L'Assassinat du Père Noël

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Voici, par les facétieux Adam et Convard, l’adaptation très libre d’un roman de Pierre Véry, datant de 1934 et adapté au cinéma en 1941 par Christian Jaque. Un album flirtant entre le merveilleux et le policier, dessiné par Paul, dont le graphisme original, poétique et pictural, ne cesse de s’affirmer.


Adaptations de romans en BD Grand Est Noël

Il était une fois Mortefond, charmant village de Lorraine qui s’apprête à fêter la Noël. Le père Cornusse joue comme chaque année le rôle du Père Noël, tandis que Catherine, sa fille, rêve d’un prince charmant et que les hommes du village rêvent à elle. Prosper Lepicq, un étranger au village, se joint à la population locale pour la fête. Mais après la messe, on découvre le corps du Père Noël, assassiné ! Qui parmi ce panel de personnages truculents a bien pu commettre le meurtre, dans ce bourg isolé et apparemment paisible ?

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Décembre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Assassinat du Père Noël
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

19/04/2011 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Ils ont osé le faire c'est à dire l'assassinat du père Noël !!! C'est aussi odieux que de commettre un attentat sur le pape ! Qui ira distribuer les cadeaux aux enfants la nuit de Noël ? Qui a pu commettre un crime de lèse-majesté aussi atroce ? Le pire c'est que cela se passe dans un village lorrain dans les années 30, plus précisément à Mortefond dans la campagne vosgienne. Il se passe vraiment des choses louches dans ce coin... C'est un vulgaire touriste, avocat de profession, qui jouera le détective privé pour résoudre l'énigme. On apprendra qu'un gros diamant qu'abrite le clocher du village est à l'origine de ce meurtre. Tout est vieillot et si horriblement tiré par les cheveux ! L'avocat découvrira l'assassin pour mieux le défendre à l'occasion d'un procès équitable. Fort heureusement, la morale sera sauve. C'est une drôle d'idée que de vouloir adapter ce vieux roman poussiéreux. La bd ne sera guère dynamique dans son imagerie figée. Au final, on a quelque chose de désuet et de franchement ridicule.

19/04/2011 (modifier)