les mecs, vous avez assuré ! Pour le reste, nous avons des petites histoires indépendantes qui finissent par se lier entre elles car les évènements étranges qui frappent cette ville sont liés à la malédiction de la spirale. On s’attend à un final grandiose qui ne viendra pas. Pour autant, j’avoue que certaines idées m’ont bien plu comme cette ville où va régner la folie, la discorde et finalement le chaos. Il est vrai qu’à la place de certains personnages, j’aurais réagis autrement comme prendre la fuite. Au final, nous avons l’une des œuvres les plus abouti du maître car il introduit le fantastique dans des actes anodins de la vie quotidienne. Cela surgit de manière inattendue et cela produit toujours son effet. Mention spéciale pour les limaces hommes. Il crée un sentiment de malaise mais on ne tombe jamais dans le gore. C’est sa marque de fabrique et j’aime bien cela.

26/03/2015 (modifier)
Par Kanibal
Note: 5/5

Une atmosphère crade & poisseuse, des personnage plongés dans une spirale infernale (sans jeu de mot). En matière de BD, rares sont celles qui donnent la nausée. C'est le cas de Spirale. Cette petite ville coupée du monde où des événement viennent troubler le quotidien de ville. Le seul bémol que j'ai trouvé à ce récit, c'est qu'il n'y a ni policiers ni enquêteurs qui sont dépêchés pour enquêter sur les premiers cas surnaturels ce qui à mon sens aurait donné plus de crédibilité au récit. Sur le plan graphique, ça ressemble au style de Kentaro Miura, l'auteur de Berserk.

23/06/2014 (modifier)
Par karibou
Note: 5/5

Attention la malédiction Uzumaki s'apprête à frapper votre village ! Des hommes vont s'enrouler, des chevelures prendre vies, des enfants se transformer en escargots, des ados surfer dans des tornades,... Que des délires énormes qui s'accumulent tout au long de l'histoire. Et j'en redemande, oh oui ! Les visages épouvantés à la "itto" (mettant en scène des personnages aux caractères et apparences identiques dans toutes ses oeuvres) apportent quelque chose de bien agréable à cette histoire je le répète, totalement invraisemblable (qui resterait dans une ville comme celle-là ?). Comme je n'ai pas encore lu d'autres mangas d'épouvante m'ayant autant réjoui, je lui donne 5/5.

17/02/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

'Spirale' fait partie de ces séries dont le tome suivant est moins bon que le précédant. Le premier est bon, voire même très bon. L'introduction est vraiment réussie et j'ai tout de suite eu envie de connaître la suite pour savoir la vérité à propos des spirales. Malheureusement, on a droit qu'à une suite d'histoires mettant en vedette des gens victimes des spirales. Si dans le premier tome ça passait bien, le second m'a totalement blasé. J'espérais que le dernier tome remonte le niveau, mais ce ne fut pas le cas. Le scénario se transforme en mauvais film catastrophe et la fin m'a vraiment laissé sur ma faim. Tout ça pour ça ? J'ai vraiment l'impression de m’être fait avoir. Tome 1 : 4/5 Tome 2 : 2/5 Tome 3 : 1/5

12/10/2008 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5

Note approximative : 3.5/5 J’ai bien apprécié ce manga ; j’aime bien le dessin, et l’histoire, bien que gore, est vraiment prenante –même si des fois ça reste assez bizarre- Et les quelques pages en début d’album qui sont en couleur sont de toute beauté, je regrette que tout l’album ne soit pas colorisé. Par contre le 3ème tome est un poil moins bien (même si l’horreur et notre envie de poursuivre notre lecture reste la même), et la fin de ce même album est presque nulle…

30/12/2007 (modifier)
Par dj philo
Note: 1/5

Cette BD est fade... Le dessin est monotone, rien de formidable graphiquement, l’œil a tendance à s'ennuyer. Je crois bien que ce doit être le visuel de ce manga qui m'a le plus déçu, l'histoire en elle même ne casse rien. Ce manga aurait pu obtenir alors un 2/5, mais j'ai encore l'amertume de l'absence de plaisir à feuilleter les pages ! L'histoire disais-je souffre d'un terrible manque de punch. On peut noter par ci, par là quelques bonnes idées, mais cela s'arrête là. Comme noté plus bas les protagonistes ne s'affolent pas des évènements qui se déroulent, on pourrait expliquer ceci par la folie qui va toucher peu à peu tout le monde, mais cela n'est plausible qu'après le développement du phénomène... pas au début. Dans le registre horreur, j'ai adoré Parasite, et j'avais lu sur ce site des critiques qui le fustigeait comme n'étant pas un vrai manga d'horreur, et que LA référence était Spirale... Eh ben ces 2 mangas sont tout bonnement incomparables. Spirale étant certes plus horreur dans le sens où il est plus psychologique, mais il y a un manque total d'explication du phénomène... ce qui fait que je me demande encore aujourd'hui pourquoi ce manga peut susciter un quelconque intérêt !

