L'Oeil des Dobermans

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

En 1918, le soldat Autrichien Arno Ixks sauve un jeune caporal du No Man's Land. Le caporal n'est autre qu'Adolf Hitler. Vingt ans plus tard en 1938 Hitler fait appel à Ixks pour une expédition visant à remonter aux origines de la race arienne. Malgré le total désaccord avec les idées et les procédés d'Hitler, Ixks est obligé de collaborer s'il ne veut pas que ses amis de Vienne soient abattus par les SS.


Nazisme et Shoah

Vingt ans se sont écoulés depuis le sauvetage d'Hitler par Ixks. Ce dernier est convoqué par le fuhrer lors d'une soirée qu'il partageait avec ses amis. Hitler l'informe qu'une expédition va être menée au Tibet afin de remonter aux sources de la race supérieure. Ixks accepte à contrecoeur, la vie de ses amis dépendant de sa décision. Enrôlé dans l'expédition, Ixks fait la connaissance de Palden, une jeune femme membre du parti Nazi qui lui donne d'autres informations sur son rôle dans l'aventure. Pendant l'entraînement qui lui est imposé, Ixks dénonce les actes des SS et va même jusqu'à tabasser l'un des plus importants membres du groupe. A la fin de ce premier tome, Ixks reçoit un colis au contenu macabre.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mai 2011
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série L'Oeil des Dobermans © Bamboo 2011

12/11/2011 | Quentin83
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Le concept est intéressant et rejoint celui de l'album Vercingétorix qui montre le Gaulois sauvant César de la gangue d'un marais où il allait se noyer ; dans les 2 cas, des millions d'innocents auraient vécu, et ces putains de Romains seraient repartis chez eux. Pour Hitler sauvé en début d'album par Arno, c'est pareil. J'aime bien la présentation des 4 âmes damnées d'Hitler : Göring, Himmler, Goebbels et Heydrich ; le textuel dresse un portrait sinistre et très réel de ces 4 monstres du mal. De même que la façon dont Arno présente à ses amis lors d'une soirée la nouvelle Allemagne en 1939, soit à l'aube d'une guerre imminente, est très réaliste, c'est assez édifiant et très juste. Cette idée de vouloir prouver la supériorité de la race aryenne s'appuie donc sur un vrai rêve de fou afin de légitimer la volonté d'Hitler de dominer le monde, on sait qu'il s'intéressait aux sciences occultes et qu'il a cherché à combattre ses ennemis dans cette guerre à l'aide de toute puissance surnaturelle d'où qu'elle vienne. Etrangement, on retrouve aussi cette idée dans les Aventuriers de l'Arche perdue. Pour contrebalancer ces projets chimériques, les remarques critiques souvent virulentes d'Arno sur le régime hitlérien ou sur les SS, reflètent aussi une vérité, c'est la seule marque d'humanité au milieu d'un monceau d'atrocités commises par les nazis. Ce personnage d'origine autrichienne est donc intéressant par son antinazisme manifeste, c'est la seule soupape de sécurité face à tous les autres fanatisés à mort par leur führer. Le récit prend en même temps une tournure aventureuse avec cette quête de reliques et de visites de tombeaux, mais la narration est alourdie par trop de dialogues, certes de qualité, mais ça plombe le tout et on est à 2 doigts de l'ennui. Sinon, le dessin est très bon, affichant un style esthétique et joli, les visages connus sont bien reproduits, et les décors et costumes sont soignés. Une lecture qui peut se faire en emprunt.

18/02/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L'idée de base est intéressante : un soldat sauve la vie d'un certain caporal du nom d'Adolphe Hitler sur les champs de bataille en octobre 1918 alors que les alliés vont remporter la guerre. Malheureusement, il y a certaines vies qui ne valent pas la peine d'être sauvées. Ce sauvetage va coûter 60 millions d'âmes humaines au terme de la Seconde Guerre Mondiale. Ce soldat va devenir un archéologue de renom. Pour son plus grand malheur, le Führer ne va pas l'oublier en 1938 lorsqu'il va l'expédier dans sa division scientifique pour une mission au coeur de l'Himalaya afin de prouver la supériorité de la race aryenne. Cette bd est malheureusement trop bavarde dans sa narration ce qui ralentit considérablement le rythme. Pour le reste, les situations sont un melting-pot de déjà vu avec une horreur des crimes nazis. Il y a même un parfum de ressemblance avec Indiana Jones. Par contre, le graphisme dense et réaliste me convient pleinement avec un dessin fort réussi. Dommage que cela traîne en longueur.

23/06/2013 (modifier)
Par Quentin83
Note: 3/5

A la base je pensais que l'histoire se déroulerait dans les tranchées de 14-18. Mais il faut savoir que malgré la couverture qui laisse présager une aventure digne de Tardi, la période sera évacuée en quatre planches. J'ai donc eu une sacrée déception à la vue de cette couverture trompeuse. Néanmoins il faut bien reconnaître que l'histoire se révèle très intéressante. En effet on assiste à la première rencontre entre Hitler et Ixks, son sauveur pendant la guerre des tranchées avant de partir vingt ans plus tard et asssiter à la montée du nazisme et à la rivalité qui oppose toujours les deux hommes. La narration a donc quelque chose de très cinématographique, et en ce sens la BD remplit parfaitement son contrat. Par contre si les personnages sont bien construits le rythme demeure pour ce premier tome assez lent, voire rébarbatif. En effet il n'y a plus d'action à partir de la dixième page ! On assiste à des dialogues certes intéressants mais bien trop longs. Heureusement que les scénaristes ont pensé à intégrer quelques scènes choc pour retenir notre attention. Le dessin quant à lui se révèle de bonne qualité, même si on trouvera parfois l'ensemble un peu brouillon. En tout cas les planches se déroulant pendant la guerre sont juste excellentes. Alors au final je vous recommande cette série, mais sachez à quoi vous attendre : à une plongée au cœur de l'idéologie nazie teintée d'un peu de fantastique (chose qui m'a un peu refroidi vu le ton réaliste qui règne pendant les 30 premières planches) et non pas à une histoire de guerre comme dans C'était la guerre des tranchées.

12/11/2011 (modifier)