Vacadab

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Bienvenue dans le système !


Etienne approche de la trentaine et peine à trouver sa place dans une société qui lui offre des perspectives étriquées et peu engageantes. Après avoir enchaîné de multiples jobs, il trouve un poste de commercial chez VITALUX.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Juillet 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vacadab
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/08/2012 | jurin
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Premier constat, Lomig m'a impressionné par son dessin ! Cela semble être son premier album, mais il est déjà empreint d'une grande maturité graphique. Moi qui suis un fan du noir et blanc, j'avoue avoir été bluffé par son coup de patte, qui en plus de sa justesse trouve une veine déjà très personnelle. "Vacadab" nous met sur le chemin d'une jeune recrue qui plus par dépit que par motivation se retrouve à vendre des aspirateurs en porte à porte. Son "mentor" a tout de la caricature abjecte du commercial prêt à tout du moment qu'il vende... Sauf qu'Etienne, lui, il a un minimum de conscience... et que forcément sa carrière est loin d'être toute tracée... comme le reste de sa vie d'ailleurs. Lomig qui assure aussi le scénario pose un regard acerbe sur notre société peu reluisante où l'optimisme n'est pas non plus ce qui se vend le mieux. Et si son constat est juste, j'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour sortir du fatalisme dominant de cette histoire et la faire sortir du lot. Peut-être aurait-il fallu pousser la noirceur plus loin dans ce cas que de construire cette boucle scénaristique ? Il reste que la grande qualité graphique vaut le détour et ce malgré une petite faiblesse au niveau du scénario, en comparaison de la force de ce dessin. Un auteur à suivre de près !

20/01/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

En ce qui me concerne j'ai été plutôt déçu par cette BD. Certes, elle dresse un constat désabusé de notre société, au travers de la vie du représentant de l'une des pires professions qu'elle a générées, le représentant (en porte-à-porte) en aspirateurs ; mais je n'y ai rien appris, je n'ai trouvé aucun ressort à l'histoire, je me suis même franchement ennuyé à la moitié de l'album. Reste le dessin de Lomig, très bon, et même mature, ce qui est rare pour un premier album (s'il s'agit bien d'un premier). Le noir et blanc est une excellent option pour ce type d'histoire. Dommage qu'elle n'ait pas plus d'épaisseur.

11/10/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai trouvé là un récit désabusé avec une pointe de cynisme et d’amertume. Cet album parlera certainement à toute une génération de jeunes gens en quête d’un emploi motivant. Vacadab nous propose en effet le portrait d’un vendeur débutant, engagé pour fourguer des aspirateurs hors de prix via un porte à porte plutôt agressif (il est formé en cela par un vieux briscard qui connait la musique). Le constat est amer, il fait ce boulot parce qu’il faut bien payer les factures mais ne peut qu’être dégouté par les techniques commerciales employées et démotivé par les nombreux refus essuyés. La peinture sociale est juste, le ton employé ne rend pas le récit larmoyant mais j’ai ressenti une telle perte d’illusions chez ce personnage que je ne peux pas dire que la lecture soit amusante. Le dessin, enfin, est très bon dans une veine semi-réaliste caricaturale. Le noir et blanc convient bien, tant pour souligner la qualité du trait que pour illustrer ces sombres propos. Un bon récit, sans nul doute. A lire très certainement mais le côté « je n’aime pas ma vie mais je sais pas quoi faire d’autre » du personnage central ne me l’a pas rendu spécialement attachant (même si j’y ai vu le reflet de certains jeunes de ma connaissance), et sans empathie difficile pour moi de monter ma cote à franchement bien.

14/03/2013 (modifier)
Par jurin
Note: 4/5

Un réel plaisir de lire Vacadab, une BD assez caustique qui dresse un tableau pas très reluisant de notre société, et si vous y regardez de près la couverture annonce déjà la couleur. Etienne, jeune homme un peu paumé et sans trop de qualification est engagé temporairement chez Vitalux pour vendre des aspirateurs. (Vacadab : Vendeur d’aspirateurs chinois à domicile avec argumentaire en béton). Mais voilà l’aspirateur est cher, très cher et dans une boîte de m…. comme Vitalux , on vous met la pression maximum pour un salaire minimum, pour notre jeune ami c’est la galère… J’ai apprécié que Lomig ne sombre pas dans le tout ou rien, ce n’est pas les méchants patrons contre les braves travailleurs, tout le monde en prend pour son grade car à l’heure des amis virtuels, de l’individualisme exacerbé et du repli sur soi , le constat est simple : notre société risque de se dégrader encore bien longtemps. Un type de BD qui se fait trop rare, une BD qui immanquablement me rappelle la période dorée de la BD satirique avec Reiser comme chef de file. Et pour ne rien gâcher, le dessin noir et blanc est magnifique., les personnages sont très bien animés, petit bémol : notre personnage principal est un peu ...mou.

13/08/2012 (modifier)