09/02/2006 (modifier)

On en rit encore ! Je ne sais pas vraiment de quelle bois se chauffe la profonde prétention de cette triple bouse mais, pour ignorer quelle en est la cause, j'en connais au moins les conséquences : A LA FLOTTE ! Dans un village Japonais (c'est un Village donc c'est reculé donc c'est censé rendre l'ambiance angoissante... bouh !) Une malédiction pèse : la malédiction DE LA SPIRALE (tintintin) ! Sur cette idée pas mauvaise du tout (le symbole de la Spirale étant à fort potentiel horrifique), l'auteur, visiblement très convaincu par lui-même, va nous embourber dans un navet de Série Z totalement ridicule, sans crédibilité... et sans faire peur ! Une fois qu'on à pigé que tout le monde va se mettre à péter les plombs et faire des spirales puis mourir, sans qu'aucun neuneu n'ait eu la bonne idée de foutre le camp voir si l'herbe est plus verte ailleurs, quel besoin de se farcir ce cafouillage grotesque qui, esthétiquement, cherche à péter plus haut que son c** ????? On a droit à des scènes ahurissantes de grand n'importe quoi : des mecs en spirale dans des bassines, des batailles de cheveux, des gosses changés en escargots... Rajoutez à cela des nuages noirs dans le ciel prenant des formes bizarres, des phénomènes des plus en plus évidemment paranormaux, une dizaine de morts ou d'aliénés ... Et personne ne pense à déménager ! Nan, nan, flegme japonais ou crise d'abrutissement aiguë quand, au Japon, une araignée mutante tombe dans votre café du matin, vous froncez le sourcil et vous continuez à touiller ! Soyons sérieux, ce coté "deux de tension" des habitants plombe la lecture ! Le délire visuel et le surréalisme ridicule et inadapté l'achèvent ! Quant aux dialogues, je ne sais pas ce qu'est la jeunesse japonaise mais j'ai la furieuse impression de ne pas me trouver avec des ados : entre maturité exagérée ou puérilité caricaturale, on a droit à une brochette de personnages qui vous tiennent un discours psychologique en 3 points avant de fondre en larmes pour une histoire de sucette... Ca arrange peu la crédibilité du truc qui, visiblement, essayait déjà de se faire la plus mince possible ! En résumé, c'est totalement ridicule, crédibilité zéro, dialogues tartes... J'ai vaguement pensé à du second degré ou une parodie... Même pas ! NUL !

10/08/2005 (modifier)
Par Glorf
Note: 1/5

Franchement la déferlante de manga d"horreur" qui arrive chez nous ces temps ci ferait mieux de rester au pays du soleil levant... Bon, certainement mieux que Le manoir de l'horreur qui est une nullité sans nom, je trouve cette bd relativement insipide... Bon ok les spirales menacent le monde... oui et alors???

27/12/2004 (modifier)

Ce style de BD m'est inconnu et suite à une majorité de bons avis vus ici en plus des bons conseils d'un libraire, je me suis procuré les deux premiers volumes de SPIRALE. Mon sentiment est difficile à exprimer, j'ai trouvé ce manga bien fait, le déroulement de l'histoire entraîne doucement les personnages vers la folie la plus totale de façon crédible. La malédiction liée aux spirales est toujours représentée de façon intelligente et surprenante et les dessins sont réussis (bien que je n'aime pas ce style outre mesure). Pourtant je ne lirai pas le dernier volume. Tout simplement parce que ce manga ne m'a pas touché, je ne doit pas être compatible avec ce genre et même si c'est bien fait ça me laisse assez froid. Je met quand même 3/5 parce que c'est une oeuvre de qualité et que les albums sont superbes, mais je n'en conseille pas l'achat. "Reservé à un public sensible au genre".

30/11/2004 (modifier)