Faust

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Adaptation du célèbre mythe allemand. Pacte signé entre le diable et le docteur Faust pour une jeunesse éternelle et l'assouvissement de ses moindres désirs en échange de son âme.


Allemagne Diables et démons Rodolphe

Le docteur Faust, savant érudit de son village mais dénigré et mis au banc de la société par ses congénères en arrive au constat amer de sa vie. Il a peut-être loupé sa vie. Il rencontre le diable en personne qui va lui proposer un pacte... la jeunesse éternelle et la réalisation de ses désirs... contre son âme.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Faust © Seuil 2007

13/11/2013 | Ned C.
Modifier


Par Ned C.
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cette adaptation du mythe d’origine allemande « Faust » a failli de peu ne jamais voir le jour. Le projet réalisé début des années 80, fruit d’une collaboration entre le scénariste Rodolphe et le virtuose du dessin Raymond Poïvet, se voit avorté par la maison d’édition qui fait faillite. Rodolphe essaie par la suite de trouver un autre éditeur mais sans succès. Poïvet décède en 1999 et l’œuvre parait bel et bien enterrée avec lui, les pages sont réputées perdues. Ce n’est que plusieurs années après que Rodolphe reçoit le coup de fil du fils de Raymond Poïvet. Celui-ci vient de retrouver les fameuses planches sous le lit, regroupées en un gros paquet. La BD trouve enfin un éditeur. Ce mythe a été maintes et maintes fois adapté en littérature, peinture et au cinéma (je conseille vivement le chef-d’oeuvre « Faust » du cinéaste russe Alexandr Sokurov) mais il est ici légèrement réinterprété, sans le dénaturer, de façon subtile et intelligente. Le docteur Faust, érudit pluridisciplinaire est traité comme un paria par le village entier à cause de ses positions religieuses et son comportement jugé spécial. Le vieil homme en arrive au constat amer qu’il est passé à coté de sa vie ; que tout son savoir, ses recherches ne lui ont pas apporté le bonheur ; au contraire. Pauvre, sans attaches et haï par ses contemporains. Surgit dans sa vie, Méphistophélès, le diable, sous les traits du docteur Faust. Il lui propose habilement et avec des arguments plus que convaincants, de retrouver sa jeunesse et que celle-ci soit éternelle ainsi que de l’assister dans l’assouvissement de ses désirs… en échange de son âme. Le docteur accepte le pacte. Je me suis fait embarqué par l’histoire dramatique qui vire au cauchemar (un peu prévisible vu la nature du pacte). Je regrette seulement que l’album ne fasse pas quelques pages de plus. J’ai tellement savouré la lecture que sa fin m’a semblé trop abrupte. Les dessins au feutre/stylo bille de Poïvet sont d’une beauté renversante et les dialogues sont d’une finesse et d’une justesse rare. Bel album, malin et charmeur.

13/11/2013 (modifier)