Les Pieds bandés

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Ce récit raconte comment une jeune fille, Chun Xiou, est forcée de se bander les pieds suivant la tradition, et la torture que cela représente. Mais le calvaire ne s'arrête pas là, car avec la révolution elle va devoir supporter la pression d'une nouvelle société qui rejette toutes ses anciennes coutumes.


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale 1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Chine Manhua

Ce récit raconte comment une jeune fille, Chun Xiou, est forcée de se bander les pieds suivant la tradition, et la torture que cela représente. Mais le calvaire ne s'arrête pas là, car avec la révolution elle va devoir supporter la pression d'une nouvelle société qui rejette toutes ses anciennes coutumes. Un récit qui s'étend du début jusqu'à la seconde moitié du 20e siècle, dans le Yunnan.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Février 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Pieds bandés
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/06/2013 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis d'accord avec Ro pour dire que le point fort de ce one-shot est le coté historique. J'ai appris beaucoup de choses durant ma lecture et j'adore apprendre l'histoire d'autres pays. Je connaissais la technique des pieds bandés grâce à l'album Le Lotus Bleu quand Tintin raconte tous les stéréotypes que les européens ont des chinois, mais je pensais que cela n'avait jamais existé et que c'était une invention de blancs racistes. Eh ben malheureusement non ! J'aime bien aussi comment ce village qui vivait pratiquement au moyen-âge est forcé d'être soudainement moderne par les communistes. Cela a dû être un choc terrible pour les habitants d'être forcés de changer de mode de vie si rapidement. Je n'ai pas trop aimé le dessin par contre. Je trouve que les personnages sont laids.

27/05/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Li Kunwu avait déjà dessiné Une vie chinoise, série que j'avais beaucoup appréciée car elle m'avait permis d'avoir une vue de l'intérieur de l'histoire de la Chine du 20e siècle à nos jours. Ce nouvel album en one-shot me séduit car il représente un autre aspect de l'Histoire véritable de la Chine. Il a pour cadre le Yunnan, province du sud de la Chine, et s'entame au tout début du 20e siècle. La tradition était telle à l'époque dans la petite ville où se déroule l'action qu'on aurait tout aussi bien pu s'y croire en plein moyen-âge, à l'époque des Mandarins. Et à cette époque et dans ces lieux, il était fortement recommandé aux filles désireuses de faire un beau mariage de se bander les pieds depuis toutes petites pour réduire au maximum leur taille : une pratique très douloureuse et très handicapante pour elles. C'est ce qu'a vécu à l'âge de 6 ou 7 ans l'héroïne de ce récit mais grâce à cela, arrivée à sa majorité, son calvaire lui permet d'être l'une des femmes les plus enviées de sa ville. Sauf qu'arrivent les révolutionnaires de la toute nouvelle République de Chine qui vont abolir ces coutumes ancestrales et rejeter ce pourquoi elle a souffert... L'accent du récit est mis sur la découverte des lieux et ambiances de l'époque, le récit s'étendant tout d'abord de 1904 à 1914 si je ne me trompe, puis de 1959 aux années 70. Ce sont régulièrement des vues d'ensemble associées à des vues plus détaillées de tels ou tels types de personnages, tel marchand, tel forain, telle discussion autour d'un verre, etc. C'est un récit instructif sur le plan historique et sur le plan des mœurs de Chinois, que ce soit celles du Yunnan traditionnel ou celles des révolutionnaires. Le graphisme, par contre, ne m'a pas tellement plu. On y sent l'influence de la peinture chinois traditionnelle. L'auteur s'y révèle bon pour la réalisation des décors et paysages. Par contre, les personnages me rebutent assez. Ils sont trop souvent grimaçants et disgracieux, pas toujours reconnaissables, et assez déplaisants à regarder et à suivre. La narration elle non plus n'est pas excellente. Il n'est pas facile de s'attacher à l'héroïne et il vaut mieux connaître déjà un peu le contexte chinois du 20e siècle pour suivre correctement les événements. La lecture n'est pas vraiment facilitée et pas toujours agréable. Mon avis est donc mitigé sur cette BD que je ne conseillerais pas à ceux qui ne sauront pas apprécier son point de vue historique avant tout et sauront faire fi de l'absence d'un scénario accrocheur ou d'un graphisme et d'une narration très attirants.

15/06/2013 (modifier)