Jonah Hex

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

La saga d'un tueur défiguré...


BDs adaptées en film DC Comics

Ancien combattant de l’armée sudiste, Jonah a été défiguré. Il est alors devenu chasseur de primes. Un méchant. Et rares sont ceux qui osent s’attaquer à lui. Ils ne sont jamais revenus pour en parler. Jonah Hex est un véritable tueur. Un personnage mystérieux, inquiétant et intelligent aussi. Ce véritable as du revolver tente, à sa façon, de rendre la justice. Mais cette Justice est parfois la sienne uniquement. Pour l’avoir si souvent côtoyée, Jonah ne craint ne craint pas la mort. Parfois, il semble même que c’est Elle qui ait peur de lui. On ne se signe pas sur son passage, mais on parle tout bas à son approche. Pour certains, c’est pourtant un héros ; pour d’autres c’est un véritable salopard sans foi ni loi. Mais lui, sait-il qui il est vraiment ?…

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2010
Statut histoire Histoires courtes 4 tomes parus
Couverture de la série Jonah Hex
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/10/2011 | L'Ymagier
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Jonah Hex est un mystérieux chasseur de prime dans la veine de ces personnages au fort charisme qui ont fait le bonheur du western américain de John Wayne en passant par Clint Eastwood. C'est le genre justicier sans peur et sans pitié. Certains verraient en lui un véritable héros pour se débarrasser de la racaille. J'avoue avoir bien apprécié ce graphisme assez moderne proche de la photo réaliste. Les scènes d'action ne sont heureusement pas figées. Il y a du mouvement et du rythme et je dois dire que cela me plaît bien. Certes, on pourra reprocher qu'il n'y pas de grande originalité mais cela apporte quand même un peu de sensation de lecture assez divertissante. Bref, cela a de la gueule à l'image de notre anti-héros.

10/06/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai feuilleté les albums édités par Panini, ils ont bien respecté l'ambiance et le ton de la bande d'origine, mais les couleurs informatisées peuvent ne pas plaire aux puristes comme moi, même si ici, elles sont plus réussies qu'ailleurs sur d'autres comics. En tout cas , je préfère de loin les pockets que j'ai connu à partir de 1981 édités par Arédit. Car "Jonah Hex" fut probablement le comic book le plus intéressant des années 70, publié par National Periodical Publication, consacré à ce personnage né en 1970. Il s'agit d'un véritable anti-héros. Ex-cavalier sudiste défiguré, il est voué à une vie d'errance, car accusé à tort d'avoir trahi ses hommes et provoqué un massacre. L'intro du comic book résume le ton de la bande : "Jonah Hex n'a que deux compagnons: la mort et l'odeur âcre de la poudre". Le tout s'inspire une fois de plus des westerns spaghetti; Hex se pose en justicier et intervient dans les pires situations, entretenant une réputation de tueur impitoyable. Parmi les nombreux dessinateurs qui ont travaillé sur la série, retenons surtout Berni Wrightson qui donne au héros une silhouette inquiétante digne des récits horrifiques qu'il dessine pour Warren Publications. Et aussi Neal Adams, Joe Orlando ou Doug Wildey. A découvrir, car c'est un comics peu connu, mais à tester avant achat.

13/07/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Je ne connaissais pas le personnage avant l'achat voici un an des 2 premiers tomes de la nouvelle édition. Etant plutôt amateur de la BD dite franco-belge, cette série a été ma porte d'entrée dans le comics et j'ai trouvé le format plutôt bon et appuyant bien le personnage et l'action globale. Graphiquement j'ai vraiment apprécié, malgré le passage d'un univers graphique à l'autre au fil des histoires. Je reste tout de même "déçu" du manque de détails dans les cases (chose que je trouve systématique dans le comics) mais malgré ce bémol, on est dans de l'impact qui sied plutôt bien à cette ambiance Spaghetti sauce Eastwood. Les scénarii sont plutôt bons, certaines histoires étant meilleures que d'autres, la succession de nouvelles permettant de garder un dynamisme et un rythme agréables. Perso, j'ai acheté, difficile de conseiller l'achat par contre, à feuilleter avant l'achat éventuel. Petit OFF, encore une franchise Comic que les studios d'Hollywood ont tourné en ridicule......dommage, il y avait à faire surtout avec tous les démarrages de scénario possibles qu'offrent autant de nouvelles différentes.

13/10/2011 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Aaaahhh Jonah Hex !… te voilà maintenant édité chez Panini. Et pourquoi votre bon vieil Ymagier avise-t-il cette –néanmoins bien bonne- série parue chez cet éditeur ?… Simplement parce qu’elle date de 2010 et est encore aisément trouvable. M’étonnerait quand même que vous possèderiez dans vos collections la magnifique série ORIGINALE de 8 tomes parue chez Artima (Aredit) voici une trentaine d’années et dans laquelle on peut trouver au dessin Jack Kirby, Gil Kane, Claude Moliterni, Gérald Forton, etc. Excusez du peu !… Toujours est-il que Panini a quand eu la bonne idée d’éditer de nouvelles histoires de ce pistolero quand même tombé dans l’oubli. Et c’est plutôt pas mal. Les divers dessinateurs ont recréé une sorte d’Ouest « au goût du jour » de bien belle facture. S’y meut et vit une faune de personnages, de gueules, bien imaginés. La colorisation. C’est vrai, je n’aime pas trop celle effectuée par ordinateur ; mais je reconnaît que cette dernière apporte de véritables ambiances par rapport aux tons basiques du début des années 80. Alors… Jonah Hex revival ?… m’étonnerait, et c’est bien dommage car voilà un personnage « borderline » qui mérite bien d’être (re)découvert.

13/10/2011 (modifier)