Moebius oeuvres - les années Métal hurlant

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Gros volume de 400 pages regroupant les contributions de Moebius à Métal hurlant pendant les années 1970 et 1980.


Giraud-Moebius Les années Métal Hurlant

Au cours du tournant des années 1970, Jean Giraud alias Gir, jusque-là auteur classique d'un western traditionnel, s'invente une nouvelle personnalité, celle de Moebius, et prend une part majeure dans la révolution qui touche la bande dessinée adulte, sous l'influence de l'underground américain et de la vague de la "contre culture". Cofondateur du magazine Métal Hurlant et des Humanoïdes Associés, Moebius change profondément l'esthétique de la science-fiction et les modes narratifs du genre bande dessinée. Avec Arzach, Le Major Fatal et des dizaines d'histoires (La Déviation, Cauchemar Blanc), l'oeuvre de Moebius aura un retentissement mondial.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 2010
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Moebius oeuvres - les années Métal hurlant
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2011 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'avais envie de continuer mon exploration de l'oeuvre de Moebius, mais je n'avais pas envie de lire plusieurs albums avec les mêmes histoires courtes (si je comprends bien on a édité les histoires courtes de Moebius dans différents albums et certaines histoires apparaissent dans deux ou trois albums et c'est un peu confus de s'y retrouver). Cette intégrale me semblait un bon moyen de mieux découvrir l'oeuvre de ce grand auteur tout en évitant ses problèmes. Je connaissais certaines histoires, mais la plupart de l'album contenait de l'inédit pour moi. La qualités est inégale: il y a des bonnes histoires courtes, mais certaines ne sont intéressantes que pour admirer le dessin de Moebius. 'Le Bandard fou' est vraiment nul et d'ailleurs je me souvenais même pas que je l'avais déjà lu jusqu'à ce que je vois mon avis sur cet album (c'est dire si ça m'a marqué....) et le Garage hermétique est un peu trop long à mon gout. J'ai remarqué que mes histoires courtes préférés dataient du temps où Giraud signait Gir et non Moebius ! Les histoires plus humoristiques sont mieux réussis que lorsque Moebius se prends plus au sérieux. Cet album a confirmé ce que je pense de Moebius: il y a un beau dessin et je comprends comment il a révolutionné la BD et pourquoi il est considéré comme un grand auteur. C'est juste qu'il ne fait pas parti de mon panthéon personnel et même que je préfère Giraud. Au final, c'est une bonne intégrale si on ne connait pas trop Moebius (quoique si on veut le découvrir pour la première fois, il vaut mieux commencer par 'L'Incal' selon moi), mais la qualité inégale et le gros prix de l'intégrale font en sorte qu'il vaut mieux emprunté à la bibliothèque.

11/10/2017 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

C'est une véritable somme que j'ai pu emprunter à ma bibliothèque, puisqu'elle rassemble quelques 400 pages des oeuvres un peu expérimentales de celui que l'on connaissait jusqu'alors sous l'identité de Jean Giraud (ou "Gir"), et qui commence à développer une seconde personnalité artistique sous le nom de Moebius. A partir de La Déviation, puis avec Arzach -la version originale, imparfaite mais porteuse de promesses-, Le Bandard fou ou encore Le Garage hermétique, c'est les germes d'un futur grand de la BD, ou plutôt du dessin qui nous sont à nouveau présentés. Même si je connaissais la plupart de ces récits, j'ai découvert le garage hermétique -plus tard renommé major fatal", un laboratoire narratif et graphique, et probablement réalisé sous l'influence de substances hallucinogènes, ce qui explique son aspect kaléidoscopique et inachevé. Encore une fois je suis tombé sous le charme des planches sublimes, qu'elles soient muettes ou parfois remplies de texte, ces paysages hallucinants et hallucinés, ces créatures jamais vues... Certes, le traitement des couleurs a un peu vieilli, mais la magie est toujours présente. C'est juste sublime. Mais pourquoi seulement un 3/5 ? Deux bémols, qui finalement pourraient se rejoindre ; d'abord, le manque de bonus accompagnant ces récits, qui comme je l'ai dit peuvent être lus dans d'autres albums pas encore totalement épuisés il me semble. J'aurais apprécié, par exemple, des commentaires de Moebius lui-même sur les circonstances qui ont accompagné l'écriture et la réalisation du garage hermétique. Le second reproche porte sur le prix de l'album, rédhibitoire, même pour un fan hardcore de Moebius, qui n'y trouvera rien de particulier. 99 euros c'est trop.

10/02/2011 (modifier)