Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Planplan culcul

Note: 2.4/5
(2.4/5 pour 5 avis)

Une femme a un problème avec sa télé qui marche très bien, et appelle les réparateurs. Ils vont venir, accompagnés ensuite d'un pompier, puis viendra le livreur de pizza et aussi les policiers. Sans compter l'infirmière et les martiens. Bref, tout le monde passera une excellente soirée.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre La BD au féminin Le sexe (pour de rire) Requins marteaux

Une femme a un problème avec sa télé qui marche très bien, et appelle les réparateurs. Ils vont venir, accompagnés ensuite d'un pompier, puis viendra le livreur de pizza et aussi les policiers. Sans compter l'infirmière et les martiens. Bref, tout le monde passera une excellente soirée.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Novembre 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Planplan culcul
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

30/12/2013 | gruizzli
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Encore un avis court pour faire part de mon mécontentement envers ce genre de BD érotique qui tente quoi ? dédramatiser l'aspect érotique ? détourner l'érotisme par le biais de l'humour ? démystifier l'érotisme par un dessin d'enfant ? honnêtement, je comprend mal le but de ce type de bande, si c'est pour en arriver à ça, autant le faire avec un dessin plus appliqué et normal, sinon cette Bd pour moi ça a le même sens que Teddy Beat, je les met dans le même panier, à savoir que montrer des situations érotiques avec un dessin de gamin, ça ne marche pas, pour moi ça décrédibilise complètement l'objectif. Si encore les situations étaient drôles, mais même pas, c'est banal, c'est nul, c'est sinistre et mal dessiné, bref pour moi c'est à vômir !

12/08/2020 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Elle s'était attaquée aux livres pour enfants avec un second degré adulte savoureux par Anna et Froga. Elle a retourné les codes du buddy movie policier avec le Commissaire Toumi et révélé au grand jour l'absurdité du quotidien dans l'entreprise des Coucous Bouzon. Mais avant de livrer sa vision loufoque de l'héroic fantasy dans Boule de Feu, Anouk Ricard est passée par la case porno de la poilante et bandante collection BD Cul des Requins Marteaux. Que l'on soit fan de son trait naïf et de son humour tranchant comme la personne rédigeant cette chronique ou que l'on soit réfractaire aux animaux concons et culcul de l'autrice, beaucoup ont du être intrigués de la retrouver dans "Planplan culcul" et sur la même étagère en librairie que Manara ou Crepax ! Bien sûr Anouk Ricard nous livre une parodie du bon film de boules avec plombiers, réparateurs, flics et même aliens avec la répartie habituelle de ses personnages. Ici les courbes féminines ne sont pas forcément aussi rebondies que celles dessinées par Serpieri mais qu'il s'agisse d'une chatte ou d'une grenouille grimée en infirmière, on a de quoi bien se marrer. Et du cul dans tout cela ? Et bien il y en a ! Si les 20 premières pages sont remarquablement sages, le rythme s’accélère avec les situations les plus incongrues. Grosso modo, on part de polissonneries à une histoire de cadavre à planquer et d'invasion extra-terrestre. Si on y ajoute une apparition inoubliable d'une certaine chanteuse populaire et d'un duo de flics aussi teubés au sens propre comme au figuré, on se demande comment ce joyeux bordel se maintient. C'est d'ailleurs peut-être là que le bat blesse, Anouk Ricard s'amuse et nous régale par la même occasion, on perçoit également que la plupart des scènes sont quasi improvisées et posées bout à bout. L'ensemble a au moins le mérite de ne jamais nous laisser entrevoir ce qui pourra bien s'y passer deux pages plus loin. Le décalage créé entre les dessins et les propos reste la plus grande force de ce petit album qui se lit bien trop vite mais qui confirme le don inoui de sa créatrice à tout détourner pour nous faire rigoler. Pari modeste ici mais néanmoins réussi. Note réelle : 3,5/5 arrondi à 4 pour dérider l'avis d'Erik :)

02/06/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

C'est certainement le plus mauvais plan cul que j'ai pu lire. Une histoire abracadabrante qui part dans tous les sens dans un genre totalement absurde. Il ne manquait plus que les extraterrestres mais ils l'ont réellement fait ! Après, j'ai compris qu'il s'agissait de détourner de leur contexte les dialogues et les clichés des films pornos dans une espèce de parodie cartoonesque avec des dessins enfantins. Il faut sans doute faire une lecture au second degré. Certes, mais je ne suis pas un adepte. On aime ou on déteste, c'est comme cela. Au moins, on a quand même réussi à éviter la vulgarité. Ce n'est pas rien.

11/02/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

La collection BD cul des Requins Marteaux est assez éclectique, et, malgré un nom relativement sec et cru, ne fait pas uniquement que dans le rentre dedans (sic). Si j'ai trouvé sympa ce petit album, qui joue la carte de la dérision, de l'humour, tout en respectant certains canons du genre, je reste un peu sur ma faim. Essentiellement il est vrai du fait du graphisme. Le dessin d'Anouk Ricard passerai sans doute mieux sur un autre registre, mais là, je n'ai pas vraiment accroché. Certes, le parti pris n'était pas de donner dans le réalisme gore, mais (et cela peut n'être qu'une affaire de goûts, et donc peut relativiser mon avis), je n'ai pas trouvé ce graphisme adapté au sujet. A lire, à l'occasion.

21/07/2016 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Cette BD, c'est simplement un porno avec de l'humour. Et des images qui empêchent de retrouver les pages collées. Le scénario est digne de n'importe quel navet de série X : une femme qui appelle des plombiers et sort de la douche, prend des poses suggestives sur le lit en cherchant son concombre tandis que les deux réparateurs n'y comprennent rien... Sans compter tous les uniformes possibles (le must pour moi reste le pompier), et des martiens avec des bouches/vagins. Ah oui, il y a aussi un cadavre (mais je ne dis pas de qui). C'est clairement une satire humoristique et pas du tout un récit érotique, mais qu'est-ce que j'ai ri en le lisant. C'est tellement con, autant dans les dialogues que les situations, que je me suis pris au jeu. Le graphisme d'Anouk Ricard ajoute à l'ensemble, parce que ses petits animaux à la patte du graphisme pour enfant va exactement en décalage avec le propos, et ça en devient encore plus drôle. Au final, j'ai bien rigolé et je pense que c'est le but de cette collection BDcul. Par contre je ne recommande pas l'achat car déjà, c'est pas donné, et qu'ensuite je ne pense pas que je la relirais. Peut-être la prêter, mais une lecture m'aura suffi, j'ai ri mais je ne m'attends pas à la garder en bibliothèque. A vous de juger si l'achat vaut le coup.

30/12/2013 (modifier)