Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Monster Club

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

A la fin du XIXème siècle, deux groupes rivaux de cryptozoologues se lancent dans la recherche d'une vallée perdue où survivraient des spécimens préhistoriques.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Cryptozoologie École européenne supérieure de l'image Ere Victorienne

Tout se précipite le 17 octobre 1878. Deux prestigieux clubs de cryptozoologie, l'un basé à Londres, l'autre à Baltimore, se disputent le titre extrêmement convoité de "Monster Club". Pour les départager, il faudra remporter le duel lancé, aussi fou que risqué, un pari entre gentlemen : ramener une créature inconnue de la civilisation. La chasse est ouverte... Que le meilleur gagne !

Scénariste
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Août 2013
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Monster Club

23/08/2013 | Eric2Vzoul
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Cette série est une déception. Il y avait tout sur le papier pour qu'elle me plaise: j'aime bien le dessin et le sujet est intéressant. Cela aurait pu donner une série sympathique à lire et au final je la trouve moyenne pour plusieurs raisons. Tout d'abord la narration m'a semblé un peu lourde. Il y a pas de fluidité, probablement à cause de la quantité de textes. J'ai lu les deux tomes juste après 'Empire Céleste' du même scénariste, et la différence entre les deux séries sur la narration est grande je trouve. Ensuite, je n'ai rien contre plein de dialogues, si c'est bien écrit et si c'est moyen. J'ai souris parfois, mais on est loin d'Achille Talon. Et finalement je trouve qu'il y a un peu trop de personnages. Disons que c'est mauvais signe si les personnages dont je me souviens le plus sont ceux qui ne sont pas blancs et mâles ou qui le sont et ont un accent allemand très prononcé. Et puis je me souvenais jamais de leurs noms. Donc voilà deux tomes qui se laissent lire, avec quelques moments amusants, mais c'est clairement pas un indispensable.

02/04/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Avis un peu mi-figue mi-raisin sur cette série qui pourtant avait tout pour me plaire. Elle aurait pu me plaire d'abord parce que c'est Masbou au scénario, auteur de l'inoubliable De Cape et de Crocs donc adepte de récits mêlant aventure et un très bon niveau d'humour. Ensuite parce que le trait du dessin est dans une veine qui me plait, proche de celui d'un Xavier Fourquemin (Miss Endicott) par exemple et pas si loin d'un Denis Bodart (Green Manor). Enfin parce que l'idée d'opposer sur le ton de l'aventure légère deux groupes d'explorateurs, l'un européen l'autre américain, avec leurs membres disparates et stéréotypés, cela pouvait donner quelque chose de drôle et original. Pourtant, je n'ai pas totalement accroché. Le dessin est un tout petit peu en cause. Comme je l'ai dit, j'aime la forme de son trait et de ses personnages. Même si le dessinateur change entre le premier et le second tome, leurs styles s'apparentent et la transition est assez réussie. Mais au niveau de la technique, il y a des choses que je n'aime pas trop. Il y a notamment les changements d'épaisseur de l'encrage, parfois pour séparer les différents plans de personnages alors qu'ils ne sont pas si éloignés que ça, parfois sans raison vraiment valable. Cela me donne parfois l'impression de personnages dessinés séparément puis insérés ensuite sur le décor par ordinateur, décor d'ailleurs parfois trop vide. Il y a également les couleurs qui ne me plaisent pas trop car je les trouve trop informatiques, surtout dans le second tome que je trouve assez froid visuellement. Mais je chipote car, dans l'ensemble, le dessin est bon. Je n'arrive pas à mettre précisément le doigt sur ce qui me chiffonne dans le scénario, ce qui fait que j'ai suivi les péripéties de nos aventuriers sans vraiment être pris dans l'histoire. Est-ce une question de rythme un peu trop échevelé ? Je ne suis pas sûr. Est-ce parce que les aventures qu'ils vivent ne sont pas très originales et alignent beaucoup de poncifs du genre ? Peut-être. Est-ce que parce que l'humour ne passe pas très bien ? C'est vrai que je n'ai pas vraiment ri, à part quelques exemples comme sur les dialogues des sauvages sur la fin du premier tome. Est-ce que cela vient des personnages ? Même si la dizaine de personnages qui composent nos deux Monster Club sont sympathiques à première vue, leurs personnalités ne ressortent pas vraiment, à part celle du lord anglais qui justement n'est pas très attachant. Ils sont trop survolés et il n'y a pas de véritables étincelles dans leurs relations, rien qui marque vraiment l'esprit. En définitive, je vois dans cette série un sympathique divertissement avec une certaine dose d'humour mais rien d'exceptionnel.

