Halal Police d'Etat

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Un serial killer sévit à Barbès. Les autorités françaises demandent l'aide de la police algérienne, qui leur envoie deux demeurés pour mener l'enquête.


Paris Vu au cinéma

Plusieurs commerçants sont assassinés dans le quartier de Barbès à Paris. La police française soupçonne les Triades : il y a des miettes de nem sur les lieux des crimes. Le meurtre sanglant de l'épouse d'un diplomate amène la police algérienne à dépêcher deux blédards sur l'affaire. L'inspecteur Nerh-Nerh convainc son ancien adjoint le Kabyle, un illuminé persuadé d'avoir été jadis enlevé par des extraterrestres, de réintégrer la police pour l'assister dans son enquête. En France, les choses ne sont pas de tout repos pour Nerh-Nerh et le Kabyle : pour leurs homologues français, ils ne sont jamais que deux Arabes de plus, et leurs investigations sont donc constamment retardées par les contrôles d'identité. Mais leur ténacité finira par payer.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Janvier 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Halal Police d'Etat
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2011 | Cassidy
Modifier


Par Cassidy
Note: 1/5

Eh bien ma bonne dame, même la bédé de merde n'est plus ce qu'elle était. Avant quand on bâclait un produit dérivé pour escroquer des fans naïfs et de pauvres mamies en quête d'un cadeau pour le petit-fils qui aime les petits miquets mais qu'on connaît pas ses goûts alors on achète le truc avec des personnages de la télé, on savait faire de la vraie grosse daube. Du mal dessiné, du gras, du bas-du-front, du minable. On savait insulter son lecteur/consommateur en ne faisant absolument aucun effort pour produire quelque chose de correct. Pour les amateurs de nanars, ceux qui aiment rire d'un truc affligeant, mettre en pièces un attrape-gogos honteux, y avait de quoi s'amuser. Du Joséphine ange gardien, du Taxi. En allant lire "Halal Police d'Etat" à la Fnac, j'avoue, je n'espérais pas me marrer de bon coeur, mais me délecter du plaisir coupable qu'il y a à s'infliger un truc infect juste pour pouvoir s'en moquer ensuite. Je sais, c'est nul. J'ai été bien puni : ça m'a déçu. Non pas que ce soit une bonne BD. C'est mauvais. Je ne la conseillerais à personne. Comme j'aime bien Eric et Ramzy, je crois que je peux me permettre de dire que même leurs fans n'y trouveront pas leur compte. Mais ça n'est pas du gros ratage catastrophique comme on était en droit de le craindre et de l'espérer. C'est banal dans sa médiocrité. Le dessin n'a pas beaucoup de personnalité mais c'est potable. L'humour tombe à peu près toujours à plat mais ne va pas se vautrer dans la beauferie complaisante des "Aventures de Bigard". L'intrigue policière n'est que paresseuse là où on l'aurait voulue débile et incohérente. Je ne sais pas ce que vaut le film, je ne sais pas si c'est nul à la base ou si l'adaptation n'a choisi que les répliques pas drôles, une répétition excessive du même gag éculé (la police française harcèle les Arabes ! même s'ils sont eux-mêmes policiers !) et un découpage qui tue le rythme, mais qu'est-ce que c'est triste, qu'est-ce qu'on s'ennuie ! A la lecture de "Halal Police d'Etat", pas de "Non mais comment on peut oser sortir un bouquin pareil ?!" amusé, affligé ou enragé : on se fait chier, c'est tout. On s'endort. C'est mauvais mais insipide. Pour vous dire, ça m'a découragé de lire l'adaptation BD de "Rien à déclarer" avec Danyboon et Benoït Poelvoorde qui trônait à côté. Pour m'enlever ce goût de déception je me suis fait le dernier Goossens à la place, curieusement placé sur le même présentoir comme si les vendeurs de la Fnac savaient que j'allais venir exprès pour ça. Ils auraient pu me prévenir et m'éviter de perdre du temps. Même la daube était mieux avant, les amis. Tout part à vau-l'eau.

28/02/2011 (modifier)