Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Prémolaire

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

un crocodile toujours en quête d'un repas, victime de la société


Prémolaire est un croco à poignée toujours affamé Les gags sont plus intelligents qu'ils en ont l'air La série est cataloguée "jeunesse", mais elle est subtile

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1978
Statut histoire Strips - gags 4 tomes parus
Couverture de la série Prémolaire

14/06/2013 | Agecanonix
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série sympathique qui mérite d'être connue. L'auteur réussit à créer une série amusante sur un thème simple (un crocodile a faim) et le fait qu'il n'y a eu que 4 albums fait en sorte que la série ne fut pas inutilement étirée quoique le dernier album qui est une aventure en 44 pages est moins bon vu que les péripéties s'enchainent un peu mal (il y a tout de même des bons moments dans ce récit, mais cela reste moyen). Le pauvre Prémolaire est un personnage attachant et les gags m'ont souvent fait sourire. J'aime bien le coté cynique de la série. Le dessin de Mouminoux est à la fois personnel et dynamique. Un bon moment de lecture.

25/01/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Cette série humoristique développe un esprit cynique mais pas trop. L’humour dont fait montre Mouminoux est adapté à un large public et ne choquera pas les lecteurs. Il n’est pas enfantin pour la cause et plusieurs gags offrent différents niveaux de lecture, ce qui garantit finalement à chacun, quel que soit son âge, d'y trouver son plaisir (du moins, à l'occasion). Le personnage principal n’a pas sa langue en poche, et les restaurateurs qu’il essaie d’arnaquer ne sont pas en reste. Cela donne parfois lieu à de beaux duels verbaux. Reste que l’idée de départ est tout de même très réduite. Il est donc heureux que la série se soit arrêtée après 4 tomes car je pense que l’auteur avait fait le tour de la question. Au point de vue du dessin, j’ai trouvé le trait de Mouminoux, dans ce style très caricatural, expressif et vivant. Il a un côté spontané et pris sur le vif qui convient bien à la série. Pas révolutionnaire mais si vous les trouvez à bas prix, pourquoi pas ?

11/12/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

On connaît Guy Mouminoux pour ses bandes animalières d'abord dans Pilote (Goutatou et Dorochaux, deux chats un peu crétins), puis dans Tintin (Rififi, un moineau philosophe), avant qu'il ne change de nom pour aborder la BD adulte avec Le Goulag qu'il signe sous le nom de Dimitri. En 1970, son héros Rififi connaît le succès, mais la même année, il crée Prémolaire, autre personnage animalier pour le journal Formule 1, qui sera hélas beaucoup moins connu, et c'est dommage. La bande apparaît d'abord sous forme de strip en vertical, puis de gags en 1 planche. Prémolaire est un croco pique-assiette toujours affamé, plein d'ingéniosité et de bon sens qui doit utiliser un tas d'astuces et de l'énergie pour se procurer sandwich et autres nourritures; il ne réussit pas toujours à berner les restaurateurs qu'il cherche à embobiner, car ceux-ci se méfient de ses trucs, et il en subit parfois des conséquences expéditives ou injustes. Mouminoux utilise les mêmes ficelles que dans "Rififi" (le lectorat de Formule 1 étant différent) en jouant sur le thème de l'inadapté social et de l'incompris, victime d'une société inique. Au contraire de Rififi, dont les personnages sont tous des animaux, Prémolaire vit dans un univers humain sans que cela étonne, qui est souvent plus animal que lui, l'humour y est féroce, et annonce le futur Krampon du "Goulag" que l'auteur créera peu après. Glénat a eu la bonne idée en 1978 d'éditer des albums, mais la série plus subtile qu'elle n'y paraît, reste cependant méconnue. A découvrir.

14/06/2013 (modifier)