Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Mystères de Chinatown

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Les enquêtes de Peter Blast, un détective privé original, assisté par la jeune Chinoise Lilian Chang qui aspire elle aussi à exercer ce métier, à une époque (les années 30) où il était plutôt réservé aux hommes. Faut-il préciser que l'action se passe à Chinatown ?


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Détectives privés Journal Tintin [USA] - Côte Ouest

Peter Blast mène des enquêtes souvent complexes dans Chinatown, et évente certains trafics pas propres. Cet album de 88 pages contient 4 récits courts et 1 récit long qui ont paru dans le journal Tintin entre 1975 et 1978 L'ambiance est digne des vieux polars à la Chandler

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2011
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Les Mystères de Chinatown
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/09/2013 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création de fin 1975 dans le journal Tintin est une bande superbe et injustement méconnue car jamais publiée en album jusqu'ici. Elle renoue avec la grande tradition du "private eye" cher à Raymond Chandler ou Dashiell Hammett, un style qui revenait à la mode dans les années 70. Qu'en sera-t-il aujourd'hui ? Malgré cet à-priori, la série vaut le coup d'être découverte. Elle conte les aventures de Peter Blast, un privé fantasque et parfois naïf, épaulé par son assistante, la jeune Chinoise Lilian Chang ; ils se lancent dans des enquêtes tortueuses au sein du quartier chinois de San Francisco, qui donne son titre à la série. On est dans une mythologie de roman et de film noir, aussi, les amateurs devraient apprécier Blast en privé traditionnel (chapeau mou, trench, cigarette) qui prend souvent des baffes et qui semble souvent dépassé en raisonnement analytique par Lilian (son faire-valoir ?). En tout cas, sa sagesse orientale évite à son patron quelques ennuis. Le petit plus de cette bande, c'est l'ambiance ; la touche d'exotisme s'ajoute au ton voulu par les auteurs, celui de rendre une vraie atmosphère : les rues chaudes, les enseignes lumineuses tape-à-l'oeil, les maisons sordides, les tripots inquiétants, les arrières-cours douteuses et les trottoirs mouillés constituent un catalogue de clichés mais contribuent à rendre ce grouillement menaçant et authentique. Parras se régale avec des cadrages, des angles insolites, des contre-plongées cinématographiques, et des dégradés de couleurs accompagnant un beau jeu d'ombres et de clair-obscur accentuant cet univers trouble, on s'y croirait. Parras est un dessinateur espagnol de talent qui arrive en France en 1955 et entre au journal Pilote où il crée plusieurs Bd sympas, mais il se fera connaître du grand public en 1982 avec les Inoxydables dans Charlie Mensuel.

30/09/2013 (modifier)