Coeur de pierre

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 9 avis)

Le jour où la petite fille au coeur d'artichaut rencontre le garçon au coeur de pierre, elle tombe éperdument amoureuse de lui. Dès lors, elle lui offre chaque jour une feuille de son coeur, que chaque jour celui-ci rejette...


La BD au féminin

Le jour où la petite fille au coeur d'artichaut rencontre le garçon au coeur de pierre, elle tombe éperdument amoureuse de lui. Dès lors, elle lui offre chaque jour une feuille de son coeur, que chaque jour celui-ci rejette... Un récitatif en vers et un dessin magistral pour ce conte noir et lumineux à la fois.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Avril 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Coeur de pierre
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

08/04/2013 | Mac Arthur
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Un très joli conte macabre (enfin, dans le dessin) qui m'a rappelé un peu la BD Billy Brouillard. Avec un petit scénario pas mal du tout (j'aime vraiment beaucoup la façon dont l'auteure joue sur les expressions françaises), et qui, s'il ne révolutionne pas l'originalité, m'a surpris sur la fin et la façon de se conclure. C'est le genre de petite BD que j'aime beaucoup tout simplement parce que c'est mignon tout plein et qu'on navigue dans un univers bien personnel, mais avec un message bien agréable à lire. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et je vous le recommande.

14/10/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une histoire jeunesse sympathique qui peut aussi être apprécié par les grands quoique je serais un peu moins enthousiasme que les autres posteurs. Le récit raconte un triangle amoureux bien simplifié pour les enfants et c'est bien fait. Le dessin est pas mal aussi. Toutefois, si j'ai trouvé ce conte poétique a des qualités et que la fin m'a touché, je ne sais pas si j'aurais envie de relire cet album un jours alors qu'il ne fait qu'une trentaine de pages ! Il manque quelque chose pour me donner envie d'une relecture, mais il faut dire que je ne suis pas le public-cible et je pense que c'est le genre d'album parfait pour un public jeune.

29/04/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’avais découvert ce duo talentueux avec leur album Aristide broie du noir, et j’ai retrouvé dans ce « Cœur de pierre » une grande part de ce qui faisait le charme d’Aristide. Si l’histoire d’amour peut paraître un peu simpliste, elle ne l’est finalement pas tant que ça – et c’est à relativiser, car s’adressant à un lectorat plutôt jeune. Mais c’est que les auteurs en ont fait un album qui attire aussi les regards des « vieux » comme moi, et qu’on risque d’être tenté de ne les juger qu’en occultant ce caractère « jeunesse ». Alors qu’il m’avait étonnamment fallu quelques pages pour comprendre dans Aristide que les textes étaient en vers, je n’ai pas été surpris ici. Cette narration, en style indirect et en vers, amène un petit côté ritournelle, désuet, une chanson enfantine aux accents d’intemporalité. Là encore, la trentaine de page peut être frustrante, on aurait espéré une intrigue plus longue, plus fouillée, mais il faudra s’en contenter. Reste le côté graphique, encore une fois franchement réussi. Dessin et colorisation sont très chouettes ! Une nouvelle fois les deux auteurs ont réussi un bien bel album, que les parents peuvent emprunter à leur progéniture, ou avec qui ils peuvent partager le plaisir d’une lecture en commun.

22/04/2017 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Cet album rempli de poésie est une vraie pépite. Certes il ne s’agit que d’une « bête » histoire d’amour, mais le message est malgré tout profond et finalement plutôt adulte, malgré le ton et le graphisme enfantins. Les destins entrecroisés des 3 enfants sont poignants, et si l’histoire se termine bien pour certains, la toute fin est vraiment sombre et m’a serré le cœur. Le graphisme de Jérémie Almanza (à voir aussi : Aristide broie du noir) est absolument magnifique. Le trait « Tim Burtonnien » est magistral, et les couleurs superbes et parfaitement adaptées à l’histoire. Beaucoup de superlatifs, mais vraiment c’est mérité. Un délice pour les yeux. En conclusion une histoire courte et finalement assez classique, mais remplie de poésie, touchante et superbement mise en image. A découvrir !

30/10/2015 (modifier)
Par Yannis
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yannis

Alors là les auteurs m'ont une nouvelle fois bluffé. C'est beau, c'est émouvant, que dire de plus. Le scénario est simple mais bien déroulé. Que faire lorsque l'on aime quelqu'un et que ce n'est pas réciproque. Ce récit pour enfant est poétique, bien écrit bien qu'un peu compliqué pour le public visé. Le scénario est magnifiquement servi par le dessin mariant couleurs sombres et chatoyantes à merveille. A découvrir de toute urgence.

