Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Fatale

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 6 avis)

Un polar fantastique signé par les auteurs de Criminal


Image Comics

De nos jours, aux États-Unis. Lors des obsèques de son parrain, Nicolas Lash rencontre une mystérieuse jeune femme qui se fait appeler Jo. Intrigué par ses propos, surtout subjugué par sa beauté, il se laisse séduire. Or bien des hommes sont déjà tombés dans ses filets... Il ignore encore que celle qui le fascine tant traverse les années sans vieillir, cherchant à échapper à un monstrueux démon immortel. Texte : Editeur

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Octobre 2012
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Fatale

12/10/2012 | pol
Modifier


Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

Je ne sais pas vous mais il m'arrive d'avoir un amour et un respect total pour certains auteurs, c'est à dire d'acquérir naïvement sous prétexte presque chacun de leurs titres sans prêter un oeil aux différents retours et de s'imaginer avoir aveuglément encore un chef d'oeuvre de leur part. Le duo Brubaker et Philips en fait assurément partie. Fatale étant présenté de surcroit comme un mélange de polar noir comme ils ont su si bien en concevoir depuis Criminal et un soupçon d'inspiration lovecraftienne et pourtant il s'agit ici d'une semi déception. Tout n'est pas à rejeter dans cette histoire complète en 5 tomes et le pitch de départ reste super alléchant, pensez donc : utiliser une beauté fatale genre les actrices de l'âge d'or d'Hollywood comme Ava Gardner plongée dans un univers mystique et traversant les époques sans prendre une ride renvoit autant à la Féline de Jacques Tourneur qu'à Highlander pour le côté malédiction mais je m'égare un brin :) Jo traverse les époques munie d'un drôle de pouvoir de séduction sur les hommes les poussant à lui obéir aveuglément pour les plaisirs charnels qu'elle leur procure. Elle est également la convoitise d'une secte maléfique qui tente de l'utiliser par un sacrifice pour amener chaos et destruction sur terre. Ah et j'oubliais une chose essentielle : Jo possède un pouvoir particulier : elle est immortelle et ne vieillit pas. Chaque tome raconte peu ou prou la même chose : la rencontre de Jo avec un homme sur une époque bien précise, de l'après guerre WW2 à nos jours. Le hic c'est qu'on sent que Brubaker n'est pas pressé à faire évoluer l'intrigue qu'il étire un maximum par époque et que Sean Philips n'est pas toujours au maximum de son talent par certains dessins qu'on jurerait bâclés. Le premier… (lire plus)

19/02/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Je suis un grand amateur de polar et itou de fantastique, cependant je me méfie lorsque les deux sont mixés. Ici il y a des qualités c'est évident, pour autant je n'ai pas franchement accroché et c'est le dessin qui est en cause. Comment dire? C'est pas que c'est moche, mais c'est un trait un peu gras à mon goût, La pin up de service change parfois de visage, en fait c'est trop approximatif à mon sens. Pour revenir à l'histoire je trouve que ça tombe un peu dans le grand guignol avec ces personnages qui se transforment en monstres. Ça démarre bien mais le soufflé retombe trop vite, il n'y a pas cette originalité, ce petit plus qui aurait pu faire de cette BD un truc plus sympa, dommage!

21/06/2015 (modifier)

Volume 1 à 3. Au départ je pensais que Fatale mélangeait le polar noir des années 50 à l'univers de Lovecraft, mais dès le volume 2 le comics change d'époque pour nous emmener dans les coulisses sordides des studios hollywoodiens des années 70, tandis que le volume 3, recueil de plusieurs nouvelles, nous fait passer du western à la Seconde guerre Mondiale en passant par le Moyen-Âge français (ce dernier assez peu crédible historiquement, mais ça fait le boulot). Fatale est une histoire horrifique archi-classique réunissant tous les ingrédients du genre, pour ne pas dire les clichés. Secte satanique millénaire, livre très ancien à la langue inconnue, Nazis férus de sciences occultes, sacrifices rituels horribles afin de faire revenir des dieux anciens à tentacules, tout y passe. C'est clairement du déjà-vu, et sur 3 volumes on n'apprend pas grand-chose. La trame est au fond assez simple ; Joséphine, la femme "fatale", tente d'échapper à travers les époques à Bishop, chef d'un clan satanique. Avec son allure de Dahlia Noir, Jo, comme elle se fait souvent appeler, possède le pouvoir de charmer tous les hommes dans ses parages et leur fait faire tout ce qu'elle souhaite, un véritable don pour rester en vie, et une malédiction car elle traîne avec elle une culpabilité de plus en plus lourde. Et c'est là que Fatale a sa carte à jouer. Oui, l'intrigue horrifique n'avance pas, et on se doute bien que les révélations à venir ne seront aucunement surprenantes. Mais c'est avant tout une histoire de personnages, d'hommes de tout genre qui ont le malheur de croiser la route de la femme fatale par excellence. Ces hommes-là ne sont pas des pions, mais bien des victimes, à la fois incapables de résister à Joséphine, et en même temps parfois conscients d'avoir abandonné femme… (lire plus)

