La Quête de l'Oiseau du Temps - Avant la Quête

Note: 3.96/5
(3.96/5 pour 24 avis)

Angoulême 1999 : Alph'Art Jeunesse 9-12 ans pour le tome 1. Quarante ans avant les évènements de La Quête de l'Oiseau du Temps, Bragon n'est qu'un jeune plouc, obscur paysan ne rêvant que de voyages et de baston.


Angoulême : récapitulatif des séries primées Auteurs canadiens Dargaud Gobelins, l'École de l'Image Prequel Serge Le Tendre

Quarante ans avant les évènements de La Quête de l'Oiseau du Temps, Bragon n'est qu'un jeune plouc, obscur paysan ne rêvant que de voyages et de baston. Mara, elle, belle à damner tous les héros, découvre comment il est aisé, pour une princesse faite au moule, de faire valser les coeurs. Les évènements qui ont précédé La Quête de l'Oiseau du Temps

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1998
Statut histoire Série en cours 7 tomes parus
Dernière parution : Moins de 2 ans

Couverture de la série La Quête de l'Oiseau du Temps - Avant la Quête © Dargaud 1998
Les notes
Note: 3.96/5
(3.96/5 pour 24 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

07/06/2011 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

J'ai littéralement dévoré les sept tomes qui accompagnent la montée en puissance du chevalier Bragon dans sa défense d'Akbar contre les forces sectaires. Je ne suis pourtant pas un grand fan de la série mère mais ici j'ai été envoûté par la mise en scène et l'ambiance du récit. Les dialogues sont assez simples ce qui permet d'avancer rapidement dans l'histoire et de garder un rythme élevé à la narration. Le découpage et la mise en scène sont tellement précis que l'enchaînement des actions parallèles sur les différents territoires se fait avec une grande fluidité. Le récit reste cohérent du tome 1 au tome7 apportant à chaque épisode sa trouvaille scénaristique qui a capturé mon attention. En bout de course je me suis trouvé légèrement frustré de ne pas avoir les huit tomes pour boucler ce récit de haut vol. La gageure n'était pas simple puisque in fine on sait tous que Bragon va se tirer de chaque traquenard. C'est donc une prouesse des auteurs de créer des situations surprenantes et crédibles (dans l'esprit du récit) pour que la progression de Bragon et sa relation avec Mara reste attractive à chaque épisode. Les auteurs alternent des passages émotionnels très forts aux tome 1,3 et 5 dans une logique psychologique très pointue. Je trouve que Loisel donne à Bragon des caractéristiques déjà rencontrées chez Peter Pan. Pour passer de l'insouciance enfantine à la plénitude de l'adulte, il devra vivre la mort de l'ami, de la mère et du père. Sa responsabilité n'étant pas nulle dans chaque cas. Une autre prouesse de la série est de garder la cohérence graphique malgré quatre dessinateurs différents. Lidwine lance admirablement bien la série. Mais Aouamri, Mallié et enfin Etien restent tous dans un niveau d'excellence pour nous entraîner dans cet univers de villes, villages, forêts ou marécages peuplés de mille ethnies différentes. Le soin apporté pour créer une faune et une flore à la fois stupéfiante et originale montre l'extrême qualité de chaque planche proposée. Je fais partie des rares iconoclastes qui préfèrent cette série à la série mère que j'ai lue il y a peu sans la nostalgie des origines. Ce cycle m'invite à reprendre une nouvelle lecture des quatre premiers opus. Mais pour le moment je me retrouve bien plus dans les thèmes proposés par cette série.

04/05/2023 (modifier)
L'avatar du posteur Tomdelapampa

Bon, je ne vais pas faire l’affront de présenter l’univers … la série mère est un classique. Cette préquelle n’était pas nécessaire mais je m’y engouffre à chaque nouveauté. Si le début était plus que prometteur (les 4 premiers albums méritent le 4*, un petit plaisir coupable), la suite tire en longueur je trouve. La réalisation des tomes 5 à 7 ne m’a pas super convaincu, je n’y suis plus vraiment, le dessin est correct mais souffre de la comparaison avec ces prédécesseurs, je trouve qu’il y a beaucoup moins de planches flamboyantes. De plus, l’histoire avance peu et les moments forts/culminants sont un peu loupés dans leur mise en scène, ça manque de force/d’impact (attention c’est correct mais je suis exigeant). A titre d’exemple, dans le tome 7 on rencontre un célèbre personnage de la série originale, le fan service a moyennement fonctionné (à l’inverse du Rige). Une série correcte mais qui traîne trop et modère mon enthousiasme, le prochain sera le dernier (ouf), je remonterai ma note si on a un final à la hauteur de celui du 1er cycle mais je n’y crois plus vraiment, d’autant que l’on connaît l’avenir des personnages.