05/09/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je n’ai pas adhéré du tout à ce Monster Club qui se dédouble des deux côtés de l’Atlantique ce qui provoque une gentille rivalité sur fond d’exploration. C’est une bande dessinée de pur divertissement qui fait dans l’humour et la facilité. L’idée de départ était pourtant assez ambitieuse. Cependant, son exploitation s’est révélée assez décevante en ce qui me concerne. Ce n’est pas parce que c’est le dessinateur de la série vénérée De Cape et de Crocs que je vais faire dans la mansuétude. Je me suis passablement ennuyé à cette lecture et c’est un fait. Pourtant, je reconnais des qualités indéniables à commencer par un excellent dessin bien maîtrisé. Néanmoins et comme dit, ce n’est guère suffisant en ce qui me concerne. J’aurais voulu être emporté par les mystères des découvertes d’animaux sauvages. Or, on ne croise guère que quelques mammouths perdus dans une Sibérie qui ressemble à la jungle équatorienne. Bref, la suite se fera sans moi.

28/04/2014 (modifier)
Par chloée
Note: 4/5

Le sujet a déjà été exposé dans les avis précédents aussi il est inutile de le rappeler. J'ai trouvé le dessin classique mais vraiment très agréable. Pour le scénario il est vrai qu'il y a de nombreux personnages mais quelques-uns se détachent vraiment et sont à la fois originaux et attachants. L'histoire tient en haleine, elle est suffisamment étoffée et tient néanmoins en un seul album. Je lirai la suite avec grand plaisir !

05/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà un album qui aurait pu tirer un meilleur parti de l'idée de départ, même si elle n'est pas forcément originale. Plusieurs individus se tirent la bourre pour être les premiers à découvrir un animal, une région encore inconnus, le tout dans un univers fin XIXème s'inspirant vaguement de Verne pour les courses poursuites. Je n'ai pas été trop emballé, malgré le point de départ intéressant, et un dessin plutôt bon. D'abord c'est trop, beaucoup trop verbeux. Et ensuite, les dialogues ne sont pas très percutants. J'aurais aimé - en tout cas je m'attendais à ça - plus d'humour, de vacheries entre les deux groupes concurrents (qui auraient d'ailleurs gagnés à être plus resserrés, pour mieux faire ressortir quelques personnalités). Au lieu de cela, on reste dans du convenu, et je suis arrivé à la fin de ce premier tome sans m'être attaché aux personnages et à l'intrigue... Et sans être vraiment sûr d'avoir envie de découvrir la suite.

04/09/2013 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Forcement le nom de Jean-Luc Masbou sur la couverture, ça attire la curiosité, même si il n'est ici 'que' scénariste. Et le début de ce premier tome fonctionne très bien. L'introduction met en appétit en opposant deux groupes d'individus, tous passionnés de cryptozoologie, qui fondent un club portant le même nom. Et seul un défi pourra les départager et déterminer qui aura le droit de porter le nom de Monster Club. Mais ensuite tout ne m'a pas convaincu. Il y a trop de personnages, entre les membres des 2 clubs et les hommes de main du cirque il y a plus de 15 personnages qui se croisent et se recroisent. Difficile de se rappeler qui est avec qui. En plus d'une manière générale j'ai trouvé l'ensemble chargé et très bavard, donc pas toujours très simple à lire. Il y a des bonnes idées, mais elles ne ressortent pas de cette masse. Le dessin est par contre constant et très sympa. Au final c'est pas mal mais je ne suis pas certain de suivre les épisodes suivants.

02/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Eric2Vzoul

L'époque victorienne ne cesse d'alimenter l'imagination des auteurs, et dans le cas de « Monster Club », le résultat est plutôt heureux. Masbou puise avec bonheur dans la littérature adolescente de l'époque et son récit propose des clins d'œil à Jules Verne, Conan Doyle, Paul d'Ivoi ou Henry Rider Haggard, le tout pimenté d'un humour plus contemporain. On sourit souvent, sans pour autant se tordre de rire, car il s'agit avant tout d'un scénario d'aventures. L'histoire, assez classique, met en scène une galerie de personnages stéréotypés, mais attachants, et enchaîne des rebondissements attendus, mais fort divertissants. Elle tient donc parfaitement ses promesses, et parvient à tenir le lecteur en haleine tout au long de l'album. Par ailleurs, grâce à un rythme trépidant et de nombreux dialogues (parfois un peu envahissants), Masbou réussit – exploit devenu rare – à boucler cette aventure de main de maître en un seul album, tout en ouvrant la porte à d'autres épisodes. Leprévost, qui a fait ses armes en tant que coloriste, illustre ce scénario par des dessins classiques, mais d'excellente facture. Les planches sont fouillées et construites en quatre, voire cinq ou six bandes. On pourrait regretter l'absence de grandes cases panoramiques, mais au moins on n'est pas volé et cet album ne se lit pas en cinq minutes ! En résumé, voici un début de série prometteur, qui devrait vous ravir si vous avez apprécié des séries comme Green Manor ou Baker Street. Je donne un 3,5/5 et j'attends la suite pour voir si cette entrée en matière tient toutes ses promesses.

23/08/2013 (modifier)