Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mystery Society

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

Enquêtes paranormales...


IDW Publishing La BD au féminin

Nick Hammond a décidé de faire un coup et d’aller en Zone 51 voir si tout ce qu’on raconte est vrai, quitte à s’y faire arrêter. Mais Nick est très énervé vu qu’il n’arrête pas de se quereller avec sa femme Anastasia, avec qui il dirige la Mystery Society, une agence d’investigation paranormale très particulière. Entre disputes conjugales, fantastique, le crâne d’Edgar Allan Poe et un robot habité par Jules Verne, Mystery Society est une série attachante et surprenante de la première à la dernière page ! (texte : Atlantic BD)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Octobre 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Mystery Society
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

09/12/2012 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

La Mystery Society n'est pas une oeuvre très originale. Je viens de terminer sa très courte version intégrale parue en Juin 2016. Le dessin parait très pauvre comparé à ce qu'il aurait pu être dans des productions similaires. Le scénario multiplie les raccourcis et les facilités. Au final, les enjeux sont limités. Bref, ni le graphisme, ni le scénario ne sont véritablement à la hauteur. Certes, il y a une multiplications des clins d'oeil qui font référence à la littérature fantastique du XIXème siècle ou encore aux super-héros. Cependant, cela ne rend pas l'ensemble meilleur.

11/08/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Hum... Une agence qui enquête sur le paranormal, composée de personnages très étranges... Rien de bien original là-dedans, mais pourquoi pas ? Eh bien parce que très vite, Steve Niles oublie ce côté "l'enquête du jour", pour ne se concentrer que sur une pseudo-intrigue sans aucun intérêt. Il y a des personnages secondaires, mais laissés complètement de côté. Bref, on s'ennuie ferme au bout de 10 minutes de lecture. La suite se reconcentre un peu sur le fond, mais j'ai été hélas perdu en cours de route... Le dessin de Fiona Staples est loin d'être désagréable, mais j'ai du mal avec certains de ses aspects "anguleux".

09/12/2012 (MAJ le 16/06/2016) (modifier)
Par sloane
Note: 1/5
L'avatar du posteur sloane

Bon, c'est pas avec ça qu'on va se taper un avis de la semaine les gars. Bon faisons dans l'ordre : Le dessin n'est pas moche il est même plus qu'honorable et avec ses côtés un poil anguleux il s'accorde ma foi pas mal au propos. Çà c'est fait, attachons nous maintenant à ce qui vaut cette pauvre note, le scénario, enfin quand je dis scénario, j'exagère un peu car il a l'honneur de tenir sur un ticket de bus, ou tram ou ce que vous voudrez en fonction de votre belle localité. Un couple composé d'un bellâtre à fine moustache et sa sculpturale compagne, si on aime le genre brindille, décident un jour de fonder une "Mystery Society", car les gouvernements nous mentent, ouaf, ouaf! Qui sont ils ?, D’où viennent ils ?, Ce doit être une part du Mystery justement. Voila donc Monsieur sur la fameuse zone 51 ou il délivre deux jeunes filles, pendant que sa femme restée à la maison se fait attaquer par "Secret Skull", pas de panique c'est une gentille qui voulait juste les rencontrer et bien sur vous savez que lorsque l'on veut intégrer une équipe la première chose à faire c'est de casser la gueule de la femme du boss. Une fois les deux gamines libérées, Délivrées!!! s'adjoint à la bande une sorte de robot, plus vieillot que Robbie, c'est dire qui est en fait la réincarnation, si, si de Jules Verne!! Après j'avoue que j'ai lâché un peu l'affaire, il y a une sorte de général revanchard, de quoi, je sais pas et la recherche du crane d'Edgard Allan Poe. Si ce scénario avait été écrit sous acide ou je ne sais quoi cela aurait pu être marrant et assumé; mais non je crois même que ça se prend au sérieux et la quatrième de couverture du tome 2 est à cet égard assez risible. Bon vous l'aurez compris, amateurs de BD passez votre chemin, sympa d'avoir essayé...

21/11/2015 (modifier)