27/06/2022 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Si elle ne rivalisera pas avec l'œuvre originale qui, par son originalité et la puissance de son récit, a beaucoup marqué les esprits, la lecture de cette préquelle reste très agréable. Le point le plus important étant qu'on ne sait pas exactement ce qu'il va se passer malgré ce que l'on sait de l'univers. Il est toujours périlleux de se livrer à ce genre d'exercice car il est difficile de contenter les fans de la première heure tout en respectant l'œuvre originale en imaginant une aventure qui reste malgré tout intéressante à suivre. C'est ici réussi. Si la bd ne récolte qu'un 4, c'est parce que le récit est moins condensé et que le rythme s'en ressent un peu. Mais si vous aimez La quête de l'oiseau du temps alors foncez !

17/12/2020 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Ahhhhhhh... Retrouver Bragon, Mara, le Rige et l'univers dans lequel ils évoluent, c'est des coups à me mettre en transe un truc pareil ! Mais passé le premier émoi de ce plaisir anticipé, vient l'angoisse de la déception possible. Car relancer une machine pareille c'est des coups à se mettre toute une génération de bédéphiles à dos en cas de ratage. Blasphème commercial, intrigue à 2 sous, les écueils ne manquent pas dans ce genre d'exercice... Heureusement pour tous les amateurs de LA Quête, Le Tendre et Loisel ont su pour ce faire s'entourer d'une brochette de dessinateurs talentueux. Tout en gardant le charme et l'essence des Sept Marches, ils lui ont donné un bon coup de lifting et l'énergie nécessaire pour nous narrer la jeunesse et les prémices de ce que sera La Quête de l'Oiseau du Temps. Le ton est bon, on redécouvre les personnages sous un angle neuf intéressant (Ah l'inconstance et l'insouciance de la jeunesse...), et petit à petit se dessinent les destins de chacun. Chacun avance en apprenant souvent à ses dépens que tout a un prix... Si le premier tome prend son temps pour réinstaller une trame sur laquelle vont venir se débattre nos joyeux drilles, la suite monte en puissance jusqu'au troisième et fabuleux tome où nous retrouvons le Rige, personnage énigmatique et si emblématique de la série mère. Les décors sont somptueux et la rencontre tant attendue magnifiquement orchestrée. Je n'en dirai pas plus pour laisser à ceux qui la découvriront le plaisir de la surprise. Bref, pas de regrets, cette préquelle qu'ont su nous proposer avec toujours autant de talent Loisel, Le Tendre et leur nouvelle équipe est une réussite que les amateurs de la série originelle ne pourront qu'apprécier, et les autres également. Reste maintenant à espérer que cette nouvelle saga ira jusqu'à son terme avec tout autant de panache ! *** tomes 4 & 6 *** Et bien c'est avec la sortie du tome 6 que je me suis replongé dans cette série qui joue les prolongations ambitieuses de La Quête de l'Oiseau du Temps. Le talent est toujours au rendez-vous, que ce soit avec la succession de dessinateurs, et les idées qui émaillent le scénario sont plutôt bonnes. Le tome 5 est même très très fort en émotions, la tragédie grecque peut presque aller se rhabiller ! Et c'est surtout cette idée de la secte du dieu maudit et de ses adeptes toujours plus nombreux et plus puissants cherchant à embrigader tout un chacun pour organiser le retour du Dieu Ramor prisonnier de sa fameuse conque. Ce fil conducteur est vraiment bien pensé et développé au fil des tomes, donnant lieu à des péripéties et trahisons en tout genre, comme la fantasy aime les développer. Si le tome 6 est toujours à la hauteur de mes attentes, il reste en dessous de ce tome 5 si tragique... Reste à attendre la suite de cette merveilleuse saga, en espérant que tout cela ne traine pas trop en longueur et ne finisse délayé en un brouet un peu trop insipide au final, car pour l'instant je garde le plaisir entier de retrouver ces personnages qui ont bercé ma jeunesse et m'ont conduit à devenir le fan de BD que je suis aujourd'hui.