14/08/2013 (modifier)

Fortement conseillée en ces lieux, j’ai cédé à la tentation. J’ai trouvé un album jeunesse très sympathique, au graphisme merveilleux. Certes le scénario tient dans le titre, mais le fil du récit se déroule de façon tellement simple et fluide que le lecteur est malgré tout bercé par le récit. En remettant une bonne dose de naïveté dans notre lecture, nous sommes touchés par chaque sentiment livré. Tout cela dans une ambiance graphique absolument magique. L’univers de couleur qui lie chaque personnage décuple le thème présenté. Cet album ressemble à un petit manuel d’initiation et de découverte du sentiment à destination de ceux qui sont encore capable de s’émerveiller devant le ressenti d’amour, de peine, de tristesse, de don gratuit, de colère, d’exclusion ... Le très court moment passé à la lecture reste dans la tête avec une saveur douce amer que la colorisation a subtilement dans l’esprit du lecteur. L’univers graphique m’a franchement fait rêver et là réside l’essentiel de l’album. J’ai cru qu’un tome 2 serait d’actualité, il semble que nous en resterons finalement là, cela n’enrichira donc pas le fond qui en aurait tout de même un peu besoin. Au final très bel album à condition de retrouver un peu d’émerveillement, à lire.

18/06/2013 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Un peu dans la lignée d’ Aristide broie du noir, cet album est un conte (pas si enfantin que ça) se focalisant sur les sentiments éprouvés par les enfants. Après la peur, le thème abordé ici concerne le sentiment amoureux. La parabole avec le cœur de pierre, celui d’artichaut ou encore d’or est bien exploitée jusqu’à la fin. Il en résulte une histoire lisible par les petits comme les grands avec un final plutôt bien vu. Le traitement graphique, comme l’univers créé, est très burtonien avec son côté sombre et son côté plus éclairé. Bref, l’amour peut faire énormément, même pour un cœur endurci . . . A lire, à découvrir . . .

13/05/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Un petit bijou de poésie :) Comme l'a dit Mac, rien que la couverture donne envie de s'y plonger, elle fait partie des plus belles que je connaisse. Un joli conte métaphorique sur l'amour, une histoire belle et triste à la fois, comme peuvent l'être les histoires d'amour. Une écriture en vers qui ne gêne absolument pas la lecture, au contraire on se laisse bercer par ce récitatif (pas de dialogues dans cet ouvrage, mais peu importe, on n'en a pas besoin). Une fin étonnante aussi, Séverine Gauthier n'est pas tombée dans la facilité en nous proposant le happy end auquel on pourrait s'attendre au début. Comme je l'ai déjà dit, c'est beau... et triste. Le dessin de Jérémie Almanza est comme d'habitude magnifique, plein de poésie avec un petit côté burtonien avec ses personnages à gros yeux. Des couleurs superbes, grises et tristes pour l'univers sombre du garçon au cœur de pierre et vives, joyeuses et lumineuses pour la fille au cœur d'artichaut. Comme quoi les BD jeunesse peuvent également faire rêver les adultes :) Une histoire pleine d'émotion à découvrir au plus vite !

17/04/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

La couverture à elle seule est un poème et justifie pleinement l’achat de l’album. J’aurais cependant été déçu si je n’avais trouvé à l’intérieur de ce livre de quoi satisfaire ma soif d’histoires. Heureusement, le contenu n’est pas loin de valoir le contenant. Le dessin reste admirable tandis que l’histoire ne se résume pas à un basique conte pour enfants. De plus, comme dans leur précédente collaboration (« Aristide broie du noir »), les auteurs ont recours à un récitatif en vers qui musicalise la lecture et laisse l’espace nécessaire au dessin pour s’exprimer. Et c’est à la fois bercé par les mots et charmé par le dessin que j’ai suivi ce beau récit, moins convenu et plus fin que celui auquel je m’attendais (que du bonus, en somme). Ce conte : - exploite le triangle amoureux avec finesse ; - est sombre et lumineux à la fois ; - est adapté à un jeune public sans être naïf ; - offre de très belles planches sur lesquelles il fait bon s’attarder ; - nous berce de belles phrases, telle « … ce cœur vide trop lourd à porter » ; - ne tombe ni dans la nunucherie ni dans le manichéisme ; - ravira bien des tranches d’âge ; - est source de réflexion quant à sa conclusion ; - baigne dans un esprit « burtonien » grâce à sa poésie noire. En résumé : cet album est une réussite. Seul (petit) reproche : certaines phrases auraient mérité un peu plus de travail dans leur structure. Séverine Gauthier a parfois opté pour la clarté au détriment de la musicalité, alors que je pense que les deux pouvaient aller de pair. Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est franchement bien !

08/04/2013 (modifier)