Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Rimbo

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Rimbo, c'est le jazz, l'aventure et un hommage à Arthur Rimbaud.


Afrique Noire Echo des Savanes

Rimbo c'est l'icône de l'aventurier jazz. Il joue du saxophone, a une âme de poète, vit avec une belle femme nommée Noctambulia, et l'Aventure l'appelle jusqu'en Afrique. Eternellement jeune suite à l'action d'un médecin nazi, il va se retrouver au coeur de l'Afrique pour une affaire mêlant quête du trésor d'un dictateur, complots politiques et un peu de magie.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1984
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Rimbo
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/02/2010 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai lu dans l'Echo des Savanes uniquement le récit "Africa fric", vers 1983. C'est une suite de courtes séquences sans trop de lien, avec du nu par ci par là, sans que ce soit toujours justifié, le tout dans de grandes cases, qui en fait ainsi une Bd aérée. Il y a donc un fond vide, sans substance, ça ne signifie rien, c'est à se demander si ce scénario est écrit à l'avance, il y a vraiment trop d'approximations. Le dessin de Clément ne serait pas foncièrement désagréable, épuré, un peu anguleux, dans le style de certaines Bd des années 80, comme chez Chaland, en plus adulte, mais comme il n'y a pas de scénario, je n'ai même pas cherché à lire le premier album.

22/01/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Rimbo, c'est de l'aventure pseudo-poétique bourrée de clichés. Entre le héros qui sa balade avec son saxo pour en jouer dans la moiteur de la nuit et des bars interlopes, ses missions de baroudeurs qui l'amènent à croiser médecin nazi et révolutionnaires africains, et bien sûr les femmes suaves qui lui tombent dans les bras, on n'est pas loin de la caricature. Le second degré était-il sciemment recherché ? Peut-être mais ça ne se voit pas parce que ce n'est pas drôle. Le dessin est correct mais la narration est assez confuse. Pas toujours facile de suivre un récit qui a tendance à partir un peu dans toutes les directions. A croire qu'il y a de l'improvisation dans le scénario. On y trouve pêle-mêle plein de stéréotypes de l'aventure "adulte" et de l'Afrique, jusqu'à des images qui sont directement tirées de reportages célèbres sur les Noubas soudanais. Rien de palpitant car on s'y perd dans ces intrigues à rallonge, ces personnages clichés et sans grand intérêt et ces décors artificiels et déjà-vus.

15/02/2010 (modifier)