24/03/2013 (MAJ le 30/04/2020) (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Au départ conçu comme une suite (« L’ami Javin » portait la mention tome 5), c’est en fait devenu une série « indépendante », c’est-à-dire un préquel de la série mère, qui nous présente l’enfance de Bragon, mais aussi et surtout l’adolescence, la maturité et la rencontre des personnages que nous croiserons dans la grande série d’origine. Peut-être un peu moins surprenant, mais ça se laisse lire très agréablement, avec une menace qui se précise (comme Sauron dans « Le seigneur des anneaux »), un complot que Bragon doit déjouer. Je ne sais pas combien de titres sont prévus, mais pour le moment les 5 tomes parus sont intéressants. Même si, comme dans la série mère, j’ai trouvé l’univers du Rige (là encore le tome 3 !) très riche, sauvage et beau. Loisel n’est plus que coscénariste avec Le Tendre, et a laissé sa place pour les dessins. Et les dessinateurs changent presque à chaque tome. Je n’aime généralement pas ça, mais ici les styles graphiques ne diffèrent pas trop, et cela passe. C’est en tout cas une série qui plaira aux amateurs de la série d’origine. Note réelle 3,5/5.

02/09/2019 (modifier)
Par Ju
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ju

J'avais beaucoup aimé La Quête de l'Oiseau du Temps. J'ai tout autant apprécié, voire plus apprécié sa préquelle. C'est l'histoire de Bragon qui nous est ici contée : sa jeunesse et sa quête de bravoure et de légende. Nous retrouvons plusieurs personnages de l'oeuvre principale dans leur jeunesse, et notamment Bragon, Mara et Bulrog. J'aime découvrir la jeunesse et le passé des héros des séries, mais seulement si c'est bien fait et intelligent. C'est le cas ici. Les personnages sont bien développés et, selon moi, un peu moins cliché que dans la première oeuvre. Le dessin est toujours aussi efficace et raconte l'histoire avec talent. Celle-ci est cohérente et bien ficelée, alors que j'avais trouvé les tous premiers tomes de "La Quête" un peu brouillons. Ici, pas d'irrégularité, tout est au même niveau et les cinq tomes sont tous de bonne qualité. Au final, la préquelle est-elle mieux que l'originale? Selon mon avis, oui. Je l'ai dit, si j'ai beaucoup aimé la première série, j'avais mis du temps à me mettre dedans et c'était la fin qui m'avait le plus plu. Là, la fin n'est pas encore arrivée et reste un point à développer (le cas Bulrog). Mais si je préfère pour l'instant cette "deuxième partie", elle puise assurément toutes ses réussites dans le succès de la première.

13/02/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Le nouveau cycle (avant la quête de l'oiseau du temps) qui conte la jeunesse de Bragon s’avère être beaucoup plus plaisant à mes yeux que le premier. Cela se confirme d'ailleurs avec le tome 2 où l'ombre du Rige plane véritablement. Avec le tome 3, on retrouve enfin ce personnage emblématique pour notre plus grand plaisir. Et puis, il y a surtout ce couple mythique à savoir Bragon et Mara qui va connaître un destin mitigé. On notera également la succession de différents dessinateurs (Lidwine, Aouamri, Mallié, Etien) mais cela ne nuit pas à la cohérence graphique de la série fort heureusement. Je dirais que c'est presque un miracle mais passons. Cette nouvelle série a débuté en 1998 soit près de 10 ans après la fin du premier cycle. C'était au départ le 5ème tome mais qui est devenu le premier d'une nouvelle série avec la parution du second. Il est vrai qu'on s'est un peu embrouillé les pinceaux. Il y a également le rythme de parution qui est très lent. Il faut parfois attendre 5 ans entre chaque tome ce qui ne favorise pas la compréhension de l'histoire. Cela ne va pas dans le sens de servir l'œuvre bien au contraire ! Pour autant, on retiendra de l'émotion, de l'amitié, des aventures et ou tout semble parfaitement dosé dans ce nouveau cycle. La qualité de l'ensemble demeure satisfaisante. C'est de la vraie héroïc fantasy loin des niaiseries actuelles ! On replonge avec plaisir dans cet univers qui a marqué à tout jamais la bd européenne. Cela reste culte pour beaucoup de lecteur et il faut le respecter. Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.25/5

07/06/2011 (MAJ le 25/10/2017) (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Ne nous y trompons pas, ce qui donnait une grande partie du sel dans La Quête de l'Oiseau du temps c'était la nouveauté, la découverte d'un monde singulier, l'apparition de l'héroic fantasy dans la BD française. Et puis les personnages et au premier titre la belle Pelisse. Ici, ben j'avais pigé, mais elle n'est plus là! Bragon que l 'on retrouve a eu finalement une jeunesse à la Conan ou à la Spartacus (celui de R. Scott). Tout cela n'est pas déplaisant en soi mais il manque un certain souffle que je n'arrive pas à voir. Même le Retour du Rige à un côté un peu surfait à la maître Yoda. Certes je n'ai pas totalement boudé mon plaisir, il y a des idées à foison, mais ça traînaille un peu. Les dessinateurs successifs ont du talent, cela se voit, le chef est derrière leurs épaules! Comme d'autres je suivrai la suite, Loisel quand même, et verrai à rehausser la note.