13/09/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai été attiré par un stickers sur la couverture indiquant la mention "Angoulême sélection 2013". Je m'aperçois une fois de plus que le jury a choisi une oeuvre qui ne méritait pas un tel honneur. Je suis assez perplexe quant au choix de leur sélection. Il existe des milliers de bd qui paraissent chaque année. Je pense que malheureusement, le jury de sélection ne se contente que de lire un petit nombre d'oeuvres sans avoir une réelle connaissance du marché par manque de temps de lecture. On entre dans une ambiance à la polar noir avec tous les stéréotypes du genre pour verser à la fin dans le fantastique gore. J'avoue ne pas avoir ni apprécié le scénario, ni apprécié le dessin trop étriqué dans de petites cases. Sans doute suis-je trop difficile. Ou peut-être que par ma diversité de lecture, j'arrive désormais à séparer le grain de l'ivraie.

14/04/2013 (modifier)
Par JJJ
Note: 2/5

Fan du duo Brubaker Philips j'ai abordé cet opus en ayant une petite crainte, tout de même. Ce style noir, cet univers à la Chandler que Brubaker et Philips mettent si bien en images est une fois de plus parfaitement maitrisé, mais tant codifié ici que l'on frôle presque le stéréotype. Le scenario a beau être réglé aux petits oignons, inclure du fantastique, superposer différents univers et utiliser différentes époques, cela ne surprend pas... Et c'est dommage parce que l'histoire reste relativement simple, la narration claire, que les éléments ésotériques ne jurent pas dans les cases toutes crasses de cet univers noir. Oui mais voilà, je suis fan de polar, en tant que fan de polar je me préoccupe plus de la façon dont on me raconte une histoire que de la nature même de celle-ci. Le scenario est bon ? Ok, dis moi un peu comment il est écrit et mis en images plutôt. De ce point de vue encore une fois on sent la maitrise et l'entende de ce duo d'auteur, des les premières pages, on sent arriver l'immersion dans la toile narrative, la belle mécanique fluide et l'osmose entre texte et dessins pour raconter une ambiance, mais malgré des qualités évidentes ça manque d'éclat. Pas de grosse surprise, juste un beau boulot de plus fourni par les auteurs... à ce compte là j'aurai largement préféré un nouveau tome de Criminal. Fatale n'est pas une mauvaise BD, c'est bien écrit, bien dessiné mais il ne faut éviter de comparer avec Sleeper (oeuvre pourtant imparfaite) et surtout avec Criminal des mêmes auteurs. Car même si ce n'est pas le cas, une impression de redite se fait sentir à la lecture. Sans être une mauvaise oeuvre "Fatale" ne parviens pas à être bonne ni excitante pour autant,… (lire plus)

12/11/2012 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Fatale commence comme un bon polar noir des années 50 avec des flics en impers. Fatale se termine comme une banale histoire fantastique avec des démons, des rituels sataniques et des réincarnations. J'avais beau être prévenu que l'histoire était teintée de fantastique, cela ne m'a pas empêché d'être déçu. Le début est intéressant, entre les flics véreux, le journaliste et la jolie pin-up on a vraiment tous les bons ingrédients du polar. C'est bien écrit, la narration est plutôt bien fichue même si la voix-off est très (trop) présente. Mais au lieu d'avoir une histoire saupoudrée d'éléments fantastiques, on a une histoire qui va lentement, mais surement, basculer complètement dans ce genre. Et je n'ai pas accroché. Autant le début est bon, autant la fin.... Qu'un des personnages traverse le temps sans vieillir, passe encore. Mais que d'autres se transforment en monstre tout droit sortis de l'enfer, que tout ce petit monde s'affronte dans un combat final, j'ai trouvé ça quelconque. Peut-être que certains apprécieront cette orientation, mais moi je n'ai pas trouvé ça bienvenu.

12/10/2012 (modifier)