30/08/2014 (modifier)
Par Thobias
Note: 4/5

Même si cette bd peut souffrir de la comparaison avec la série originelle, La quête de l'oiseau du temps, un chef d'oeuvre absolu, difficilement égalable, elle est tout de même d'un très bon niveau. C'est loin d'être une série baclée et commerciale pour exploiter un bon filon. Le scénario est intelligent et on suit avec plaisir les aventures de Bragon jeune. Quant au dessin, il est toujours aussi sublime, on sent un véritable travail derrière. Après je ne suis pas très fan des préquels qui illustrent ce qu'on sait déjà sur le passé même si cela n'avait pas été montré (la relation entre Mara et Bragon, l'initiation de Bragon par le rige etc.). Finalement ce qui m'intéresse le plus dans Avant la quête c'est justement les éléments étrangers à la quête, comme cette mystérieuse secte qui s'en prend aux princes sorciers et dont on sait peu de chose, ou le personnage, hélas éphémère de Javin.

24/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Déçu par son aîné La Quête de l'Oiseau du Temps mais amateur de tout ce qui touche à la Fantasy, je me devais de jeter un œil sur le préquel à la série originelle. Je retiendrais de ma lecture le dessin surtout, celui-ci faisant la différence dans le choix de ma note. Que se soient Dominique Lidwine, Mohamed Aouamri ou Vincent Mallié, dessins et couleurs sont de très belle facture et sont à la hauteur de celui de Loisel ce qui n'étaient pas un mince affaire. J’ai une préférence pour le T2 réalisé par Aouamri. Côté scénario j’ai retrouvé les mêmes défauts que dans La Quête à savoir des personnages principaux insipides, des figurines caricaturales du genre, mais aussi et surtout une histoire qui traîne des pieds où l'on s’ennuie ferme. L'histoire est principalement centrée sur le développement du guerrier Bragon, une histoire typique d'Heroic Fantasy qui remplie le cahier des charges propre à ce sous-genre avec: une aventure en solitaire dans des contrées mystérieuses et dangereuses pour son héros, des rencontres opportunes, son développement physique où le héros cherche à se perfectionner dans son art, bref, le personnage est porté par une ambition auto-centrée. Cependant, que tout cela est d'un classicisme ! Quel ennuie ! On se croirait dans les vieux Livre dont vous êtes le Héros tellement la narration manque de surprises. Les intrigues sont assez linéaires en fin de compte. Le T1 sert d’introduction, d’accord pas de problème, ce genre de récit prend toujours un peu de temps pour se développer. Dans le T2 Bragon nous bassine avec ses rêves de gloire, il part affronter des combattants dans une arène et puis ça dure des plombs. Qu'est-ce que cela apporte de fondamental au personnage à part le fait qu'il souhaite être le plus fort ? On est dans un shonen nekketsu ou quoi ? Lorsque lui et sa copine rouquine se décident enfin à partir à la recherche d'un grimoire ancien et magique j’ai trouvé cette partie… nulle. C’est trop court, rien de palpitant, on rentre dans un temple on prend le grimoire et on se casse. Mission accomplie. Depuis La Quête j’ai développé une allergie au personnage du Rige que je ne peux tout simplement pas encadrer. Cette espèce d’alien gris me fait d’avantage l’impression d’un garde-champêtre plutôt que celle d'un puissant guerrier sage, reconnu et redouté style Yoda. Et puis cette histoire du vol de sa hache de rechange dans le T3 c’est naze comme pitch de départ. Un bon gros MacGuffin tout pourri. On sait dès le départ qui va mourir, qui va survivre, qui est le méchant, et même quand le Rige va intervenir façon deus ex machina. Tout cela est prévisible et du coup, ennuyeux. Les scénaristes ne se cassent pas les méninges. Je serais fan de la série je serais grave dégoûté par ce qu'ils me proposent. A mon sens tous ces louanges ne reposent que sur la bonne réputation de la série mère qui déjà ne volait pas hyper haut si on met de côté les graphismes novateurs de Régis Loisel.

16/08/2013 (modifier)